Cinéma, les Ateliers d'Angers sont de retour


Rédigé par - Angers, le Samedi 22 Août 2015 à 08:26


Huit réalisateurs et un scénariste européens participent cette année à la 11e édition des Ateliers d'Angers (24-29 août). Prolongement estival du festival de cinéma Premiers Plans, cette semaine de travail s'ouvre un peu plus encore au grand public, via des stages, projections, conférences et avant-premières. Clap d'ouverture ce dimanche au 400 Coups avec Louise Bourgoin.



La promotion 2015 des Ateliers d'Angers autour de Faouzi Bensaïdi (assis au centre, veste bleue).
La promotion 2015 des Ateliers d'Angers autour de Faouzi Bensaïdi (assis au centre, veste bleue).
la rédaction vous conseille
Leurs noms ne vous disent probablement pas grand-chose. Pas encore, peut-être. S'ils sont peu connus du grand public, les neuf résidents des Ateliers d'Angers 2015 ne sont pourtant pas des débutants. A y regarder d'un peu plus près, on s'aperçoit d'ailleurs qu'une grande partie d'entre-eux ont déjà eu l'occasion de présenter leurs travaux à Angers lors du festival Premiers Plans. Et d'y être souvent récompensé.

C'est le cas du Belge Wouter Bouvijn, Grand Prix du jury, catégorie films d'école en en 2013 pour Tweesprong; de l'Algérien Karim Moussaoui, à qui nous avions consacré un portrait en janvier, Grand Prix du court-métrage français en 2014 pour Les Jours d'avant. Dans les rangs de cette promotion 2015 (voir la liste détaillée), on retrouve aussi plusieurs lauréats de la dernière édition du festival : Hubert Charuel (France), prix CCAS du court-métrage pour K-Nada) ou encore Emma Benestan (France) (prix d'interprétation féminine, court-métrage français pour Oulaya Amarama dans Belle Gueule.

Rien d'étonnant au demeurant. Créés en 2005 à l'initiative de Jeanne Moreau et de Claude-Eric Poiroux, le délégué général du festival, les Ateliers d'Angers ont toujours revendiqué leur filiation avec Premiers Plans. Ils en sont à la fois un prolongement et un complément. Ils sont aussi l'illustration concrète qu'à Angers, les jeunes cinéastes peuvent non seulement présenter leurs premiers films mais travailler en résidence sur leurs projets.

Tous ont en commun de travailler à la réalisation d'un long-métrage. Pour les accompagner, un référent pédagogique supervise chaque année les Ateliers. Après Delphine Gleize et Olivier Ducastel les années passées, c'est le réalisateur, scénariste et acteur Faouzi Bensaïdi (Mille mois, WWW : What a Wonderful World...) qui assume cette fonction cette année. Il sera accompagné des réalisateurs et scénaristes Lionel Baier (Les Grandes Ondes (à l’ouest), La Vanité), Radu Muntean (Mardi, après Noël, L’Étage du dessous), du scénariste Razvan Radulescu (Mardi, après Noël, L’Étage du dessous, Mère et fils), et des producteurs Joseph Rouschop (Tarantula Belgique) et Alan R. Milligan (Film Farms Production - Norvège).

Cinq projections en avant-première au 400 Coups

Au programme pour les résidents : projections, master-class et entretiens individuels. Du sérieux donc, mais sans austérité, ni isolement. Au contraire, les Ateliers d'Angers n'ont cessé depuis leurs débuts de s'ouvrir un peu plus au public. Chaque matin, celui-ci peut ainsi assister aux projections proposées aux résidents au cinéma Les 400 Coups, et aux échanges qui suivent (9h15 ou 9h30, voir le programme détaillé). Chaque après-midi (14h30), ce sont des conférences ou des projections thématiques, proposées par des experts, qui sont ouvertes aux spectateurs. Lundi, Wilfried Jude viendra parler des liens entre écriture cinématographique et écriture de séries. Mardi, Louis Matthieu évoquera le cinéma des frères Lumières etc...

Comme chaque année, une série d'avant-premières va ponctuer aussi cette 11e édition, en présence de réalisateurs et, parfois, de leurs comédiens. Ce dimanche, Laurent Larivière et Louise Bourgoin ouvriront les festivités en présentant Je suis un soldat, qui doit sortir en salle en novembre (extrait ci-dessous). Lundi, László Nemes (Hongrie) sera là pour Le Fils de Saul. Suivront La Vanité de Lionel Baier (Suisse), mardi, Ni le ciel, ni la terre de Clément Cogitore (France), mercredi, et L'Etage du dessous de Ranu Muntean (Roumanie), jeudi. Toutes ces projections se déroulent au cinéma les 400 Coups (tarif habituel).

Enfin, pour les cinéphiles en herbe et les plus grands, plusieurs stages et ateliers permettront de découvrir le cinéma d'animation, de jouer les programmateurs ou encore de s'initier à la critique sur un blog.

Infos, détails et horaires sur www.premiersplans.org





Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com