Cinémas d’Afrique : le programme du samedi 20 avril


Rédigé par - Angers, le 20/04/2013 - 10:30 / modifié le 20/04/2013 - 10:32




Cinémas d’Afrique : le programme du samedi  20 avril
Contrairement aux habitudes du début de festival les séances s'ouvrent à 11h30, mais elles se tiennent au Gaumont Variétés. Premier film à l'affiche de cette quatrième journée, « GHALI », un court métrage de Ikrame Elouane (Maroc) qui traite de la tension sociale qui règne dans ce pays et « Au-delà des lignes ennemies », de K. Lentsoe Serote (Afrique du Sud), un long métrage qui permet de dépasser la violence, la haine et les préjugés racistes de l’ère de l’apartheid.

A 14h, place au documentaire «Le Rite, la Folle et moi» de Gentille M. Assih (Togo),un sujet poignant sur un rituel d’initiation pour les jeunes filles en pays kabié (Togo). Ce documentaire à l’écriture très travaillée révèle un secret de famille et la complexité du lien aux ancêtres.

A 16h, trois séances sont inscrites au programme : «Yvette », un court de Marie Bassolé, Ferdinand Bassono (Burkina Faso), la vie d’Yvette une femme du village de Perkouan, de ses tâches quotidiennes, son environnement et ses réflexions ; « Quand ils dorment » de Maryam Touzani (Maroc), un regard plein de finesse sur un sujet sensible dans les pays musulmans : la mort ; « Président Dia » d’Ousmane William Mbaye (Sénégal), un retour sur l’histoire, qui permet de comprendre la façon dont s’est amorcé le passage à l’« indépendance » du Sénégal.

A 18h, deux séances : « Offrande » de Walid Mattar (Tunisie) , un court métrage qui traite avec humour des pièges de la pression sociale et de la société de consommation et « Hamou Beya, pêcheurs de sable » Andrey Samouté Diarra (Mali), l’histoire de pêcheurs devenus fournisseurs de sable pour satisfaire l’urbanisme galopant de Bamako.

Cette quatrième journée se terminera par la soirée de clôture du festival 2013 (déjà…) avec un concert de l’artiste burkinabé Dembélé Zoumbaza et la remise des prix du festival . La soirée se terminera par la projection du film documentaire : « La Porte du non-retour » de Santiago A. Zannou (Bénin, Espagne).

Un film sur le retour au pays d’un habitant du Bénin avec son fils, en quête de retrouvailles, de pardon et de réconciliation avec sa famille et avec lui-même. Ce film traire de la transmission de la culture et des racines africaines.

Une rencontre avec les réalisateurs est prévue à 17h à la Salle Chemellier, à deux pas du cinéma.



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag