Conseil municipal d'Angers : deux visions qui Maine au cœur du débat


Rédigé par - Angers, le 27/10/2015 - 08:14 / modifié le 28/05/2016 - 09:30


Sept délibérations à la la ville, quatre à venir à l'échelle de l'agglo : le projet de reconquête des Berges de Maine portée par la municipalité de Christophe Béchu (Les Républicains) entre dans une phase opérationnelle. Deux zones sont concernées au premier chef : le "Quai Saint-Serge" et centre-ville Maine. Une perspective qui laisse songeurs voire circonspects les élus de la minorité. Eléments d'analyse.



Le Quai Saint-Serge, tel qu'il est imaginé pour 2019 par l'équipe municipale de Christophe Béchu.
Le Quai Saint-Serge, tel qu'il est imaginé pour 2019 par l'équipe municipale de Christophe Béchu.
la rédaction vous conseille
Irréconciliables. Les sujets de discorde entre majorité et minorité municipale ne sont pas rares, mais peu révèlent une divergence de fonds aussi importante que celle liée au projet de reconquête des berges de Maine.

A moults reprises, sous la précédente mandature, lors de la campagne municipale et depuis l'élection du printemps 2014, ses aménagements ont été discutés, débattus, mettant en lumière la différence de vision entre les deux groupes du conseil. "Dans le cœur de Maine battent les Rives nouvelles", titrions-nous dans ces mêmes colonnes, au lendemain de la présentation publique du projet par l'urbaniste François Grether, qui prouvait ce jour-là qu'on pouvait être après avoir été...

Lundi soir, lors du conseil municipal, la fameuse reconquête est revenue sur le tapis, avec force délibérations (7 plus 4 autres qui seront bientôt abordées en conseil d'agglomération)... et discussions. Et pour cause : après 18 mois de mandature, la séance a permis de lancer les premières phases opérationnelles du projet Cœur de Maine. Avec deux sites d'intervention. Le premier se situe sur la zone de Saint-Serge, et plus précisément les 15 hectares de la zone d'activités commerciales (ZAC) Angers-Saint-Serge, baptisée Quai Saint-Serge.
"Vous abandonnez une vision globale des berges en préférant faire un focus sur deux secteurs isolément du reste de la rivière, de l'ensemble la ville" - Frédéric Béatse

On y trouvera, "dans la prolongement du mail François Mitterrand, un parc central de 5 hectares et différentes opérations de construction, dont la principale est la patinoire", détaille l'adjoint en charge du dossier, Roch Brancour. La future Chambre des Métiers et un hôtel d'application de l'Esthua devraient également y trouver leur place. Coût total de l'opération : 35 M€, dont 5 M€ de participation pour la Ville d'Angers. "Un portage financier limité" qui s'appuie notamment, précise Jeanne Robinson-Behre, adjointe au quartier Saint-Serge, sur une participation des promoteurs et entreprises privés qui s'y implanteront.

Le début de travaux est prévu courant 2017 et la livraison de la patinoire fin 2018.

Second site d'intervention opérationnelle, Centre-ville Maine. En clair, l'aménagement du bas du centre-ville, du pied du château à la place Molière. Pour 20 M€, la municipalité entend couvrir une partie des voies sur berge (pour 7M€) et végétaliser cette couverture, mais également aménager les espaces publics, afin "d'ouvrir le centre-ville sur la rivière, de faire entrer la nature en ville, renforcer le commerce de centre-ville et conforter l'offre touristique du cœur d'Angers". Tout un programme, dont le début de travaux est prévu en 2017 et la livraison au second semestre 2019.

Le conseil de lundi soir a également mis à jour "quatre orientations complémentaires" que des études, à hauteur de 500 000 €, permettront d'affiner. Elles concernent l'apaisement des voies sur berges (pour passer d'une "ambiance autoroutière à une ambiance urbaine"), l'appropriation progressive des rives et des quais, avec la question des continuités piétonnières, un travail sur l'habitat dégradé du bas du centre-ville et le renouvellement de la zone d'activités de Saint-Serge, "pour donner de la visibilité aux entreprises et propriétaires fonciers sur cette zone" conclut Roch Brancour.

Les images de synthèse présentant le projet de Centre-ville Maine.
Les images de synthèse présentant le projet de Centre-ville Maine.
Bref, tout un programme qui ne convainc guère la minorité municipale. Et sur ce sujet emblématique, l'ancien maire Frédéric Béatse s'est exprimé en premier lieu, avant de faire donner ses troupes. Pas moins de 5 interventions, pour apporter la contradiction et rester cohérents avec l'ambition portée par Rives Nouvelles. "Vous abandonnez une vision globale des berges en préférant faire un focus sur deux secteurs isolément du reste de la rivière, de l'ensemble la ville", déplore le patron du groupe d'opposition, regrettant "une impression de flou total avec des formulations creuses et totalement vides de sens. C'est autour des grands projets qui s'inscrivent dans la durée que se bâtissent les territoires d'avenir", poursuit Frédéric Béatse, avant de conclure : "Je regrette que l'ambition métropolitaine du projet, notamment à Saint-Serge, soit compromise".

