Chronique du racisme ordinaire à Angers


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 10/04/2011 - 22:05 / modifié le 10/04/2011 - 22:13


La montée de l’extrême droite donne des ailes à certains français. Pour preuve, la manifestation organisée lors du dernier Conseil Municipal d’Angers a démontré, si besoin était, la forme d'intolérance et de racisme dont ces mouvements sont porteurs.



Photo extraite d'une blog concernant une manifestation contre le racisme et la xénophobie à Perpignan
Photo extraite d'une blog concernant une manifestation contre le racisme et la xénophobie à Perpignan
Vendredi dernier, 8 Avril, alors que le conseil municipal d’Angers venait de démarrer, des personnes ayant pris place parmi le public se sont levées et, le visage dissimulé derrière des masques de porc, elles ont scandé des propos haineux envers la communauté musulmane et la Ville d’Angers. Jetant des tracts aux élus, elles ont dénoncé le fait que la mairie d’Angers ait réservé un terrain, dans le quartier des Hauts de Saint Aubin, pour la construction d’un lieu de culte. Rappelons que cette dernière n’intervient pas dans le financement de ce projet, la législation française lui interdisant.

Le Maire d’Angers, Jean Claude Antonini, choqué par cette démonstration d’intolérance a décidé de déposer une plainte pour propos raciste et trouble de l’ordre public. Il est suivi par tous les élus, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition.

Selon notre confrère Ouest France, il s’agit de militants du groupuscule « bloc identitaire de l’Anjou », lequel considère que « la construction d’un centre culturel et religieux islamique porte atteinte à l’identité de la ville d’Angers dont l’histoire, la culture, et le patrimoine témoignent de l’appartenance à la civilisation européenne. »

Si cette opération est la première du genre à Angers, les identitaires envisagent d’en organiser d’autres.

La montée de l’extrême droite en France, et notamment du Front National, encourage ce genre d’action. Le fait d’avoir à la tête de ce parti une personne politiquement plus présentable que la précédente, même si sur le fond, les idées n’ont pas changé, légitime les organisations fascistes et racistes, lesquelles ne se cachent plus pour agir, la preuve.

Sans vouloir jouer les oiseaux de mauvais augure, cela risque de ne pas s’améliorer dans les mois à venir, les chefs de file de ces mouvements nationalistes jouant sur la corde sensible pour rallier à leur cause de plus en plus d’adeptes, français ordinaires, des voisins, des amis, ceux que nous croisons tous les jours dans la rue. Ce que d’aucuns considèrent aujourd’hui comme de l’intolérance et du racisme ordinaire pourrait au fil des mois, prendre des proportions beaucoup plus importantes, l’objectif étant de démontrer par tous les moyens que certaines religions et races prennent la place des « français d’origine », un thème toujours aussi fort chez les frontistes.

Il nous appartient, nous journalistes citoyens, de dénoncer ces situations et faire en sorte qu’elles ne se multiplient pas, en rappelant à ceux qui voudraient se tourner vers ces idées que c’est grâce au croisement des cultures que l’on fait progresser la nôtre. Vouloir faire croire que les étrangers, en s’installant sur le sol français, prennent notre pain et notre travail, est un discours aujourd’hui révolu qui conduit à la haine raciale et à ce que nos parents ont connu pendant une période de sinistre mémoire. Il est de notre devoir de dire NON et de refuser ce genre d’action.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Miles le 11/04/2011 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour votre engagement et votre article.








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com