Dany Boon, tout est dans le style !


Rédigé par - Angers, le Dimanche 6 Mars 2011 à 17:20


Vendredi soir, Dany Boon a enchanté son public en jouant son nouveau spectacle, intitulé « Trop stylé », à la salle Amphitéa d’Angers. Le spectacle affichait d’ailleurs complet depuis plusieurs jours, et les fans, Angevins, Ch’tis ou d’ailleurs, l’attendaient avec impatience.



« Ma carrière, c’est là, sur scène ! », lance Dany en conclusion de son spectacle.
« Ma carrière, c’est là, sur scène ! », lance Dany en conclusion de son spectacle.
la rédaction vous conseille
A 20h45, les rideaux s’ouvrent sur un drapé blanc. Dany Boon en grande forme apparaît en ombre chinoise, sur fond de musique rythmée sur laquelle il entame une chorégraphie bien à lui. Tel un homme caoutchouc, il danse, court, saute, se retrouve à mimer des animaux de la forêt, toujours par effets d’ombres, avant de surgir face au public, en costume gris sur chemise blanche, tenant un magnifique lapin blanc dans ses bras.

Les sujets d’actualité font mouche. La grippe H1N1 : pas facile de gérer les microbes dans ce contexte pour un hypocondriaque ! Le prétexte est tout trouvé pour expliquer comment ne pas toucher les poignées de portes, mêmes les rondes, ou les robinets quand on est dans des WC publics. L’amour et la vie de couple au fil du temps : « au bout d’un moment, ça devient l’auberge du cul tourné », quand chacun dort de son côté du lit, dos à l’autre. La Poste et ses files d’attente interminables, c’est le principe de la queue qui n’avance pas, voir qui recule par moment

Joliment interprétée au piano par l'humoriste lui-même, la musique n'est pas en reste dans ce nouveau spectacle. Une chanson d'amour intitulée « Pourquoi t’es tu t’en allée » détonne, entre la finesse, la douceur de la mélodie et les paroles en mauvais français, version adolescent. Une perle d'humour ! Avant d'enchaîner sur la chanson « Piensa en mi », tout en postillonade et tessiture grave, et tant pis pour ceux assis au premier rang !

Dany Boon, tout est dans le style !
Un sampleur, avec lequel il s’emmêle les pinceaux et créé rapidement une belle cacophonie, l'accompagne pour entonner la berceuse que lui chantait sa maman quand il était enfant : « Tu dors maintenant ça suffit y en a marre, tu dors maintenant ! ». Et le public découvre, dans un éclat de rire général, cette étrange berceuse version rap.

Qualifiant Raymond Devos de « génie du verbe (…) magnifique autant dans la vie que sur scène ! », Dany Boon lui rend un hommage touchant, interprétant quelques unes de ses chansons à texte, à la guitare, comme la très courte : « Se coucher tard.... nuit ! ».

Près de deux heures plus tard, le spectacle touche à sa fin et déjà les spectateurs se remémorent les bons moments de leur soirée en compagnie du Ch'ti Dany. Albert et Yvette, 80 ans, ont beaucoup rit et admire la forme physique de l’humoriste : « Il se donne à fond. Ce n’est pas facile de tenir comme ça pendant deux heures ! »

De leur côté, Céline et « les Gérards » ont découvert le côté musicien de l’artiste. « Génial le coup du sampleur ! Et l'hommage à Raymond Devos était parfait, j'avais vraiment l'impression de le voir. » « Et l'entrée sur scène en ombre chinoise, avec le lapin : super original ! », complètent les garçons le sourire aux lèvres.

Quant à Tanguy et Florianne, venus depuis le Morbihan, ils ont apprécié les sketchs reprenant des anecdotes de la vie de tous les jours. « C’est bien vu, comme dans la vie. On a été étonné du début à la fin, sans vraiment voir arriver les gags. Vraiment une excellente soirée ! »











Angers Mag