Circulation en centre ville : la galère…


Rédigé par yannick Sourisseau - Angers, le 20/01/2009 - 14:45 / modifié le 28/02/2009 - 09:16


D’un bout à l’autre, la ville d’Angers est devenue, construction de la première ligne de tramway oblige, un véritable chantier de travaux publics. Ces phases importantes de travaux, inévitables pour la Ville d’Angers, ne font pas que des heureux parmi les automobilistes qui peinent à circuler en centre ville.



La rue Bressigny est en partie fermée à la circulation.
La rue Bressigny est en partie fermée à la circulation.
la rédaction vous conseille
« C’est le bordel. Je n’en peux plus de ces travaux sur le Boulevard Foch » disait un brave monsieur, visiblement excédé, au volant de sa voiture. Autour de lui, les autres conducteurs avaient le téléphone portable vissé à l’oreille afin de prévenir la famille d’un retard certain. En ce début de semaine, la reprise des travaux sur la boulevard Foch et dans les rues voisines, et notamment au croisement avec la rue Paul Bert et du Boulevard du Roi René n’ont pas manqué d’occasionner un embouteillage monstre pendant les heures de pointe.

Des quatre voies, empruntées par le flot de véhicules qui empruntent, soir et matin les principaux boulevard du centre, il n’en restait plus qu’une et la rue Bressigny, également très empruntée est fermée depuis plusieurs jours au niveau du Boulevard Foch. « A croire que la municipalité veut nous empêcher de circuler en centre ville » disait une dame, coincée au niveau de la rue Béclard, depuis près de 30 minutes.

Ce mardi matin, la fermeture d’une voie sur le rue Paul Bert a étendu le bouchon jusqu’au niveau du Jardin de l’Arboretum, coté sud Loire. Un vrai blocage, où bien malin celui qui croyait s’en sortir rapidement. D’ailleurs les plus futés pensaient éviter le bouchon en empruntant les rues Desjardins et Château Gontier, pour venir grossir ensuite le nombre de véhicules déjà important de la rue Bressigny et se retrouver à nouveau coincés dans la rue Paul Bert. Que du bonheur pour ceux qui ont utilisé leur voiture lundi et mardi de cette semaine.

Et pourtant les services de la Ville, ont annoncé la couleur, dans la presse, et une barrière indiquant la fermeture de la rue Bressigny, a été installée au niveau de la rue Desjardins, avec réservation aux seuls riverains. Mais comme d’habitude aucun conducteur n’a pris le temps de lire la signalisation temporaire. Et la suite on la connaît, le centre ville avait pris un sacré coup de bouchon, comme titrait le quotidien local.

Restait alors une seule solution, celle qu’il faudra d’ailleurs adopter lorsque le tramway sera en circulation : stationner sa voiture à l’entrée de la ville, prendre le bus ou faire un peu de marche à pied. Certains pensent même mettre un vélo dans le coffre de leur voiture et garer cette dernière sur un parking de supermarché situé à l’entrée de la ville. A la force du mollet ils pourront ainsi pénétrer en toute quiétude dans le centre ville, avec une seule difficulté, se frayer un chemin au milieu des autos et des dispositifs de balisage des zones de chantier. Le VTT reste alors l’engin le plus adapté à cette circulation chaotique.


LES TAGS : économie

















Angers Mag