Contrats d'avenir, le premier de la ville d'Angers


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 07/02/2013 - 18:50 / modifié le 12/02/2013 - 10:35


La ville d'Angers s'est engagée à recruter 100 jeunes d'ici à la fin de l'année dans le cadre du dispositif des Contrats d'Avenir. Le premier a été signé ce matin.



le Maire d'Angers, Frédéric Béatse, et Nicolas Dudoit, lors de la signature du contrat d'avenir, ce matin à Angers (Photo Thierry Bonnet - Ville d'Angers)
le Maire d'Angers, Frédéric Béatse, et Nicolas Dudoit, lors de la signature du contrat d'avenir, ce matin à Angers (Photo Thierry Bonnet - Ville d'Angers)
la rédaction vous conseille
Il s'appelle Nicolas Dudoit. Il a 25 ans et travaille désormais comme agent polyvalent de maintenance au sein de la direction des Bâtiments de la Ville. On vous rassure, on ne tiendra pas à jour la comptabilisation des emplois d'avenir que la ville d'Angers, va créer dans les trois ans à venir. Mais pour le symbole, oui, relayer la première signature a bien du sens.

En dépit d'un CAP Maintenance en bâtiment, Nicolas Dudoit n'avait jamais réussi à trouver un emploi stable dans sa branche et enchaînait jusqu’à ce jour les petits boulots en intérim. Bref, le profil type des publics ciblés par le dispositif des Emplois d'avenir, mis en place au niveau national par le gouvernement.

Au niveau de l'agglomération d'Angers, rappelons-le, un objectif de 200 créations d'emplois a été fixé récemment par les élus. Coup de pouce financier supplémentaire à la clef pour les associations qui souhaiteraient s'engager elles-aussi dans le dispositif.

Angers et son centre communal d’action sociale se sont engagés à recruter 100 jeunes en contrat d’avenir, Angers Loire Métropole, 25 jeunes, Trélazé, Bouchemaine et d'autres communes s'y mettent aussi.

L’objectif pour Angers "est que, d’ici à juin, la moitié des recrutements ait été réalisée, soit une soixantaine de jeunes embauchés. L’autre moitié aura lieu au cours du second semestre de cette année 2013" indique la ville dans un communiqué, précisant que tous les services municipaux allaient embaucher "dans des métiers très divers" : nettoyage ou entretien des bâtiments, travaux publics, logistique, métiers du livre, gestion administrative, petite enfance…

Les emplois d’avenir ne concernent pas uniquement les collectivités, rappelle-t-elle aussi, mais également les associations, les structures d’insertion, le milieu hospitalier, des organismes parapublics comme les bailleurs sociaux et, à la marge, des secteurs marchands désignés comme prioritaires."

Pour Angers et l'agglo, précise enfin la ville, le coût annuel de la création de ces cent vingt-cinq emplois d’avenir est d’un peu plus de 2,5 millions d’euros d’où il faut retrancher les aides importantes de l’Etat. D’où un coût net global pour les deux collectivités d’un million d’euros auquel il conviendra d'ajouter le coût des différentes formations qui se mettront progressivement en place.











1.Posté par nicoco le 11/02/2013 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comment sera financé ce million d'euros + cout des formations à venir? par l'euromillion? fdj?















Angers Mag