Connaissez-vous le « hotspot » écologique de l’Anjou ?


Rédigé par - Angers le Mardi 7 Juillet 2015 à 07:55


Sa biodiversité exceptionnelle a su fédérer ses défenseurs et ses riverains. Bienvenue sur les coteaux du Pont-Barré à Beaulieu-sur-Layon, réserve naturelle régionale et trésor écologique de l’Anjou.



Au delà de sa richesse géologique et botanique, la réserve naturelle des coteaux du Pont Barré, c'est aussi un plaisir esthétique. Depuis le haut des coteaux, la vue panoramique sur le vignoble est superbe.
Au delà de sa richesse géologique et botanique, la réserve naturelle des coteaux du Pont Barré, c'est aussi un plaisir esthétique. Depuis le haut des coteaux, la vue panoramique sur le vignoble est superbe.
la rédaction vous conseille
Pour les naturalistes, c’est un joyau. Pour le simple promeneur, un réel dépaysement. A 20 mn d’Angers, entre Saint-Lambert-du-Lattay et Beaulieu-sur-Layon, les coteaux du Pont-Barré dominent depuis des millions d’années la vallée du Layon. Mais ce n’est qu’à la fin des années 50 que les scientifiques ont pris la mesure de leur caractère unique : « Faune et flore confondues, on y dénombre plus de 1900 espèces. Il n’y a pas d’équivalent à ma connaissance dans le Grand Ouest » affirme Erwan Guillou, l’heureux conservateur de cette Réserve naturelle régionale.

Robert Corillion fut le premier acteur de cette prise de conscience. C’est cet éminent botaniste décédé en 1997 qui mit le premier en lumière la valeur floristique du site et la présence d’espèces méridionales rarissimes à cette latitude en France. Des atouts qui lui valent, dans le milieu, l’appellation de « hotspot » écologique.

L’originalité tient d’abord à l’histoire géologique tumultueuse de ces coteaux du Layon. Entre Massif Armoricain et Bassin Parisien, de multiples mouvements ont vu s’y additionner roches d’origine volcanique, dépôts issus de l’érosion d’une montagne disparue (graviers, sables, argile…) et lentilles calcaires. « Il y a eu autrefois ici une végétation luxuriante de type mangrove, dont les résidus ont produit des gisements de houille » précise Erwan Guillou. D’où la présence au pied de la réserve d’un ancien four à chaux, ce correcteur de l’acidité des sols, qu’on obtenait en cuisant ensemble pierres calcaires et charbon.
« La réussite de ce projet, c’est aussi le dialogue permanent qu'il suscite entre ses acteurs » Erwan Guillou, conservateur de la Réserve naturelle régionale des Coteaux du Pont Barré

Gagée de Bohème, Tanaisie en Corymbe, Orchis bouc, Hippocrépide fer à cheval… Pour protéger la diversité botanique du site, Robert J. Corillion fit personnellement l’acquisition d’une partie du site actuel en 1961 et y créa une première réserve, aujourd’hui propriété de l’Académie des sciences, belles lettres et arts d’Angers. Mais ses successeurs ont voulu aller plus loin en appréhendant l’écosystème dans son ensemble, hommes compris.

Piloté par la Ligue de Protection des Oiseaux, un contrat de gestion portant sur 8 hectares, associe riverains, environnementalistes et pouvoir publics dans une logique de préservation et de mise en valeur. Des moutons y ont été introduits, un viticulteur, Jo Pithon, y a replanté des vignes (lire ci-dessous) et les scolaires comme les touristes y sont accueillis lors de visites à caractère pédagogique. « La réussite de ce projet, c’est aussi le dialogue permanent qu'il suscite entre ses acteurs » se réjouit Erwan Guillou, persuadé de l’intérêt grandissant qu’est appelée à susciter la Réserve des Coteaux du Pont-Barré.

A retenir
S’y rendre
Il est possible d’accéder à la RNR des Coteaux du Pont Barré par deux entrées. Au sud-est, en laissant sa voiture sur le parking situé au bord de la D160 ou à l’ouest, via la D209. Un sentier de découverte a été aménagé des bords du Layon jusqu’en haut des coteaux. Une boucle pédestre dite « du canal de Monsieur » vous permet de prolonger le plaisir au-delà du site.

Visites guidées
La LPO en propose plusieurs cet été : le vendredi 10 juillet à 10h, le vendredi 7 août (10h aussi) sur le thème des « Orthoptères » (criquet, mantes religieuses etc…) et le mercredi 19 août pour percer les « secrets de vigne et biodiversité » (9h30-14h/7 km).

Infos : www.lpo-anjou.org
 

Quoi faire aux alentours ?
Où déguster du vin ?
Le domaine Pithon-Paillé
Amoureux du Pont-Barré, Jo Pithon y est devenu propriétaire de 7 ha en rachetant patiemment les micro-parcelles d’une vingtaine de propriétaires. « On aurait pu passer le bull’ mais les lieux me rappellent des micro-vignobles que l’on a découvert en se promenant en Alsace notamment. Et puis, il y a eu déjà de la vigne ici. On a eu envie d’y replanter du chenin » raconte le vigneron. Un travail de passionné, sur des pentes plein sud (30 à 70%), des sols très caillouteux de spilites et de poudingues de grès, donne ainsi vie à l’Anjou – Coteau des Treilles, un blanc sec « solaire et puissant ». Les bonnes années, Jo Pithon en sort aussi un liquoreux joliment baptisé Belargus du nom d’un papillon fidèle de la réserve.
 
www.pithon-paille.com
 
Où se restaurer ?
Au Bignon
 Repris en 2009 par Aurélie et Raphaël Landreau, un jeune couple de la région nantaise, le restaurant Le Bignon, à l’entrée de Saint-Lambert-du-Lattay, propose une cuisine traditionnelle du mardi au dimanche midi. « Un travail à base de produits frais et de saison, selon mon inspiration » précise Aurélie, la chef de cuisine. Filet de sandre au beurre rouge ou au curry, magret de canard fermier au miel épicé, soufflé au Cointreau… Compter 13€20 pour le menu du jour et de 26 à 29€ pour le menu saveurs.
 
www.restaurantlebignon.fr
 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com