Congrès départemental FCPE : les rythmes de l’enfant au cœur du débat


Rédigé par - Angers, le 12/03/2012 - 16:10 / modifié le 12/03/2012 - 17:02


Samedi dernier, 10 mars, la section départementale de la Fédération des Conseils de Parents d’élèves (FCPE49), organisait à l’école de l’Isoret à Angers, son congrès départemental. L’occasion pour les participants, en cette période pré-électorale, de remettre l’enfant scolarisé au centre du débat, et notamment de discuter ses rythmes avec une chronobiologiste : Claire LECONTE.



La chronobiologiste Claire LECONTE pendant son intervention
La chronobiologiste Claire LECONTE pendant son intervention
la rédaction vous conseille
Le lieu de la conférence départementale de la FCPE49 n’a pas été choisi au hasard comme le rappelait Luc BELOT, adjoint au maire, délégué à l’Enfance, à la Petite Enfance, et à l’Education. Depuis la rentrée 2010 l’école de l’Isoret, groupe scolaire regroupant une école maternelle et une école élémentaire, situé dans le quartier Deux Croix-Banchais-Grand Pigeon, à Angers, expérimente la semaine de 4 jours et demi, alors que dans le même temps l’Education Nationale, en application d’un décret datant de mai 2008, ramenait la durée de la scolarité à 4 jours.

En dehors de faire le point sur les actions de la FCPE, en présence de son président national Jean Jacques HAZAN, et notamment sur les suppressions de postes et fermetures de classe se sont également des rythmes de la vie de l’enfant dont il a été question. Claire LECONTE, enseignante-chercheur spécialisée dans la chronobiologie de l’enfant était présente pour apporter son éclairage sur le sujet.

« Je ne vais pas vous parler des rythmes scolaires mais plutôt des rythmes de l’enfant dans son ensemble », expliquait la chronobiologiste aux représentant des parents tour en leur précisant que le dossier des rythmes scolaires n’est pas nouveau. « C’est un vrai serpent de mer qui ressort tous les 15 ans, depuis 1980 ».

A cette date un rapport du conseil économique et social s’interrogeait déjà sur les temps à l’école, sur le respect des rythmes biologiques des enfants. Celui-ci préconisait de revoir la journée, la semaine, et même l’année de l’enfant.

« Ce rapport faisait état de sept propositions, les mêmes que celle remises en juillet 2011 ( rapport du comité de pilotage conférence nationale sur les rythmes scolaires au ministre Luc Chatel) », appuyait Claire LECONTE. « On a attendu 31 ans pour faire la même chose ».

Selon cette dernière la semaine de 4 jours est mise en place dans de nombreuses villes. Les chercheurs ont donc eu le temps de l’expérimenter. « Il existe un rapport de recherche que le ministère possède. En 2008, quand il a supprimé des heures de classe pour faire plaisir au président, il le faisait en connaissance de cause. Il savait très bien que la semaine de 4 jours allait avoir des effets délétère sur les enfants ».

Pour l’enseignant-chercheur le problème est patent : tout le monde vit très mal cette semaine de 4 jours, enfants, enseignants mais aussi parents. D’où son intervention, suivie avec attention par les représentants des parents.

L’école de l’Isoret, une référence en matière de rythmes des enfants

« Plus que d’ajouter le mercredi matin, l’idée pour moi c’est d’avoir une réflexion globale sur un projet éducatif qui intégrerait la notion d’école dans la cité. Que ce ne soit pas une forteresse. Le temps passé en classe c’est moins de 10% du temps de vie de l’enfant ». Vaste réflexion qui associe largement les parents et ceux qui contribuent, en dehors de l'école, à l'éducation des enfants.

« Actuellement le système scolaire est fait de telle sorte que les enfants écoutent à l’école et travaillent à la maison. Il faut sortir de ce système, car c’est a l’école que les enfants doivent travailler, sinon à quoi ça sert », commentait Jean Jacques HAZAN, Président national de la FCPE, lequel considère que la fédération est un peu le syndicat des écoliers.

« L’an dernier on avait tiré la sonnette d’alarme en disant : 4 jours ça suffit. On a demandé qu’un débat national s’installe. A Angers, dans cette école on est dans une logique différente avec des activités qui se combinent. C’est une expérience enrichissante qui permet de démontrer que l’on peut faire autrement. Ça permet aux enfants de découvrir d’autres activités, de se révéler et de reprendre confiance en eux ».

Angers qui a ouvert le débat « houleux, constructif et passionnant », comme le précisait Luc BELOT, serait-elle la ville qui invente l’école de demain, avec une meilleure prise en compte des rythmes de l’enfant ?

« l’Isoret voulait faire cette expérience laquelle nous a permis de faire une évaluation et d’apporter une réponse scientifique. Les résultats seront rendu publics et nous pourrons en discuter tous ensemble ». En période d’élection présidentielle la ville d’Angers peut déjà apporter des réponses dont les candidats pourraient s'emparer. Mais peut-être pas n’importe quel candidat…




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Antoine BONNET le 13/03/2012 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Penser les rythmes de l'enfant dans leur globalité.
Pour prolonger cet article intéressant sur les rythmes de vie de l'enfant, j'aimerais apporter un éclairage supplémentaire. Certains animateurs affirment que des enfants passent autant, voire plus de temps dans les structures d'accueil péri-scolaires et les accueils (centres) de loisirs que dans les écoles. Penser les rythmes et plus globalement la vie des enfants revient aussi à prendre en compte ces espaces-temps. Les enfants sont encore tr...








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com