Critiques dans le champ du déplacement (complexification de l'accès au centre-ville, question sur la qualité des cheminements doux, maintien de la voirie de type autoroutière... avance l'élu d'opposition EELV Vincent Dulong), dans celui de l'engagement environnemental (un projet qui s'éloigne de "l'ambition de vitrine végétale de la ville", pour l'EELV Estelle Lemoine-Maulny), dans la dimension de concertation (faite au "strict minimum" pour la socialiste Silvia Camara-Tombini) ou sur le plan financier (avec un investissement par an bien supérieur, durant ce premier mandat, à celui proposé pour Rives Nouvelles, selon un Antony Taillefait pas exactement convaincu), l'opposition municipale n'a de fait pas voté les délibérations liées à Angers Cœur de Maine.
"Il ne s'agit pas de rêver avec des images à 30 ans, mais de présenter des mesures à faire dans les 6 ans" - Christophe Béchu

"Difficile de faire un deuil", ironise Maxence Henry, préfigurant les réponses apportées par Christophe Béchu. Et tout le monde y a eu droit, le maire d'Angers précisant notamment que le débat lié à l'aménagement des rives de Maine avait été tranché par le résultat aux élections municipales. "Le vrai sujet n'est pas celui des pics de pollution ou du montant financier exact des opérations, mais celui de la vision. Et de ce point de vue, notre méthode diffère de la vôtre. dans un temps d'incertitudes sur les budgets publics", il ne s'agit pas, pour l'élu Les Républicains de "rêver avec des images à 30 ans, mais de présenter des mesures à faire dans les 6 ans".

Dans ce mandat et au-delà, nul doute que l'on aura largement l'occasion de voir s'opposer ces deux visions. Qui s'affrontent, tout le monde doit s'en féliciter, sur le fond.

Au fil du conseil...
Cure de jouvence pour le Parc des sports de la Baumette

La construction du nouveau centre de formation d'Angers SCO, initiée par la précédente municipalité, avait engagé le mouvement. Il se poursuit avec le schéma présenté hier par la majorité de Christophe Béchu (Les Républicains), lors du conseil municipal : le parc des sports de la Baumette connaîtra une évolution sensible dans les prochaines années. Pas une révolution, mais une ère de travaux qui permettra notamment de résoudre un dossier serpent de mer : celui de l'accès sud à la gare. C'est l'agglo d'Angers qui devra se saisir du dossier de cette voie structurante qui reliera le pont de l'Atlantique (sur la rocade) à la rue Fulton, en passant par l'une des extrémités du parc des Sports.

Côté ville, on se concentre sur les usages sportifs. En répondant aux besoins de plusieurs clubs, habitués ou non des lieux. Le club de tennis de l'ATC quittera ainsi ses pénates de Jean-Bouin, "dans un délai maximal de deux ans" (C. Béchu) pour rejoindre la Baumette. Les 5 clubs de pétanque fédérés bénéficieront de 32 terrains -contre les 64 demandés : "On n'est pas à Marseille", commente l'adjointe aux sports Roselyne Bienvenu. 16 d'entre eux seront couverts. De la nouveauté également pour le rugby, qui s'exprimera sur trois terrains, plus un autre partagé avec le football, permettant ainsi de regrouper l'activité rugby, disséminée jusqu'alors sur 3 sites.
Enfin, le tir-à-l'arc verra son activité renforcée, le club ne pouvant plus répondre aux demandes -notamment des archers handisports- sur son emprise actuelle.

Etage 2 pour la fusée propreté

"Je suis très insatisfait de l'état de propreté de la ville. Une ville salle, c'est un manque de respect, et le début du délitement du vivre ensemble". Aux grands maux (et mots), les grands remèdes. La municipalité a donc présenté un "dispositif global" pour rendre à Angers la propreté qu'elle mérite.

Et le maire se défend de tout "instrumentalisation" de ce sujet. Bref, un arrêté sera pris pour mettre en place le plan détaillé lors du conseil. Qu'en retenir ? Que des moyens budgétaires seront priorisés (achat d'un 2e glouton, renforcement des équipes les vendredis, samedis, dimanches), que la municipalité compte s'appuyer sur le civisme des Angevins pour améliorer les choses, que le règlement propreté sera rénové -"le précédent datant de 1902"- rappelle l'adjoint Jean-Marc Verchère, et que la verbalisation pour les contrevenants (dépôts sauvages, déjections canines non ramassées) passera de 45 à 68 €, en flagrance, à partir du 1er janvier 2016.





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46
Angers Mag : #Angers Le jour d'après #PSGSCO, le billet @LardeuxT. Comme quoi on peut supporter @SCO et admirer @ECavaniOfficial https://t.co/nA3Ivf5HEE
Jeudi 1 Décembre - 18:18
Angers Mag : Au musée des Beaux-Arts, l'énigme Peter Briggs: Jusqu'au 26 mars, le musée des... https://t.co/Ys4SmHHl6M https://t.co/4mARuYnceC
Jeudi 1 Décembre - 07:30



cookieassistant.com