Cinémas d’Afrique : programmation du jeudi 18 avril


Rédigé par Lise BOUHIER - Angers, le 18/04/2013 - 10:56 / modifié le 18/04/2013 - 11:01


Suite à une première journée où les films étaient tous plus drôles et plus émouvants les uns que les autres, cette deuxième journée s’annonce tout aussi bien.



Amou Beya, pêcheurs de sables, Andrey Samouté Diarra
Amou Beya, pêcheurs de sables, Andrey Samouté Diarra
Le film projeté lors de la cérémonie d’ouverture « Andalousie, mon amour ! » est proposé à 14h. Mohamed Nadif, à l’instar d’autres jeunes cinéastes qui émergent, porte un regard critique sur sa société. Il traite avec humour d’un sujet grave, l’émigration clandestine. Ce film a connu un vrai succès populaire au Maroc.

Ensuite à 16h, c’est « Le Rite, La folle et moi » de Gentille M. Assih qui est présenté aux spectateurs. Ce film poignant nous révèle les secrets d’une famille où le poids des ancêtres est très présent.

Une comédie dramatique est présentée à 20h au Gaumont Variétés : « La Vierge Margarida » de Licinio Azevedo. Une femme se retrouve par erreur dans un camp isolé de femmes de « mauvaise vie ». Elle plaide son innocence mais rien n’y fait. Cette comédie salue la révolte, la solidarité et le courage des femmes.

Deux films projetés à 22h clôtureront cette deuxième journée :
- « Offrande » de Walid Mattar est un court-métrage pleins d’humours de 16 minutes qui parle des pièges de la pression sociale et de la société de consommation.

- Andrey Samouté Diarra parle dans son film « Hamou Beya, pêcheurs de sables » des questions que posent les mutations de la société et les relations à la tradition.

Tous ces films sont projetés au Cinéma Gaumont Variétés. Une rencontre avec les réalisateurs est prévue à 17h à la Salle Chemellier, à deux pas du cinéma.

Et pour les plus jeunes et les familles, tous les matins depuis lundi, les programmes Jeune Public : le "ciné-conte" dès 5 ans à 9h45, et "itinérance" dès 13 ans à 9h30.


















Angers Mag