"Cinéma El Mundo", le nouveau travelling musical de Lo'jo


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le Jeudi 13 Septembre 2012 à 21:07


Le groupe angevin Lo'Jo sort un nouvel album "Cinéma El Mundo". Quinze titres aux inspirations multiples, invitant aux voyages et à la méditation. Les mélodies chaudes et rythmées proviennent d'un melting pot artistique sans nom, puisé au gré de rencontres. Un opus riche, sensuel. Sans frontières.



Lo'Jo sera en concert au Chabada, le 28 septembre pour lancer sa tournée française.
Lo'Jo sera en concert au Chabada, le 28 septembre pour lancer sa tournée française.
la rédaction vous conseille
Treizième album en trente ans de carrière. Lo'Jo, groupe de musique du monde, installé en bord de Loire à La Fontaine du Mont de Mûrs-Erigné, ne s'endort pas. Il veille à la croisée des sillons artistiques. Comme un film sans fin.

Cette grande famille, attachante et métissée, conduite par Denis Péan, surnommé le "Pablo Neruda" de la Vallée de la Loire pour ses textes ou encore le "Tom Waits" angevin pour sa voix aux phrasés chauds et shamaniques, évolue sur des contrées à la fois proches et lointaines.

Entouré de ses fidèles complices (Richard, violon, Kham, basse, Baptiste, batterie, Yamina et Nadia, cuivre et chant), l'homme en noir et chapeau de feutre vient de produire, une fois encore, un disque magique et enivrant. Ce nouvel opus, "Cinéma El Mundo", invite aux voyages, des paysages du Laos, au Canada en passant par la Georgie jusqu'aux confins d'Algérie. Dépaysement total assuré.

De tous ces horizons, Lo'Jo rapporte des sons, des instruments, des expériences et des amis. Sans compter. "Lo'Jo s'est toujours nourri de ces rencontres, insiste Denis Péan. Nous sommes très attachés à la Loire, nous revendiquons nos attaches angevines mais nos créations sont souvent le fruit de partages, d'expériences, d'échanges provenant de rencontres aux quatre coins du monde."

Cette nouvelle séquence est d'ailleurs ouverte des plus belles manières par l'emblématique Robert Wyatt (Soft Machine), "Je suis fan depuis toujours", annonce Denis Péan. On y retrouve aussi Ibrahim Ag Alhabib, un homme bleu de Tinariwen sur deux titres (African dub crossing, the fantôms of an opera) ou encore Menwar (Zetwal) et Vincent Ségal. Ces invitations musicales attestent d'une grande richesse donnant à chaque chanson un style et un paysage différents.

"Cinéma El Mundo est un véritable travelling musical, ajoute Denis Péan. On y retrouve différents univers, de la valse à l'électro, du rock au dub". Un melting pot dans lequel l'engagement (politique) n'est jamais loin. Les textes fouillés évoquent souvent les convictions d'un groupe enclin aux problématiques de société, comme cette "Marseille en créole", clin d'oeil à un patriotisme parfois étriqué.

Réalisateur de "Des Visages, des Figures"

Enfin, côté réalisation, Lo'Jo s'est nourri des prouesses de Jean Lamoot qui a donné naissance à des albums aujourd'hui d'anthologie, de Noir Désir (Des visages, des figures) à Bashung (Fantaisies militaires et l'Imprudence). "Il nous a écouté. En silence. Et a mis sa patte rock, tout en capturant les couleurs délicates, les formes fragiles et les subtilités de notre musique", conclut Denis Péan.

Actuellement en filage au Chabada d'Angers, Lo'Jo prépare sereinement sa tournée française. Elle débutera dans la salle angevine le 28 septembre (20 h 45) et passera par la Maroquinerie à Paris, les 25 et 26 octobre.

Plus d'infos sur www.lojo.org










1.Posté par Barreau le 14/09/2012 21:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En voilà de superbes ambassadeurs angevins qui parcourent le monde..








Angers Mag