De la famine à la peopolisation

Festival International du Scoop et du Journalisme


Rédigé par Julie Cadeau - Angers, le Mardi 17 Novembre 2009 à 15:50


« Peopolisation de l’information : où va le journalisme ? », c’est le thème du 24ème Festival du Scoop et du Journalisme d’Angers qui a débuté hier et qui s’achèvera le 28 novembre 2009. C’est dans ce cadre qu’un large panel d’expositions photo est mis en place au Centre des Congrès d’Angers.



De la famine à la peopolisation
la rédaction vous conseille
Le 24ème festival international du journalisme, alias le Festival du Scoop, porte sur le thème de la peopolisation de l’information. Malgré le retrait de l’aide de la ville, il a débuté hier et s’achèvera dans deux semaines. Rencontres avec le vaste monde de la presse, conférences, et expositions se succèderont dans différentes salles d’Angers mais également aux Ponts-de-Cé, à Chemillé et à Château-Gontier.

C’est au Centre des Congrès que sont installées près de quinze expositions photographiques transposant différentes thématiques de l’actualité. A travers ces expositions, le paradoxe palpable entre la misère sociale et les excès du pouvoir nous dérange. L’œil des différents photographes permet de sonder la profondeur de la souffrance humaine et la superficialité du monde « people ».

La misère et la famine y sont humainement représentées, notamment dans celle intitulée « Les Anonymes de la faim » (pour Action contre la Faim). Les photographies de Stéphane Rémael, entre autres, nous interpellent. Comme par exemple l’une d’entre elles représentant une scène intense d’affection et de tendresse d’un père qui protège son enfant face à la rudesse du contexte, celui de la famine. D’autres photographes participent à cette exposition d’Action contre la Faim, comme Claudine Doury, Isabelle Eshraghi, Stéphanie Rivoal, ou encore Nicolas Postal, et réussissent à nous assaillir d’émotions partagées.

L’exposition « Tanzanie, le massacre des albinos » de Maro Kouri (photographe indépendant) nous montre des photos « chocs » mettant en avant l’atrocité de ce phénomène d’actualité. Des photographies très représentatives mais surtout très touchantes. Nous admirons également des images du collectif Xinhua montrant le « monde dans les yeux des jeunes photographes Chinois » où nous nous délectons, là encore, de très jolis clichés.

De la famine à la peopolisation
Tout cela reste contrasté par les photographies issues de l’agence Visual qui sont représentatives de la gloire, du succès, et de la joie. C’est donc là la peopolisation du journalisme. De Barack Obama tout sourire avec Nicolas Sarkozy en passant par le monde du show biz comme Lorie, à l’instar d’Eva Longoria et son époux Tony Parker et autres stars connues du grand public.

Enfin, les magazines « Géo » et « Paris Match » pourraient être les deux grands témoins de ce paradoxe à travers leurs deux expositions « les 30 ans de Géo » et « les 60 ans de Paris Match, les présidents ». Indépendamment de tout jugement critique, on en prend plein les yeux…


LES TAGS : expo, journalisme, photo, scoop










Angers Mag