Créer 10 000 emplois en 5 ans, l'agglo d'Angers y croit toujours


Rédigé par Cédric SOULIÉ - Angers, le 05/07/2013 - 10:45 / modifié le 05/07/2013 - 22:36


Un peu moins d'un an après son adoption, les responsables de l'agglomération d'Angers ont fait le point jeudi sur le schéma directeur de l'économie et de l'emploi. Et réaffirmé avec force son ambition en dépit du contexte actuel : créer 10 000 emplois en 5 ans à l'échelle du territoire.



Jean-Claude Antonini s'est montré déterminé sur la création de 10 000 emplois à l'échelle de l'agglo angevine dans les 5 ans à venir.
Jean-Claude Antonini s'est montré déterminé sur la création de 10 000 emplois à l'échelle de l'agglo angevine dans les 5 ans à venir.
la rédaction vous conseille
On le croyait affaibli et parfois déconnecté des enjeux économiques et politiques de l'agglomération angevine. Il n'en est rien, Jean-Claude Antonini, président d'Angers Loire Métropole, a montré les dents jeudi en marge de la conférence communautaire de l'économie qui se tenait au centre des congrès d'Angers. Il l'a affirmé, haut et fort, lors d'une conférence de presse : "L'agglomération devrait accueillir 10 000 nouveaux emplois dans les 5 ans à venir".

Déterminé et droit dans ses bottes, il a (re)dessiné ce cap à tenir au regard d'un "dynamisme bien réel à l'échelle du territoire", appuyant son propos de plusieurs bonnes nouvelles économiques : "Scania a annoncé l'embauche de 60 intérimaires dès cet été. Evolis – leader européen des systèmes de personnalisation pour cartes plastiques (Beaucouzé) va s'agrandir sur plus de 3 500 m2. Kolmi – leader européen dans la conception et la fabrication d'articles à usage unique en non-tissés – implante une unité danoise à Angers. Enfin, Coexpan – fabricant de plaques, feuilles, tubes et profilés en matières plastiques – s'installe sur le site laissé vacant pour l'entreprise Bouvet à Beaucouzé", a-t-il énuméré devant la presse puis devant une grosse centaine d'acteurs économiques du territoire.

Lors de cette grand messe et comme pour s'en convaincre et mettre tous les atouts de leur côté, Agglo et ville d'Angers, main dans la main, ont tiré le bilan de leur schéma directeur de l'économie et de l'emploi durables mis en place depuis un an. Il y était question de "renforcer l'attractivité et affirmer l'identité économique du territoire, de miser sur de nouveaux leviers de croissance, de favoriser le développement des entreprises créatrices d'emploi et enfin d'accompagner le potentiel humain", a reprécisé Daniel Loiseau, vice-président de l'agglo en charge de l'économie.

Des "laboratoires vivants"…

Un inventaire à la Prévert des axes et des actions réalisées – ou à réaliser – qui "dynamiseront notre territoire grâce à l'implantation d'équipements structurants (nouveau centre des congrès, réaménagement parc expo), mais aussi la mise en œuvre de grands projets urbains comme Gare + et le projet des Rives Nouvelles", a-t-il ajouté. Sans omettre de soutenir, encore et toujours les filières porteuses d'innovation et d'emplois : le végétal et l'électronique.

Quant au maire d'Angers, Frédéric Béatse, il a réaffirmé l'action partagée entre la ville et l'agglo en faveur de l'économie et de l'emploi. Et sa volonté, pour cela, de soutenir toutes les initiatives nouvelles à l'image des "Living Labs" (comprendre "Laboratoires vivants") qui ont pour but de "mobiliser acteurs de l'économie, chefs d'entreprises, collectivités, universitaires et chercheurs mais aussi citoyens d'un territoire" autour de projets, de problématiques ou simplement d'idées. Deux de ces laboratoires pourraient voir le jour dans le secteur du végétal et de la santé. A suivre…

Enfin, rassurant et tenace en pleine crise économique, Jean-Claude Antonini s'est montré une nouvelle fois offensif et optimiste : "Nous avons un certain nombre d’atouts à faire valoir : une situation privilégiée, une excellente accessibilité, un cadre de vie exceptionnel, un tissu économique diversifié, des pôles d’excellence et d’innovation technologique reconnus, un pôle d’enseignement supérieur majeur,un potentiel humain hautement qualifié... Faisons fructifier ce potentiel ! ", a-t-il conclu. Et soudain, on se prend à rêver…



















Angers Mag