Coupe de la Ligue : Angers SCO se qualifie au bout de la nuit


Rédigé par - Le Mercredi 8 Août 2012 à 08:05


Qu'il fut long ce match, du premier tour de la Coupe de la Ligue, à choisir son vainqueur. Il aura fallu attendre un but de Doré, dans la prolongation de cette rencontre, contre le voisin nantais, pour permettre aux Angevins de se qualifier pour la suite de la compétition.



L'équipe d'Angers SCO ovationnée par son public, hier soir à Jean Bouin, aux termes d'un match interminable
L'équipe d'Angers SCO ovationnée par son public, hier soir à Jean Bouin, aux termes d'un match interminable
La Coupe de la Ligue a beau être a priori le trophée le plus facile à décrocher pour un club professionnel, cette compétition ne jouit pas d'une réputation flatteuse. Et la plupart des formations la « snobent », considérant que son prestige n'est pas assez grand. Pour eux,la débauche d'énergie supplémentaire engendrée par cette compétition nuit à un bon rendement dans d'autres, plus importantes, comme le championnat.

Côté débauche d'énergie, Angevins et Nantais en ont même rajouté hier soir à Jean-Bouin puisqu'il leur a fallu rester sur la pelouse 30 minutes supplémentaires pour se départager. Et sans une belle frappe de Doré à la 91e minute, les quelque 5 000 spectateurs présents dans le stade y seraient peut-être encore tant ce match a été celui des maladresses et des occasions manquées

Pour en revenir au peu d'intérêt des clubs pour cette compétition, il suffisait de regarder la composition de l'équipe angevine où le capitaine, Grégory MALICKI avait cédé sa place dans la cage à Alexandre LETELLIER et le brassard de capitaine à Olivier AURIAC.

En revanche, Jérémy HENIN, qui fêtait là son 500e match chez les professionnels, et n'était pas encore apparu en championnat lors des deux premières rencontres officielles, était sur la pelouse dès le coup d'envoi. Claudiu KESERU avait pour sa part pris place sur le banc.

Et en l'absence d'un des principaux artilleurs angevins, c'est une nouvelle recrue, Richard SOCRIER, qui ouvrait la marque de la tête à la 17e minute. Mais, juste avant la pause, les hommes de Stéphane MOULIN allaient singulièrement se compliquer la tâche. D'abord par l'expulsion de Marc ZORRO à la 40e pour un deuxième carton jaune et ensuite avec l'égalisation de Jordan VERETOUT, sur penalty, à la 41e.

En deuxième période, GOMEZ (57e), EL JADEYAOUI (73e) puis DORE (77e), auraient pu permettre aux Angevins de reprendre l'avantage, mais il était dit que cette soirée ne serait pas placée sous le signe de l’efficacité offensive.

Et c'est finalement Férébory DORE qui, d'une belle frappe au ras du poteau droit de Rémy RIOU, apportait la délivrance et la qualification à ses partenaires en début de prolongation.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur