Cinémas d’Afrique, un film soudanais plébiscité par les jurys


Rédigé par - Angers, le Lundi 1 Juin 2015 à 12:27


Recentré cette année autour du Grand Théâtre d'Angers, le 15e festival Cinéma d’Afrique n’a pas failli à ses habitudes : il s’est déroulé dans une ambiance chaleureuse, ensoleillée et conviviale. C’était notamment le cas samedi soir lors de la remise des prix.



Le jeune réalisateur soudanais Kuka Hajooj, « Beats of the Antonov », recevant son prix
Le jeune réalisateur soudanais Kuka Hajooj, « Beats of the Antonov », recevant son prix
la rédaction vous conseille
La 15e édition du Festival Cinéma d’Afrique, l’un des rares en France qui aborde le cinéma, pourtant très riche, du continent africain, a baissé le rideau ce dimanche 31 mai. Installé pour la première fois en plein centre-ville, l'événement a permis au public découvrir des courts et longs métrages provenant de plusieurs pays d’Afrique et, par la même occasion, d'approcher leurs cultures, leurs modes de vie mais aussi leurs problématiques sociales et politiques.
 
Cette 15e édition qui s’est démarquée en créant un luxuriant jardin, véritable havre de paix, sur la place du Ralliement, pendant une semaine, s’est achevée officiellement par la traditionnelle remise des prix, le samedi soir, au Grand Théâtre avec une soirée endiablée. Deux catégories de prix ont été attribuées au cours de cette soirée : celui du public et celui des jeunes.
 
Le public a attribué le prix du court-métrage au film Les avalés du grand bleu du réalisateur togolais Maxime Tchincoun. Ce court, une fiction qui traite de l’immigration, s’inscrit plus que jamais dans l’actualité, et vise à sensibiliser la jeunesse africaine aux dangers du départ. Le drame qui se joue sur le Méditerranée, sensibilise aussi les réalisateurs africains. 
 
En catégorie long-métrage, c’est le documentaire Beats of the Antonov, de Kuka Hajooj, qui a retenu l’attention du public en remportant le premier prix. Ce jeune réalisateur soudanais s’est intéressé à la façon dont les populations du Nil Bleu et des monts Nouba, portées par l’amour de la culture et de la musique, résistent aux bombardements menés par le gouvernement de Khartoum.
 
L’art comme réponse à la violence : une thématique contemporaine, également abordée par le lauréat du prix du court-métrage attribué par le « Jury Jeune ». Ce jury composé de jeunes ayant entre 16 et 30 ans, a retenu le film Adamt, du réalisateur éthiopien Zelalem Woldemariam, une fiction qui suggère d’exploiter la beauté de la musique pour dépasser l’horreur.
 
Le documentaire Beats of the Antonov s’est également attiré les faveurs des plus jeunes, « pour son engagement, sa force, et la puissance du message d’espoir qu’il délivre ».
 
Après un hommage à Youssouf Tata Cissé, historien et anthropologue malien, la cérémonie s’est achevée par la projection du film Soleils d’Olivier Delahaye et de Dani Kouyaté. « C’est un film à deux voix pour conclure le festival par une plongée lumineuse dans l’histoire du continent et ainsi mieux bâtir l’avenir », résument les organisateurs.
 
Le prochain Festival Cinéma d’Afrique aura lieu dans deux ans.
 





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com