Comediants et Commandos Percu : fiesta catalane et bombardement

Accroches Coeurs 2010


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Dimanche 12 Septembre 2010 à 10:36


Parmi les compagnies présentes pendant les Accroches Cœurs d’Angers, il y en a deux qui ont retenu l’attention du public, avec des styles et des appréciations totalement différents. Que ce soient les Catalans de Comediants, ou les toulousains de Commandos Percu, ces deux spectacles n’ont laissé personne indifférent.



Saint Georges et le dragon version Comediants
Saint Georges et le dragon version Comediants
la rédaction vous conseille
Pour prétendre participer aux Accroches Cœurs d’Angers, version Acqua Viva, il fallait venir du Sud, ou tout au moins l’évoquer. Pour Comediants et Commandos Percu, pas de problème la première troupe vient de Catalogne et la seconde de la Région Midi Pyrénées. Dans les deux cas chaleur et ambiance devaient être au rendez-vous, les deux compagnies se produisant deux fois en nocturne, le vendredi et le samedi, place Leclerc pour la première et Cale de la Savate pour la seconde.

Comediants présentait son bal du calendrier un grand spectacle de 2 heures tenant du grand Carnaval avec ses personnages hauts en taille et en couleurs, gesticulant sur la structure monumentale, scène principale, et sur deux petites scènes annexes, à grand renfort de musique et de formes enflammées. On aime ou pas. Pour ceux qui intellectualisent le moindre spectacle fut-il de rue, et ils sont nombreux à Angers, la forme d’expression employée par Comediants n’a pas vraiment accroché. « Un peu trop kitsch », diront ces derniers. Pour les autres ils ont tenté de répondre aux incitations des Catalans et de danser quand les artistes les y invitaient. Même si Angers s’était tourné vers le Sud, les angevins n’étaient pas enclins à participer au bal espagnol. Et pourtant la température était plutôt clémente et propice à la fiesta jusqu’à la tombée de la nuit.

Le principe de Comediant qui n’a pas changé depuis 1971, date de sa création, consiste à exploiter le coté festif des êtres humains. Une méthode qui marche bien en Catalogne, la troupe étant l’une des plus importantes d’Espagne. Dans le Bal du Calendrier la troupe s’amuse des plus grandes fêtes du calendrier méditerranéen, invitant le public à danser en l’honneur du soleil, de ses équinoxes et de ses solstices. Mais Angers n’est pas Barcelone…

Les Commandos Percu sur la cale de la Savatte
Les Commandos Percu sur la cale de la Savatte
Du coté de la cale de la Savatte, avec les toulousains de Commandos Percu, ce n’était pas le même son de cloche ou tout au moins de tambour, car pour le coup les spectateurs en ont pris plein les yeux et les oreilles, sans avoir à danser.

Commando Percu, c’est comme un feu d’artifice permanent ou plutôt le bombardement de Bagdad en direct avec des orgues de Staline. Les habitants de la Doutre qui ne souhaitaient pas participer au spectacle, ou qui n’avaient pas vu le programme ont certainement dû se réfugier dans les caves se demandant si la France n’était pas entrée en guerre. Manquait plus que les sirènes et l’illusion aurait été quasi parfaite. Et si d'aventure ce spectacle n'intéressait plus, les Commandos Percu pourront toujours s’occuper des effets spéciaux dans les prochaines productions hollywoodiennes.

Le spectacle des Commandos Percu est entièrement dédié au soleil. Il avait donc toute sa légitimité aux Accroches Cœurs 2010. Tout est organisé autour d’un gigantesque tambour censé représenté l’astre d’où jaillissent les flammes solaires, ou plutôt de l’enfer. Les percussionnistes sont équipés de tambours portatifs dont la peau a été spécialement tendue pour rendre les coups de mailloches encore plus agressifs. Tout est synchronisé à la perfection et chaque coup entraine le départ de gerbes de feu. C’est du grand art, tant sur le plan musical que pyrotechnique. D’ailleurs, les angevins ont visiblement apprécié, il y avait foule hier soir pour leur second spectacle et le château, après avoir été encerclé l’après midi, n’en est toujours pas revenu.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag