Conseil général : dernière séance pour Christophe Béchu


Rédigé par - Angers, le 26/04/2014 - 10:56 / modifié le 26/04/2014 - 11:17


Successivement élu maire puis président de l’agglomération d’Angers, et toujours sénateur, le président du Conseil Général de Maine et Loire, Christophe Béchu, a présenté vendredi sa démission après une décennie à la tête de la collectivité départementale. Sans véritable surprise, Christian Gillet devrait lui succéder lundi prochain.



Christan Gillet, au premier plan, et Christophe Béchu
Christan Gillet, au premier plan, et Christophe Béchu
la rédaction vous conseille
L’émotion était palpable dans la salle de l’assemblée départementale, vendredi après-midi à Angers. Elu à la mairie d’Angers, puis à la présidence de l’agglo, le président Béchu, a conduit sa dernière session plénière devant des élus et des techniciens un peu tristes de devoir le quitter. « C’est quelqu’un avec qui j’ai pris plaisir à travailler, très ouvert, proche de ses collaborateurs, qui sait réagir rapidement aux problèmes », confiait l’un des directeurs départementaux.

« Ce soir à minuit je cesserai d’être le président de cette assemblée », déclarait Christophe Béchu avant de présenter le bilan de ses années passées à la tête du Conseil Général et de soumettre les derniers comptes administratifs à l’assemblée.

Se félicitant d’avoir réussi à stabiliser la dette du département, Christophe Béchu, tire un bilan plutôt positif de son passage. « Nous avons été le premier département de France à voter un plan départemental de l’habitat, à mettre en place un schéma de cohésion sociale, mais aussi le premier en matière d’accueil des personnes âgées dépendantes et l’un des premiers à lancer une maison départementale de l’autonomie, le tout dans un contexte économique particulièrement difficile ».

L’opposition qui soulignait, par la voix de Stella Dupont (PS), conseillère générale et maire de Chalonnes sur Loire, « l’esprit républicain » avec lequel Christophe Béchu a piloté la collectivité départementale, « sa faculté d'écoute et de respect de la minorité », n’a pas émis le même avis sur sa gestion. « Même si nous savons que le contexte n’est pas facile, ce qui est le cas de tous les élus en responsabilité, vous n’avez pas su garder la maitrise des finances. La remontée sera longue, tant la marge de manœuvre est étroite », lui a adressé la représentante de la minorité en guise de cadeau de départ.

« Vous avez salué nos bonnes relations » a retenu Christophe Béchu. « J’aimerai bien que vous en fassiez part à ceux qui sont désormais dans la minorité municipale ».

Rappelant qu’aucune collectivité n’est confrontée à la situation d’un département, le président a émis un regret en guise de boutade, « celui de ne pas avoir réussi à enrayer le vieillissement », rappelant qu’avec « l’augmentation du nombre de nos concitoyens en situation de fragilité, le Conseil Général doit faire face à une triste réalité ».

A partir de samedi et jusqu’au lundi 28 avril à 10h c’est le vice-président Christian Gillet, 68 ans, qui dirigera le Département avant de se présenter comme seul candidat à la présidence.





Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Charitébienordonnée le 26/04/2014 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Se félicitant de d’avoir réussi à stabiliser la dette du départementale, Christophe Béchu, tire un bilan plutôt positif de son passage".
On n'est jamais mieux servi que par soi-même, il aurait tort de se gêner.
Mais quel est vraiment son bilan après 10 années de règne ? Un conflit avec les pompiers réglé en arrosant tous azimuts avec l'argent du contribuable, un parc d'attractions peu attractif qui a déjà coûté plus de 100 millions d'euros et pour lequel il faudra bien un jour prendre des déc...

2.Posté par tonton le 26/04/2014 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@charitébienordonnée

Vous croyez franchement que le résultat aurait été meilleur avec les socialistes (ces gens qui se disent de gauche et qui n'en sont pas) ?
Béchu, tant à la ville qu'à l'agglo d'Angers ne pourra pas être plus mauvais que les guignols précédents.
Il suffit de regarder l'état d'abandon dans lequel ils nous ont laissé le territoire.

3.Posté par Oumane Sar le 27/04/2014 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Papy Gillet. Quel commentaire faire ? Dire que c'est un argument de plus pour en finir avec les conseils généraux ...? Désolant. Quant au caractère dépensier du nouvel édile angevin, ... c'est à lui seul de nous prouver le contraire, puisqu'il a maintenant toutes les cartes en main.















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com