Communication : quand l’Eglise s’affiche pour récolter des fonds


Rédigé par - Angers, le 20/02/2012 - 13:54 / modifié le 20/02/2012 - 17:36


Voici une campagne de publicité qui n’est peut-être passée inaperçue. Désormais, le dernier du culte que les personnes de confession catholique déposaient dans une enveloppe directement à l’église la plus proche, est collecté par internet. En témoigne cette campagne d’affichage sur les abribus de la ville d’Angers. Le monde bouge, l’Eglise aussi.



Une affiche grand format de la dernière campagne de l'Eglise
Une affiche grand format de la dernière campagne de l'Eglise
la rédaction vous conseille
Ne vous étonnez pas si demain vous recevez un texto provenant de l’Évêché, vous invitant à verser votre obole via votre téléphone mobile afin d’aide l’Église à poursuivre sa mission. Depuis la séparation de l’Église et de l’État, en 1905, les religieux ne reçoivent plus aucune aide directes de l’État ou des collectivités leur permettant de faire fonctionner leurs services et notamment salarier les femmes et hommes chargés des offices et de l’administration des diocèses.

Outre les dons et legs reçus de familles de confession catholiques, les évêchés, représentation de l’Église dans chaque département français, font donc appel à la générosité des fidèles et de tous ceux qui se reconnaissent dans ses convictions, par l’intermédiaire du denier du culte. Instauré en 1789, lorsque les biens de l’église furent confisqués, cette contribution volontaire s’appelle, depuis 1989, le « denier de l’Église ».

En Maine et Loire, département français où la religion catholique est bien implantée, seulement 10% des foyers participent à la collecte du denier. « Ce n’est pas suffisant et notre situation économique est fragile », déclare l’Évêché d’Angers, lequel se voit donc contraint de passer par une communication de masse pour récolter des fonds. Fini donc le bouche à oreille, désormais l’Église se met au diapason de la communication grand public et s’affiche en grand.

C’est le cas notamment des évêchés des régions Bretagne-Pays de la Loire qui lancent depuis plusieurs années, au début du Carême, une campagne incitant aux dons direct ou par internet, sur les abribus des villes de l’Ouest. « En participant à cette collecte annuelle, vous donnez à l’Église les moyens d’agir et d’accomplir sa mission au service de tout homme », peut-on lire sur le site web conçu spécialement pour récolter, de manière sécurisée, les dons des fidèles et de tous ceux qui veulent aider l’Église.

Et si les autres religions s'affichaient aussi ?

L’idée peut paraître contraire aux idées que l’on peut se faire d’une religion, surtout pour les athées. Ces derniers considèrent qu’en faisant campagne pour le denier, l’Église au travers de ses affiches, diffuse un message visant à trouver de nouveaux adeptes. « C’est une forme de prosélytisme, je ne comprends que l’on puisse accepter ce genre d’affichage. Que dirait-on si l’Islam faisait de même ? Je suis triste de voir que l’Église est obligée d’en passer par là pour vivre », déclarait une brave dame en passant devant une affiche.

Et pourquoi pas ? L’action quotidienne de l’Église catholique à un coût, lequel doit être en principe pris en charge par ceux qui partagent ses valeurs. Mais, vu que ce n’est pas suffisant, il faut évidemment trouver de nouveaux fidèles censés pouvoir subvenir aux besoins matériels de l’Église et notamment rémunérer les prêtres et salariés laïcs. D’où l’idée d’utiliser les moyens de communication modernes pour sensibiliser le public.

« La publicité est le plus souvent utilisée à des fins commerciales, c’est donc inhabituel pour l’Église qui n’a rien à vendre. Notre mission consiste à aider les hommes. Aujourd’hui nous faisons appel à eux car nous avons vraiment besoin d’argent pour poursuivre notre action. Nous avions envie de frapper les esprits, ça marche puisque les gens s’interrogent », déclare le chargé de communication de l’Évêché. Hé oui, l'Évêché a même un chargé de communication.

Le diocèse d’Angers édite déjà une revue : «L’Église d’Anjou » et s’exprime au travers d’une radio : « RCF Anjou ». Il même présent sur le réseau social Facebook. L’Église se modernise, une campagne d’affichage n’est donc pas surprenante.

La campagne qui se décline sur les abribus des grandes villes de l’Ouest a été financée sur les fonds propres des évêchés, lesquels ont fait appel à une agence de communication pour concevoir des affiches plutôt convaincantes.

En savoir plus : www.denier-ouest.com




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com