Cinq jours pour démystifier Alzheimer


Rédigé par - Angers, le 18/09/2015 - 08:30 / modifié le 18/09/2015 - 18:30


A l’occasion des 30 ans de son union nationale, l'association France Alzheimer Maine-et-Loire va se mobiliser comme jamais ces jours-ci pour tenter de casser un peu plus les tabous qui entourent encore la maladie et ses formes apparentées.



Anne Lehuédé, coordinatrice de France Alzheimer 49 (à gauche), et Isabelle de Vries, sa présidente.
Anne Lehuédé, coordinatrice de France Alzheimer 49 (à gauche), et Isabelle de Vries, sa présidente.
la rédaction vous conseille
Un vent de changement souffle depuis plusieurs mois sur l’association départementale France Alzheimer. Et deux visages féminins l’incarnent avec détermination. Le premier, c’est celui d’Isabelle De Vries qui vient de prendre le relais de Michel Abline à la présidence. Le second, celui d’Anne Lehuédé, dont l’arrivée en tant que coordinatrice de l’association en janvier 2014, a répondu à un besoin de structuration, devenu impérieux.

Car avec ses quelques 500 familles adhérentes, France Alzheimer 49 est aujourd’hui « la deuxième plus grosse association du genre en France derrière l’Hérault ». Une place qui tient moins à un développement singulier en Maine-et-Loire de la maladie et de ses formes apparentées –« 9 500 personnes diagnostiquées selon l’ARS (1) des Pays-de-la-Loire » tout de même !- , qu’à l’amélioration continue des dispositifs de diagnostics médicaux sur le département et à l’histoire même de l’association.

Créée dès 1987 à l’initiative de quelques familles de malades sous le nom d’Anjou Alzheimer, celle-ci a connu un développement constant avant de rejoindre en 2009 l’Union nationale des associations France Alzheimer. 1987, pour Isabelle De Vries, c’est aussi l’année du diagnostic, précoce, de son père. « Il avait 57 ans. Quand cette maladie tombe dans une famille, elle bouscule tout et implique tout le monde, raconte-t-elle, Il y a un deuil blanc à faire et la nécessité de se demander constamment comment on vit ça. »
 
« Ces personnes se sentent parfois insurgées par le regard des autres. On sait aussi qu’en les valorisant, on les aide à ne pas se replier sur soi. »

Bénévole, elle s’est engagée au sein de l’association avec une conviction plus forte encore aujourd’hui : celle que « les personnes malades restent des personnes avant tout et qu’il est important de nouer autour d’elles, des liens qui ne soient pas stigmatisants. » « Ces personnes se sentent parfois insurgées par le regard des autres. On sait aussi qu’en les valorisant, on les aide à ne pas se replier sur soi. » « Ce n’est pas une maladie psychiatrique. » insiste Anne Lehuédé.

A l’occasion des 30 ans de France Alzheimer, ses responsables et bénévoles en Anjou vont avoir l’occasion de le rappeler un peu plus fort encore ces jours-ci. D’abord parce que « la parole des personnes malades » est le thème cette année de la journée mondiale Alzheimer, lundi 21 septembre. Ensuite parce qu’autour de cette date, ils ont choisi d’organiser une série d’événements pour faire parler d’eux, du 19 septembre à Cholet jusqu’au 4 octobre à Brissac-Quincé (voir programme ci-après), en passant par trois temps forts sur Angers les 21, 24 et 26 septembre.

« L’enjeu est important pour nous en terme de mobilisation et de sensibilisation, notamment dans les milieux ruraux où les besoins sont importants mais notre présence, moindre » ajoute Isabelle De Vries. Accompagnants, écoutants, intervenants ou communiquants… pour la quarantaine de bénévoles actifs de l’association, ce sera aussi l’occasion de chercher des relais et des soutiens à une époque où le bénévolat ne va pas forcément de soi. Et de lever quelques fonds pour soutenir leur action.

(1) Agence Régionale de Santé

Les rendez-vous
19 sept. A Cholet, l’antenne France Alzheimer et ses partenaires accueilleront le public de 10h à 17h à la salle des fêtes, autour du thème « Sourire, rire… détente ».
21 sept. A Angers, conférence du Pr Olivier Torres, spécialiste de la santé des dirigeants d’entreprises. 18h à l’ESSCA (amphi Gounouf).
24 sept. A Angers, conférence du sociologue Michel Billé, spécialiste des questions relatives au handicap et au vieillissement, suivie d’une table-ronde et d’une intervention théâtrale de la Cie Réplik. Au Théâtre Chanzy de 16h à 21h.
26 sept. A Angers, spectacle « La Confusionite » de Colette Roumanoff. Au Théâtre Chanzy à 20h30.
4 oct. A Brissac-Quincé, grand rassemblement de motards et marcheurs au départ du château de Brissac.

Plus d’infos sur www.francealzheimer49.fr
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com