Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Coupe de France, Chambéry - Angers-SCO. Quoi qu’il arrive, ce sera beau.


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Mardi 1 Mars 2011 à 16:53


Mettons de côté notre esprit chauvin et envisageons les deux hypothèses. Angers-SCO se qualifie ? Ce sera une première depuis 1969. Chambéry nous élimine ? Ce sera un magnifique exploit, fruit de la magie de dame coupe. Mais, entre ces deux belles hypothèses, notre choix est fait.



Une image de joie qu'on aimerait vivre aux alentours de 18H50, ce mercredi. (*)
Une image de joie qu'on aimerait vivre aux alentours de 18H50, ce mercredi. (*)
Attention danger. Les joueurs d’Angers-SCO sont prévenus. Ces amateurs sont des professionnels de l’exploit. Monaco, Brest, puis Sochaux, rien de moins que trois équipes de Ligue 1 figurent à leur tableau de chasse.

Alors pourquoi pas une Ligue 2, que le sort leur a confié. A ce sujet, les savoyard ont un peu manqué de modestie, en n'arrivant pas à masquer leur déception de ne pas rencontrer « une grande équipe ». Les angevins ont apprécié.

Angers-SCO a-t-il les moyens d’arrêter ce nouveau CALAIS. Cet illustre prédécesseur, qui ne s’était incliné, le 7 mai 2000, que deux buts à un, sur un penalty contestable, contre Nantes, en finale de la coupe de France ?

L’avantage, dans cette affaire, est que la pression est moindre sur les épaules des scoïstes. Si Chambéry réalisait un nouvel exploit, si les amateurs emmenés par Fabien TISSOT-ROSSET, livreur de cuisine de son état, ou encore, le buteur Aïssa YAHIA-BEY, employé au service jeunesse d’Echirolles (38) l'emportaient, Angers-SCO ne serait qu’une victime de plus.

Mais, nul doute les joueurs de Jean-Louis GARCIA, très en forme actuellement, n’envisagent pas cette hypothèse, même si, avoir à l’esprit que Chambéry PEUT le faire, est à notre sens, le meilleur moyen d'éviter le piège. En effet, face à ce serial killer sportif de pros, qui disputera son 10ème match de coupe, Angers-SCO devra faire preuve de la même concentration, que lors de ses meilleurs matchs de ligue 2.

On peut même écrire que ce sont les hommes de David GUION, éphémère défenseur d’Angers-SCO, en 93-94, lors du court passage en Ligue1, qui ont la pression : Se faire éliminer par Angers-SCO, eux qui rêvaient si (trop) fort du Paris SG, reviendrait à tomber sans gloire, après trois exploits retentissants.

Et les savoyards ne disposeront pas des mêmes atouts qu’aux précédents tours. D’une part, ils seront privés de leur attaquant FAYE, auteur du but égalisateur contre Brest, suspendu 7, puis 5 matches en appel, suite à une altercation lors du match de championnat contre Vénissieux-Minguettes.

Ensuite, les locaux seront « dépaysés ». Le match ne se jouera pas dans leur bon vieux petit stade, mais dans le flambant neuf, Stade des Alpes de Grenoble, où 14 000 places ont déjà été vendues.
Un stade qu’Angers-SCO connaît, pour s’y être imposé en début de saison contre Grenoble (0-2).
Par conséquent, seul Chambéry sera impressionné par le stade, le confort des vestiaires, la superficie de l’aire de jeu, etc.…, pas Angers-SCO.

Les angevins ont, donc, vous l’aurez compris, toutes les cartes en main pour passer. Mais, ce match n’est pas gagné d’avance et le billet pour la demi-finale n’est pas composté. Angers-SCO devra user ces amateurs sur motivés, faire tourner le ballon, être patient et réaliste. La qualification est à ce prix, pour notre équipe, privée de ses défenseurs gauche Karim DJELLABI et Stevie RIGA, ainsi que de Nicolas GILLET, dans l'axe. Matar FALL fera, pour sa part, son grand retour dans le groupe.

Angers Mag Info sera au cœur de l’évènement. Votre serviteur fera le déplacement avec le groupe de supporters « Magic-Scop ». Si vous n’êtes pas devant votre téléviseur pour suivre, sur France 2, à 17 heures, le match en direct et en intégralité, vous serez informés de tout fait marquant sur notre journal en ligne www.angersmag.info.

Alors, tous avec le SCO, pour une qualification que les moins de 40 ans n'ont jamais connu. 200 supporters du sco devraient faire le déplacement dans les alpes.

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - SCO