Dany Boon de passage au multiplexe Gaumont


Rédigé par Jacques FINOT - Angers, le Jeudi 16 Décembre 2010 à 11:20


L’humoriste, comédien et réalisateur Dany Boon était de passage hier, en début d’après-midi, au complexe Gaumont d’Angers afin de présenter en avant première son dernier film : « Rien à déclarer », lequel sortira le 26 Janvier en Belgique et … le 2 Février, en France



Dany Boon interrogé par la webtv Angers TV (photo extraite du film vidéo)
Dany Boon interrogé par la webtv Angers TV (photo extraite du film vidéo)
la rédaction vous conseille
Après « la maison du bonheur » et « bienvenue chez les cht’is », le troisième opus de l’humoriste, scénariste et réalisateur Dany Boon était présenté hier après midi au complexe Gaumont d’Angers par l’acteur en personne. Ovationné par les personnes qui avaient réussi à obtenir une place, Dany Boon, s’est prêté avec son humour légendaire aux jeux de cette présentation.

Mais au fait Dany, c’est quoi l’histoire ? « Bah, j’sais pas, ce sont des douaniers », répond l’acteur et réalisateur, s’amusant de la caméra de nos confrères d’Angers TV qui le filme. « C’est belge. Au début les douaniers français et belges ne s’aiment pas, à la fin ils ne s’aiment pas non plus ». Voici résumé en une phrase le scénario de ce film qui s’il a fait beaucoup rire les amateurs du genre, ne devrait pas défrayer la chronique, tout au moins dans les Cahiers du Cinéma.

Dany Boon, dont le physique un peu benêt, porte à rire, sait désormais que ses films ne sont pas des monuments et n’intéressent pas les cinéphiles avertis. Mais qu’importe, les intellectuels ne constituent la majorité du public qui fréquente les salles. Cette population que les premiers considèrent à tord ou à raison comme inculte, a aussi droit à son cinéma, celui qui les fait rire sans se prendre la tête et leur apporte le moment de bonheur auquel ils peuvent eux aussi prétendre. Et tant pis si ce genre de film ne leur apporte pas le moindre soupçon de culture.

D’ailleurs le public présent dans la salle, des inconditionnels du précédent film de Dany Boon, « bienvenue chez les Cht’is », a visiblement apprécié. « J’ai beaucoup aimé, les gags étaient un peu attendus, peut-être un peu trop nombreux mais j’ai beaucoup aimé. Ça devrait avoir autant de succès que son film précédent. C’est génial je retournerai le voir en Février », disaient unanimement les spectateurs en sortie de salle.

Alors on aime ou pas. « Rien à déclarer » est un film d’humour qui traite des relations parfois ubuesques entre les douaniers belges et français, vu par un réalisateur – acteur de la région du Nord (Dany Boon), joué entre autres par un comédien belge Benoit Poelvoorde et qui s’adresse à toute la famille.

Pour notre part nous retiendrons les critiques de deux internautes. Le premier compare le film à un plat cuisiné : « Ce film comme le précédent sent les bons plats mijotés, préparé avec amour par une grand-mère à son petit fils. Même s’il n’aura jamais trois étoiles au Michelin, il a une saveur inégalable ». Et un autre, un peu moins convaincu, d’écrire : « Les gags sont un peu lourds et attendus. Le film tient plus de la franche rigolade entre potes qu’un véritable film à retenir ».



Jacques FINOT
Jacques FINOT
Web journaliste aux grandes oreilles, dont l'essentiel du travail consiste à écouter et relever les... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag