Conseil municipal d'Angers : souriez, vous êtes filmés !


Rédigé par - Angers, le 15/12/2014 - 06:00 / modifié le 31/01/2015 - 11:02


Avec la mise en place d'un service de nuit au sein de la police municipale et l'installation d'un dispositif de vidéosurveillance, le conseil municipal du soir s'annonce sous des auspices sécuritaires. Et les délibérations ne devraient pas manquer de faire réagir la minorité...



Rue de la Roe, à Angers, des caméras de vidéoverbalisation existent déjà. Elles seront complétées par 100 autres caméras, installées dans toute la ville à compter du dernier trimestre 2015.
Rue de la Roe, à Angers, des caméras de vidéoverbalisation existent déjà. Elles seront complétées par 100 autres caméras, installées dans toute la ville à compter du dernier trimestre 2015.
la rédaction vous conseille
Le temps de la transition est bien passé. S'il a géré les affaires courantes et l'héritage de la précédente municipalité durant ses premiers mois de mandature, Christophe Béchu a enclenché la seconde, depuis plusieurs semaines, et met méthodiquement en œuvre son programme.

Nouvelle illustration ce lundi soir avec les délibérations "sécuritaires" inscrites à l'ordre du jour. Au programme, "la mise en place d'un service de nuit" au sein de la police municipale et "le déploiement du dispositif de vidéoprotection sur l'ensemble de la Ville"

Avec un tempo différent pour chacune de ces deux décisions. La première est menée tambour battant puisque les premiers agents en service de nuit circuleront, de 19 h à 4 h -les horaires désormais réglementaires- dès le 31 décembre prochain.

Pour le reste, le service, "qui comptera 7 personnes, interviendra les mercredi, jeudi, vendredi et samedi, plus sur de la prévention et du conflit de voisinage que sur de la flagrance", assure Christophe Béchu.

La mise en place de ce dispositif, avec des agents non armés -mais tout de même équipés de bombes lacrymogènes- conduit à la création de trois postes, amenant l'effectif de la police municipale à 57 personnels.

Deux questions restent à formaliser, à l'heure actuelle : "Qui fait quoi, entre la Police nationale et la Police municipale ?" -une convention de coordination entre les deux services doit répondre à cette interrogation- et quels périmètres d'action pour les équipes de nuit ? "Il va y avoir des îlotages dans les endroits susceptibles de rencontrer des difficultés", notamment ceux qui accueillent "des ambiances estudiantines particulières", avance Christophe Béchu dans un doux euphémisme. Dernier élément défendu par la majorité municipale, celui de l'appel au volontariat pour constituer les équipes de nuit, après discussion avec les syndicats.
 
"Dans toutes les villes, et elles sont nombreuses, qui ont mis en place un tel dispositif, il y a une amélioration considérable du taux d'élucidation des affaires." Christophe Béchu, au sujet de la vidéoprotection.

Impossible de déconnecter la mise en place de ce dispositif de celui de vidéoprotection à l'échelle de toute la ville, à l'horizon du dernier trimestre 2015. Les chiffres, d'abord : à l'heure actuelle, 28 caméras sont installées en ville, à l'initiative des précédentes municipalités, dont 20 pour la seule gare d'Angers. La délibération prévoit l'installation de 100 autres sur l'ensemble du territoire qui s'ajouteront, rappelle le maire d'Angers, à celles équipant le tram, les bus et l'ensemble des caméras privées qui surveillent les bâtiments appartenant à la Ville. "La gestion de cette surveillance est pour l'heure confiée à une société marseillaise, mais c'est bien le dispositif général de vidéoprotection que nous souhaitons revoir, pour, éventuellement, la faire revenir en régie."

Tacle à l'opposition

​Un dernier chiffre : 1 M€, soit la somme allouée à la mise en place des 100 nouvelles caméras. "Il s'agit bien là d'une dépense d'investissement, que nous ne ferons donc qu'une fois", insiste Christophe Béchu, droit dans ses bottes à l'heure de défendre le choix de sa majorité, qu'il estime populaire. "J'ai reçu de nombreux courriers de félicitations et d'encouragements à l'annonce de cette décision", se félicite le maire, qui rappelle "les éléments objectifs" liés à cette installation : "Dans toutes les villes, et elles sont nombreuses, qui ont mis en place un tel dispositif, il y a une amélioration considérable du taux d'élucidation des affaires. Si l'impact est efficace sur les zones filmées, il peut exister un phénomène de contournement de ces zones, mais la technologie permet désormais, comme c'est le cas au Havre, de changer l'angle d'action des caméras."

Nul doute que l'élu UMP aura à l'œil l'attitude de son opposition, bien qu'il n'ait pas attendu le débat du soir pour la tacler : "Ma petite déception, c'est que le taux de subvention de ces équipements a été longtemps très élevé, autour de 75 %, mais que, un très grand nombre de villes étant aujourd'hui équipées, le gouvernement a décidé de le ramener à un taux beaucoup plus faible"...

Eléménts de contradiction dès ce soir, au cours du conseil municipal. Filmé, lui aussi.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Ivan le 15/12/2014 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cessez cette escroquerie : il ne s'agit pas de vidéo-protection (une caméra n'a jamais protégé personne !) mais de vidéo-surveillance. On surveille tout le monde, au cas où. C'est comme ça que démarrent toutes les dictatures.

2.Posté par chris le 15/12/2014 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c 'est très bien du fait que sur Angers l’incivilité se multiplie et se banalise à grande vitesse new génération
il y a certainement une grande part d'éducation dans cette histoire un manque de repères et des parents débordés ou laxistes ou les deux.

3.Posté par de winter le 15/12/2014 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c vrai qu' a la bourgoisie angevine angers resemble a la seine saint denis ..















Angers Mag











Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46



cookieassistant.com