Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom
   





Coupe de France : Angers-SCO à la découverte d’un Monaco à la sauce Russe.


Rédigé par - Le Dimanche 8 Janvier 2012 à 21:25


Monaco a pris un nouveau virage en même temps qu’un drôle d’accent Moscovite, pendant la trêve des confiseurs. Ce changement de propriétaire portera-t-il déjà ses fruits, dans une équipe en perdition ? Réponse demain, à Jean Bouin pour ceux qui veulent être au cœur de l'action, sur Eurosport et, évidemment sur la radio locale du sport, Haute Angevine.



Le groupe Angevin repart à l'assaut de la Coupe
Le groupe Angevin repart à l'assaut de la Coupe
La rencontre Angers-SCO- Monaco constituera, ce lundi, la dernière affiche de ces 32èmes de finale de la Coupe de France, à un horaire et un jour inhabituels, pour cause de retransmission télévisée, sur l’antenne d’Eurosport à 20H45. De ce fait, le tirage au sort du tour suivant ayant eu lieu, le vainqueur de la rencontre sait qu’il sera opposé au club de national de Quevilly, que les Angevins connaissent bien pour s’être fait éliminer, en terre Normande, il y a tout juste deux ans.

Mais, avant de penser aux 16èmes de finale, il faut passer ce tour, pour lequel, Angers-SCO part favori des chroniqueurs et des pronostiqueurs, face à la lanterne rouge de Ligue 2, en perdition.Oui, mais cela, c’était avant la trêve. Depuis, beaucoup de choses ont changé dans le club princier, du moins en coulisse.

Un nouveau propriétaire-président est arrivé, en la personne du milliardaire Russe, Dmitry RIBOLOVLEV, à la fortune aussi immense que suspecte, qui s’est engagé à investir 100 millions d’euros en quatre ans, dans les caisses du club. Il a aussitôt nommé un directeur exécutif, SMOLENTSEV, ancien directeur sportif du Spartak Moscou.

Avec cet arsenal financier, autant dire que le passage devant la DNCG, en milieu de semaine, a été une formalité. Le club va pouvoir recruter. En attendant les renforts, c’est avec l’effectif qui n’a gagné qu’un seul match de championnat, que le club princier va se présenter à Jean Bouin, demain.

Dans quel état d’esprit sera cet effectif ? A la recherche d’un nouveau club et, donc, la tête ailleurs et les valises sorties ou avec l’envie de démontrer qu’il peut mieux faire ? Difficile à dire.

Toujours est-il que Stéphane MOULIN se méfie de cette étiquette de favori et de cet animal blessé, dont la première partie de saison ne reflète pas la qualité réelle. Rien ne serait plus dangereux, en effet, de prendre ce match, comme une simple formalité.

C’est, donc, avec le plus grand soin, que les Angevins ont préparé ce match de reprise, après la trêve des confiseurs, souvent, briseuse de dynamique pour les uns ou bien pause salutaire pour les autres. C’est presque une nouvelle saison qui commence, un nouveau départ que Stéphane MOULIN, privé demain de Jérémy HENIN, suspendu, et Karim DJELLABI, blessé, veut négocier au mieux.

Pour le reste, Gaëtan CHARBONNIER devrait pouvoir tenir sa place, après son souci au ménisque en début de semaine, tandis que Ludovic DELPORTE, la recrue du mercato, pourrait faire son apparition.

Côté tribune, il va sans dire que la perspective d’un gros parcours en Coupe de France est dans le viseur, même si la billetterie a démarré doucement.
Côté staff, c’est surtout le championnat et le rendez-vous de vendredi prochain, à La Beaujoire, qui est dans la ligne de mire. Pour la Coupe, l’appétit viendra en mangeant, éventuellement, au fil des tours.

Mais autant joindre l’utile à l’agréable en s’imposant, demain, face à Monaco, ce qui raviverait les rêves des supporters, en même temps que des souvenirs du printemps dernier. Ce serait une excellente façon pour le SCO de présenter ses vœux les meilleurs.




Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur