Dans l'hôtellerie-restauration, Reso s'est fait un nom


Rédigé par - Angers, le 10/03/2015 - 07:30 / modifié le 10/03/2015 - 10:13


Créé il y a douze ans à l'initiative d'hôteliers et restaurateurs nantais, le groupement d'employeurs Reso se porte bien mais veut se faire mieux connaître encore. Jeudi, ses responsables animeront une journée de recrutement, place Mondain-Chanlouineau dans le centre-ville d'Angers.



Laure Baudry et Tonny Rivet de Reso 49-37 répondront aux questions des Angevins intéressés jeudi place Mondain-Chanlouineau.
Laure Baudry et Tonny Rivet de Reso 49-37 répondront aux questions des Angevins intéressés jeudi place Mondain-Chanlouineau.
la rédaction vous conseille
Si vous travaillez dans les domaines de la restauration ou de l'hôtellerie, ce nom vous est peut-être déjà familier. Fondé en 2003 à Nantes, Reso est un groupement d'employeurs associatif imaginé par et pour les professionnels évoluant dans ces secteurs où l'emploi à temps partiel est devenu une norme, en même temps qu'une contrainte de recrutement...  "Face à leurs difficultés, ils ont imaginé une solution qui puisse permettre de consolider des emplois partagés et de créer, quand cela est possible, des CDI sur un équivalent temps-plein" explique Tonny Rivet, le responsable de Reso 49-37, l'antenne locale installée au Centre Pierre Cointreau à Angers, qui a compétence principalement (mais pas seulement) sur les deux départements de Maine-et-Loire et Indre-et-Loire.

Aujourd'hui, 170 entreprises adhèrent à cette antenne. Restaurateurs, hôteliers, traiteurs et restaurants collectifs... chacun d'entre eux, souvent à l'année, lui fait remonter ses besoins en personnel, déléguant tout ou partie de sa gestion des ressources humaines. Charge à Reso 49-37 de répondre à leurs demandes en recrutant et salariant serveurs, barmens, cuisiniers, plongeurs, femmes de chambre, réceptionnistes etc... "Les chercheurs d'emplois peuvent déposer leur CV directement sur notre site. Pôle Emploi relaie aussi nos offres. Les entretiens se déroulent ensuite dans nos locaux" détaille Laure Baudry, assistante ressources humaines du groupement, issue comme Tonny Rivet du monde de la restauration.
 
"Nous sommes employeur, c'est donc nous qui portons principalement le risque. Pour les entreprises, c'est une sécurité et pour les employés, c'est l'assurance de pouvoir compter sur une tierce personne en cas de difficulté"  Tonny Rivet, responsable de Reso 49-37

"J'ai découvert RESO via Pôle Emploi. Dès le lendemain de mon premier appel, j'ai trouvé du boulot, rapporte Jean-Luc Pantolacci, cuisinier, 56 ans, Le grand mérite que je leur trouve, c'est la réactivité et la confiance. Ils savent comment je travaille, qui je suis et ils adaptent les "placements" en fonction." Intermédiaire entre l'entreprise, en recherche de personnel, et le personnel en recherche d'entreprise, Reso joue aussi un rôle de médiation. "Nous sommes employeur, c'est donc nous qui portons principalement le risque. Pour les entreprises, c'est une sécurité et pour les employés, c'est l'assurance de pouvoir compter sur une tierce personne en cas de difficulté" argumente Tonny Rivet.

Concrètement, cela signifie aussi que l'employé est soumis à une double réglementation et une double autorité. Contraignant ? Les résultats tendent à montrer, bien au contraire, que le concept plaît. Entre 2010 et 2014, le Reso 49-37 est passé de 20 000 à 60 000 heures de travail à l'année soit l'équivalent d'une centaine de salariés en moyenne par mois l'an passé. Rançon du succès, les départements voisins de la Sarthe et du Loir-et-Cher font appel à l'antenne angevino-tourangelle, laquelle s'apprête à changer de nom pour marquer l'extension de sa zone de "chalandise".

Mais avant cela, ce jeudi, ses responsables animeront une journée de recrutement, place Mondain-Chanlouineau (face au centre commercial Fleur d'Eau) de 9h à 16h. L'occasion de faire connaître leur groupement aux Angevins. "En quelques minutes, on expliquera notre fonctionnement et nous pourrons recruter dans les jours qui viennent les personnes intéressées" précise Laure Baudry.

Reso 49-37, 132 avenue Delattre de Tassigny (Angers) - CCI 4 bis rue Jules Favre (Tours). Tél : 06 59 12 27 93.

 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06
Angers Mag : #musique De Macao à Pergolèse,la riche actualité de l'ensemble Amarillis @Angers https://t.co/hAW8WkdOUw
Vendredi 2 Décembre - 10:46


cookieassistant.com