Congé solidaire : partir utile


Rédigé par - Angers, le 01/05/2016 - 08:00 / modifié le 02/05/2016 - 16:35


Madagascar pour l'un, l'Inde et le Cambodge pour l'autre : Dominique Rezé et Virginie Muños sont tous deux partis, avec l'association Planète Urgence, en congé solidaire. Une expérience encore méconnue, qui a changé leur vie.



Dominique Rezé, en compagnie des enfants de la classe d'Ananalava où il a séjourné une dizaine de jours dans le cadre d'un Congé solidaire, à l'automne 2015.
Dominique Rezé, en compagnie des enfants de la classe d'Ananalava où il a séjourné une dizaine de jours dans le cadre d'un Congé solidaire, à l'automne 2015.
Des gosses. Avec les yeux qui brillent quand on leur évoque un heureux souvenir. Réunis autour d'une table angevine, Dominique Rezé et Virginie Muños sont intarissables lorsqu'il s'agit de raconter leur expérience de congé solidaire.

"Drôle, émouvant, éprouvant", résume Dominique qui ne cesse de témoigner de son séjour de 15 jours à Madagascar -notamment dans les écoles de Montrueil-Juigné, là où il réside- depuis son retour à l'automne dernier. "Je ne regarde plus la vie de la même façon. Mon rapport au monde et à l'autre a changé". Le tout en deux semaines ? "Oui, car c'est extrêmement intense, physiquement et émotionnellement."

Avec trois autres volontaires, et avec le soutien de l'association Planète Urgence, ce cadre bientôt en retraite est parti au mois d'octobre 2015 à Analalava, un petit port de pêche niché sur la côte ouest, au nord de l'île de Madagascar. Un truc de baroudeur ? "Non, non, je ne suis pas un grand voyageur. Seulement, depuis que mes enfants ont grandi, j'ai envie de vivre mes congés différemment."

Là-bas, au bord de l'océan Indien, Dominique, en soutien des instituteurs locaux, a œuvré pour renforcer les connaissances en français des jeunes élèves, de 8 à 14 ans.  "Nous étions sollicité sans arrêt, mais quelle simplicité de vie !"
"Je ne regarde plus la vie de la même façon. Mon rapport au monde et à l'autre a changé"

Virginie Muños, lors de son dernier Congé solidaire au Cambodge.
Virginie Muños, lors de son dernier Congé solidaire au Cambodge.
Virginie, responsable RH dans la même entreprise que Dominique, sourit à cette remarque. Elle aussi est partie à l'automne dernier en congé solidaire, au Cambodge (pour l'assiocation Education in Action), mais pour la 3e fois. "Une fois l'Inde, deux fois le Cambodge", précise-t-elle. "J'assurais des formations de formateurs, jeunes adultes  et de la recherche stratégie de partenariats et fundraising", poursuit Virginie, qui est partie la première fois à un moment où elle avait besoin de "prendre du recul sur le quotidien. Ça m'a énormément apporté sur le plan personnel et professionnel. Je ne suis plus la même."

Expérience "très éloignée du voyage" selon Virginie, le congé solidaire est né il y a 12 ans, sous l'égide de l'association Planète Urgence, avec l'intention d'ouvrir la société civile -entendre les non professionnels de l'humanitaire- à la solidarité internationale. "L'association accompagne plus de 800 projets, qui correspondent à chaque fois à une association locale, un collectif ou une ONG. C'est en tout cas un soutien à un projet déjà existant, en matière socio-éducative, de formation des jeunes adultes ou de protection de la biodiversité."

L'originalité du congé solidaire réside dans la forme qu'il peut prendre. Il est possible de partir, sur son temps de vacances, de son propre chef, ou dans le cadre de son entreprise, partenaire de Planète Urgence. Dans les deux cas, les frais engagés pour le don à l'association et le paiement des billets d'avion est déductible d'impôts (60 % pour les entreprises, 66 % pour les individuels).

Attention tout de même, le congé solidaire semble viral : parti dans le cadre de son entreprise, Dominique replongera dans l'expérience à l'automne 2016, avec son épouse. Son œil en brille déjà.
 
www.planete-urgence.org/conge-solidaire/




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46


cookieassistant.com