Court-circuit et gros beats ce jeudi au Chabada


Rédigé par Cyrille GUERIN - Angers, le 31/10/2013 - 11:58 / modifié le 31/10/2013 - 11:58


Cinq ans que la soirée Court-circuit rythme régulièrement le clubbing angevin. Ce soir, au programme de la neuvième salve au Chabada, une déferlante de beatmaking est annoncée. Avec en têtes d'affiche Dorian Concept, from Ninja Tune, et Superpoze, l'une des sensations électro de l'année.



Considéré comme l'une des révélations électro de l'année, Superpoze sera sur la scène du Chabada ce jeudi soir.
Considéré comme l'une des révélations électro de l'année, Superpoze sera sur la scène du Chabada ce jeudi soir.
la rédaction vous conseille
Radio Campus, via sa plateforme angevine il y a trois ans; NovaPlanet, en mai dernier et, ce mois-ci, Tsugi, l'homologue frenchy du britannique MixMag, LA référence intergalactique en matière d'électro. Certes, les soirées Court-circuit ne font pas encore la Une de la déclinaison française de BuzzFeed, pas encore, mais au rythme où vont les choses, et si l'on s'en tient aux quelques occurrences suscitées chopées sur le Web, il est indéniable que So What ?, la structure qui pilote la chose et pilonne les esgourdes voit son aura, sa côte aller crescendo.

Et si ce n'était que justice? Car, à en croire des sources bien informées, Rémi, la cheville ouvrière de ces soirées qui font mal au popotin et peuvent occasionner des lumbagos- et le trou de la Sécu, vous connaissez ? - est un selector pointu, qui aurait même parfois tendance à pousser les potards de l'exigence dans le rouge.

Entendant cela, on pourrait être déstabilisé. Prendre peur. Avoir envie de fuir. Encore un Ayatollah, diraient les mauvaises langues. Il est vrai que dans une nation shootée à la flagornerie mal placée, camée à la bienveillance douteuse, on serait tenté de rebrousser chemin et de rester chez soi tranquillou pour se farcir un mug de camomille et écouter Agnès Obel ou London Grammar.

Que nenni. Au formatage des sons, au consensus forcément mou du beuzzeuh, on préfèrera toujours aller vers les aventureux. Les kamikazes. Ceux qui excitent notre curiosité. Triturent nos convictions et nous ouvrent vers de nouveaux horizons. Ce jeudi à partir de 20h45, à n'en pas douter, ce sera le cas avec le neuvième Court-circuit au Chabada, là où la belle histoire a commencé il y a donc cinq ans.

"Rien que du nouvel arrivage"

Le line-up y est alléchant. Ici, pas de méga stars type James Blake ou Daniel Avery. Rien que du nouvel arrivage. Avec en ouverture de cette soirée placée sous le signe du beatmaking, Dorian Concept, gueule d'ange juvénile à peine sortie des jupons de sa mère et déjà appelée aux plus hautes responsabilités puisque signé chez Ninja Tune, maison british créée en 90 qui s'est fait connaître avec l'imparable "People hold on" de Coldcut featuring Lisa Stanfield. Le gamin, qui a fait office d'amuse-gueules pour Flying lotus- pas mal, pas mal, fait dialoguer jazz, hip hop et éléctro avec, dit on, un groove d'enfer.

Lui succèdera Superpoze, un p'tit loup de 20 piges fan de hip hop instrumental qu'il bétonne à l'aide de ses pads et autres claviers. On dit de lui et son CV festivalier en acier chromé (Trans, Dour, Vieilles charrues, Scopitone, Bourges) qu'il est LA révélation éléctro du cru 2013. Euh, et Kavinski, Château Marmont, Gesaffelstein, Disclosure, qu'on aime ou pas, on les range déjà dans les bacs à 2 roros de chez Gibert ?

Quoiqu'il en soit, la scène angevine sera aussi de la partie puisque l'électronica de Spectateur et Wander dont ce sera la première prestation trip-hopesque sur scène auront la charge de retenir les clubbeurs jusqu'à 2 heures du mat'. Une heure, en ce jour chômé, à réveiller les... morts.

Merci à Guillaume Ison pour la photo

http://guillaumeison.4ormat.com/
http://guillaumeison.4ormat.com/hors-scene

























Angers Mag