Daniel Pennac, Ernest et Célestine, trois personnages animés !


Rédigé par - Angers, le Dimanche 18 Janvier 2009 à 21:38


Dans le cadre de la programmation du 21ème Festival Premiers Plans d'Angers, Daniel Pennac est venu lire son scénario d'Ernest et Célestine, deux personnages de livres illustrés, créés au début des années 80 par la Belge Monique Martin, alias Gabrielle Vincent.



Daniel Pennac, Ernest et Célestine, trois personnages animés !
la rédaction vous conseille
Le Grand Théâtre d'Angers, complet jusqu'aux gradins, s’est laissé guider pendant près de deux heures par le célèbre écrivain. Un voyage captivant avec le gros ours du monde d'en haut et la petite souris de celui d'en bas.

Une performance réussie pour une première lecture de scénario en public

Daniel Pennac, Ernest et Célestine, trois personnages animés !
Daniel Pennac, ancien professeur, n'a rien à envier aux meilleurs orateurs et c'est en véritable conteur qu'il se met au service de l'imagination. Entre bruitages et onomatopées, battements de cœur et claquements de main, il livre son scénario avec tendresse et intensité. L’attention du public est maintenue sans répit. Et les images apparaissent lorsque le romancier bat ses bras « comme les ailes des oiseaux qui retournent en ville » ou qu'il imite « le camion dévalant la colline vers la ville jusqu'à un mur contre lequel il s'écrase ». Son corps entier donne la lecture. Ses bras parlent, dessinent les décors dans des gestes mesurés. Chaque personnage de l'histoire a le droit à sa propre composition, dans la voix comme dans l'allure !

Daniel Pennac, Ernest et Célestine, trois personnages animés !
L’homme d’esprit a glissé quelques références dans le scénario, et c'est l'œil amusé qu'il lie une des scènes mythiques d'Orange Mécanique à la séance de motivation forcée des souris.

Bonne humeur et simplicité.
De remarques en apartés, la lecture continue, à un moment partage avec le public son dégout pour « l'abominable piège à colle qui offre une mort atroce aux petites souris », à un autre son bonheur à imaginer « remplir un gros sac de pierres précieuses ». Puis tel un père faisant la lecture à son enfant, le romancier s'approche du micro pour chuchoter ce que Célestine dépose à l'oreille d'Ernest. Et de préciser comme à l'école : « retenez bien ce détail, c'est important pour tout à l'heure »... Les détails sont importants en effet, à qui sait lire entre les lignes de l'auteur.

Ernest et Célestine devrait voir le jour sur grand écran.. en 2011. D'ici là, retenez. Patience…



Yannick Lecoq
Rédacteur occasionnel, il anime les pages cultures en présentant des livres, des concerts ou des... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag