Danse : le collectif EDA se joue de l’espace à trois


Rédigé par - Angers, le Mercredi 18 Mars 2015 à 10:47


Après avoir longtemps investi des lieux insolites pour des performances chorégraphiques, le collectif de danse contemporaine EDA propose avec « Trois » une pièce dédiée aux lieux d’art et de culture. Maud Albertier, Sarah Pellerin-Ott et Jonas Chéreau créeront cette nouvelle aventure dimanche 22 mars, au THV de Saint-Barthélémy d'Anjou.



EDA : trois personnalités, mais un langage commun pour traiter du lien à l'espace ou aux autres. Le nouveau spectacle du collectif, "Trois" sera créé au THV, dimanche 22 mars. Crédit photo : Vincent Fribault.
EDA : trois personnalités, mais un langage commun pour traiter du lien à l'espace ou aux autres. Le nouveau spectacle du collectif, "Trois" sera créé au THV, dimanche 22 mars. Crédit photo : Vincent Fribault.
la rédaction vous conseille
Dix ans. Ou presque. Ils se regardent, refont mentalement le compte des années, acquiescent puis partent dans un éclat de rires. Oui, en 2016, le collectif EDA, né à l’occasion de l’éphémère mais non moins ambitieux festival Apsara, à Montreuil-Juigné, aura bien dix ans.

De la danse, du partage, une certaine idée de l’espace… EDA, c’est un peu tout cela à la fois. C’est surtout « une histoire d’amitié, puis de vrai travail en commun », avance Jonas Chéreau, qui compose le collectif avec Sarah Pellerin-Ott et Maud Albertier. « L’idée était de faire des projets qu’on ne voit pas dans les théâtres », poursuit-il.

Amener la création dans des lieux singuliers, se jouer –toujours à trois- de l’espace, d’un cadre ou de ses bordures, « produire de la danse dans la ville » : voilà la raison d’être d’EDA, bulle de création collective qui nourrit, quand le désir s’en fait sentir, les parcours artistiques parfois très différents des trois danseurs.

« On traite du collectif, des liens qui s’intensifient, des rapports de force, de la recherche d’équilibre…ou pas »


Ce langage commun et cette énergie collective ont donné lieu, depuis 2006, à une dizaine de performances uniques dans des lieux aussi inattendus qu’insolites –une gare, un moulin, un troglo, un supermarché…-, mais également à plusieurs résidences d’artistes –avec un objectif pédagogique- dans des collèges ou écoles du département.

Reste que l’année 2015 constitue une petite révolution. « Nous avions envie d’autre chose, par rapport à la pratique que l’on a inventé », explique Jonas. Cette « autre chose », dans l’idiome EDA, c’est évidemment un autre espace. Et comme un pied de nez à leur propre histoire, c’est dans des lieux dédiés à la culture et à l’art que le collectif a choisi de présenter « Trois », le spectacle en création. « C’est notre première pièce commune, amenée à se transposer d’un lieu à un autre », détaille Sarah. Depuis bientôt un an, EDA compose ainsi, de résidences en discussions, « une partition chorégraphique » et artistique qui s’attache réellement au lieu.

Ce sera le THV de Saint-Barthélémy pour commencer, puis la Galerie David d’Angers, et la bibliothèque municipale Toussaint. Un travail qui se construit « beaucoup dans la parole, puis se réajuste avec la pratique corporelle », poursuit Sarah. Abstrait –« on traite du collectif, des liens qui s’intensifient, des rapports de force, de la recherche d’équilibre…ou pas »-, ambitieux –« nous voulons créer un lien entre nous, les spectateurs et l’espace »-, « Trois » se pose comme « l’évidence du moment » pour EDA.

Bienvenue dans une course à l’espace d'un genre nouveau...


Nous frapperons les trois coups

nous ferons en deux temps

trois mouvements

ce sera trois fois rien

mais quand même trois petits tours

une danse du troisième millénaire

en trois dimensions

l'espace

vous et nous.

Réalisation : ThomR





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20







cookieassistant.com