[Chronique] Le mot de l'actualité / Abri


Rédigé par François-Xavier HELBERT - Angers, le 05/11/2014 - 07:54 / modifié le 06/11/2014 - 07:36


Riche, dense et complexe, l'actualité est parfois insaisissable autant que difficile à décrypter. Lui redonner sens au travers d'un mot présent dans le débat public, c'est l'objectif que poursuit chaque mois cette chronique.



[Chronique] Le mot de l'actualité / Abri
la rédaction vous conseille
La froide saison n'a pas encore installé officiellement sa sobre demeure dénudée que déjà le plan hivernal est lancé. Une manière de mettre en application le slogan "Tous aux abris".

Chaque année, la mesure gouvernementale offre au plus grand nombre la possibilité de résister au froid en apportant de la nourriture, des centres d'hébergement et la chaleur d'un lien social. C'est ainsi que l'on voit poindre dans les villes comme dans le campagnes des actions de solidarité telles que la distribution de colis alimentaires ou encore des lieux d'écoute. Bien moins la mise à disposition d'un foyer.

Il existe bien ici ou là des initiatives de particuliers qui partagent un coin de leur logis. Mais cela reste une entreprise marginale. On observe aussi des mouvements qui réquisitionnent sauvagement des logements vaccants à l'image des Robins des bois. Une méthode officieuse  pour répondre à un constat officiel. Concernant l'hébergement, les places manquent. Et pourtant, elles existent bien. A l'échelle du pays et plus localement, dans la périphérie de chaque ville se trouvent des espaces vides, privés comme publics. Autant d'opportunités non exploitées.

Se loger est un droit, mais encore loin d'être un fait

En hiver, la chaleur provient de l'intérieur. Celle des foyers où règnent tout à la fois un climat et une ambiance tiède faits d'isolation du bâti et de chaleur humaine. Car la chaleur qui émane du dedans, c'est également celle que les actes de solidarité illustrent. A travers l'entraide qu'il développe, le tissu social vient recouvrir les plus nécessiteux comme un abris de bienveillance.  

Qu'il soit de fortune, cosi ou cossu, l'abri est toujours précieux. Dans notre société de la transparence où le progrès démocratique co-habite avec son propre revers, le voyeurisme, la vie privée apparaît comme un luxe. Celui de la propriété d'un bien comme de soi-même.  
 
Se loger c'est commencer d'être, la première pierre de l'insertion autant que la condition première de la dignité. Plus qu'un simple toit, l'hébergement constitue le refuge de l'intime, le primo espace de sa vie et par conséquent le repaire de son parcours. Plus encore qu'un habitat, disposer d'une adresse, constitue un clé pour construire des relations sociales, entretenir ses échanges avec les administrations et structurer ses projets tant professionnels que de loisirs. En ce sens l'accès au logement est vital au sens propre du terme. Chaque année, la solidarité locale prend le relais de la politique publique nationale, le mouvement associatif reprend à son compte les principes de la République et, pourrait-on dire, les initiatives des particuliers font vivre l'esprit de la Loi. Pour combien de trèves ?
 












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com