Cinéville aux Ponts-de-Cé, un début prometteur


Rédigé par - Angers, le Jeudi 29 Octobre 2015 à 12:00


Ouvert depuis le 14 octobre, Cinéville, le nouveau complexe cinématographique du sud d’Angers, a vu passer près de 13 000 spectateurs en deux semaines. Une affluence plus forte qu'attendue, qui réjouit ses créateurs et les conforte dans le bien fondé de leur implantation.



Cinéville aux Ponts-de-Cé, un début prometteur
la rédaction vous conseille
Installé sur un territoire longtemps dépourvu d’offre cinématographique significative, nous ne pensions pas que notre cinéma décollerait aussi rapidement. L’attente de la population était donc très forte », s’enthousiasme Yves Sutter, le directeur général de Cinéville. Avec 12 718 spectateurs en deux semaines, le nouveau complexe bat tous les records. « C’est une très grande satisfaction et un grand encouragement pour la suite ».
 
Depuis la disparition des Amis du Bon Cinéma en avril 2014 et malgré la projection d’un film chaque mardi soir au Centre Jean Carmet à Murs-Erigné, l’idée d’un complexe de proximité, diffusant les films les plus récents semble avoir déjà séduit les habitants du sud d’Angers et sud Loire qui, comme le soutient le directeur général de Cinéville, « reprend goût au cinéma ». C’est aussi le fait d’avoir la possibilité de se faire une toile sans avoir à traverser la ville d’Angers et ne plus payer de stationnement qui motive les spectateurs.
 
Installé au sein du village Décathlon, dans le parc d’activité du Moulin Marcille, ce nouvel équipement utilise les parkings gratuits de la grande surface d’équipements sportifs. Autre point fort de l’ensemble, la plaine de jeux pour enfants Loopiland, qui ne désemplit pas pendant les vacances scolaires de la Toussaint, une période où les enfants préfèrent jouer en intérieur qu’en extérieur. Plus de 300 enfants ont été enregistrés en moyenne et certains jours l'espace de jeux affichait même complet. Une fréquentation qui profite au cinéma, grâce à des entrées combinées.
 
La montée en puissance du cinéma est dopée par des films à succès, tels que les « nouvelles aventure d’Aladin » qui a été vu par 4528 personnes ou encore « hôtel Transylvanie 2 » avec 2280 spectateurs. « Seul sur Mars », le dernier Ridley Scott, projeté en Dolby Atmos avec lunette 3D, démarre plutôt bien puisqu’en une semaine il a été vu par 1 360 spectateurs. Tout est donc dans la programmation, suffisamment attractive pour drainer le plus grand nombre de spectateurs.
 
« Tout cela nous encourage à poursuivre nos efforts et à proposer de nouvelles animations »

« Tout autant que la fréquentation, notre satisfaction vient des retours très positifs du public quant au confort des salles, la qualité du son et des projections », soutient Cédric Hervouet, le directeur. Des propos confirmés par les spectateurs à la sortie des salles. « On a de la place pour mettre ses pieds et coté son, on est vraiment dans l’action », commentait un couple en sortant de « Seul sur Mars ».  Malgré les quelques dysfonctionnements de départ, inhérents à la période de rodage, le nouveau cinéma prend désormais sa vitesse de croisière.
 

Yves Sutter, le directeur Général de Cinéville, se montre satisfait du lancement de son 13e cinéma
Yves Sutter, le directeur Général de Cinéville, se montre satisfait du lancement de son 13e cinéma
« Tout cela nous encourage à poursuivre nos efforts et à proposer de nouvelles animations », puirsuit Cédric Hervouet. Après l’intégrale de « Retour vers le futur », le 21 octobre dernier, le cinéma propose le marathon « Hunger Games », le 21 novembre prochain, avec la diffusion de l’ensemble de la saga, à partir de 13h30. Avis aux amateurs du genre.
 
Cinéville qui veut toucher tous les publics commence dès cette semaine la diffusion de son programme « Ciné Bambino », destiné aux familles, avec un film différent chaque semaine pour un tarif attractif de 3.90€. « Shaun le mouton » de Richard Starzak, est le premier film qui s’inscrit dans cette programmation. Parallèlement, des séances de découverte du cinéma seront proposées aux tous petits avec un éclairage et un son atténué, pour un premier films, « Coucou, nous voilà », de Jessica Laurén, le dimanche 8 novembre à 11h.
 
Dernière annonce pour ce nouveau cinéma, la mise en place, courant novembre, de séances en version sous-titrées, destinées aux personnes malentendantes.
 
Pour en savoir plus les-ponts -de-ce.cineville.fr
 




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30







cookieassistant.com