Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Coupe de France : Angers - SCO à l’assaut de la Tour


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Vendredi 10 Décembre 2010 à 23:34


C’est un club de division d’honneur, le T.A. Rennes (Tour d’Auvergne Rennes) qui défiera, pour un exploit, Angers-SCO, ce samedi, à 18H30. L’enjeu : un sésame pour les 32ème de finale et qui sait, rencontrer un club de ligue 1.



Loris ARNAUD: Une occasion idéale pour ouvrir son compteur but et retrouver la confiance?
Loris ARNAUD: Une occasion idéale pour ouvrir son compteur but et retrouver la confiance?
Quatre divisions séparent Angers-sco du TA Rennes, actuel pensionnaire de la division d’honneur, après avoir fréquenté la CFA2, jusqu’en 2008-2009. Un adversaire, dont il faudra se méfier : Les «téaïstes » ont su montrer leur détermination, au tour précédent. Ils ont sorti de la coupe de France , avec les tripes, le club de Cesson-Sévigné (DH), par 3 buts à 2, en étant pourtant réduit à 10 joueurs, après seulement 30 minutes de jeu.

Angers-SCO doit s’attendre à un adversaire tenace, dur au mal, qui aura tout à gagner dans cette confrontation, le genre d’adversaire qu’Angers-SCO apprécie peu.

Les anciens, les fidèles, se souviennent, sans doute, d’une piteuse élimination, contre un autre club amateur rennais. C’était lors de la saison 84-85. Les pros angevins, BEAUFRETON, ARRIBAS, FALETTE et Pascal GROSBOIS, le segréen, actuel membre du staff, s’étaient piteusement fait éliminer par les amateurs du Nord-Ouest Cercle Paul Bert (NOCPB) Rennes. Et ce n’est malheureusement pas le seul exemple, pour une équipe angevine, qui n’est pas à proprement parler, une équipe de coupe.

Outre le NOCPB Rennes, les bretons de La Montagnarde, en 79-80, le SO Cholet en 87-88, St Lo en 96-97, Argentan, un an plus tard, St Leu en 98-99, Thouars, la saisons suivante, La vitréennes en 2002-2003, les martiniquais du club franciscain, en 2005-2006, puis Quevilly, l’an dernier, ont éliminé Angers-SCO, sans avoir à sortir le match du siècle.

Tous ces exemples montrent qu’Angers-SCO n’a pas besoin de récolter « du lourd » au tirage au sort, pour être sorti sans les honneurs de la coupe. Cette fois, le piège se situera au sud de Rennes, pour rencontrer ce club de quartier né en 1907, soit deux ans avant le SCO. Le seul club d'Ille et Vilaine encore en course, en attendant le Stade Rennais, en 32èmes.

Face à son aîné, Angers-SCO retrouvera sa tour de défense, Jérémy HENIN et disposera d’un effectif quasiment au complet. Restera à trouver la concentration et le sérieux nécessaire, pour faire le travail.
En effet, face à ce type d’adversaire, sur un terrain qui ne sera probablement pas un « billard », on n’attendra pas nécessairement qu’Angers-SCO fasse le spectacle.

Il serait étonnant que Jean-Louis GARCIA puisse tirer quelque enseignement de cette confrontation, autre que le professionnalisme de ses troupes. L’essentiel en coupe est de passer, et si possible, revenir sans blessés, ni cartons. On en attendra pas plus ce samedi, mais surtout pas moins.
Car, si la coupe n’est pas l’objectif des angevins, il serait dommage de s’arrêter aux portes des 32èmes de finale, synonymes d’entrée en lice des clubs de ligue 1.

De plus, si Angers-SCO devait continuer à alterner les performances mitigées en championnat, la coupe pourrait devenir l’occasion de se lâcher et de faire plaisir à un public, pour sa part amoureux de la coupe et de ses matchs couperets.

Alors, tout pour la « qualif », de préférence sans prolongation, avant deux matchs délicats : Un long et périlleux déplacement à Ajaccio, le 17 décembre, avant la réception de Tours, en course pour la montée, le mardi suivant.

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO




LES TAGS : football, ligue 2, sco