De la musique et des décibels maitrisées


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le Mardi 22 Juin 2010 à 17:23


Pour ce premier jour du solstice d'été, ils étaient nombreux à déambuler dans les rues d'Angers pour écouter les groupes musicaux installés en différents points de la ville. Même si la température était assez basse, certains ont accompagné les musiciens jusqu’au milieu de la nuit.



la rédaction vous conseille
C’est désormais une chose acquise, le 21 Juin l’été démarre en fanfare ou en musique rock, avec la traditionnelle fête de la musique. Et c’est ainsi depuis 1982, date à laquelle un certain Jacques Lang, alors Ministre de la Culture et de la Communication avait décidé sous l’impulsion de Maurice Fleuret, Directeur de la Musique et de la Danse de fêter l’arrivée de la période estivale en musique. Depuis, les musiciens qu’ils soient amateurs, professionnels, occasionnels, descendent dans la rue pour exercer leur art ou tout simplement pour participer à ce que les esprits chagrins appellent aussi la fête des décibels.

A Angers la plupart des groupes, dont certains étaient constitués pour l’occasion, avaient pris place dans le centre ville d’Angers, depuis les quais de la Maine, le centre Fleur d’Eau, la place St Eloi, la place de la Préfecture, devant l’Hôtel de Ville, jusque sur la Place Leclerc. Toutefois, travaux du tramway obligent, ils étaient moins nombreux à jouer de la musique au coin de la rue, à moins que ce soit devant une barrière de chantier. Malgré tout, la foule, elle aussi, un peu moins importante arrivait à se frayer un chemin pour évoluer d’une scène à l’autre. Les plus importantes comme celles de la FNAC, place de la République accueillaient des groupes quasi professionnels, les autres plus modestes jouaient sur des praticables, sur un muret ou à même le sol. C’est tout le charme de la fête de la musique, qu’importe le lieu ou l’instrument, pourvu que l’on ait l’ivresse. Rythme africains, musique classique, électro rock ou encore danse country en ligne, il y en avait vraiment pour tous les goûts et toutes les oreilles.

Pour notre part nous nous sommes intéressés à la Place Leclerc, où un partenariat de dernière minute s’était établi entre notre publication et Radio Campus 103FM, laquelle profitait de l’occasion pour fêter son 3ème anniversaire. C’est sur une scène installée au pied du palais de Justice d’Angers que se sont relayés, tout au long de la soirée, une dizaine de groupes du rock folk, en passant par les percussions africaines, l’électro Pop et la techno music.

Pour rendre la soirée conviviale, un salon d’accueil installé par les animateurs de la radio étudiante permettait de discuter entre amis. Des stands de prévention des risques, à l’attention des plus jeunes toujours très présents lors des événements musicaux, étaient installés à proximité de la scène. On y distribuait des bouchons d’oreille pour se protéger de l’agressivité de certains sons, des préservatifs on y prodiguait également des conseils en matière de consommation de boissons alcoolisées. Derrière les barrières des lycéens et des étudiants venus se détendre avant la fin de la musique, se trémoussaient au rythme de la musique électro.

Comme prévu, des techniciens de la ville d’Angers, sont passés, sonomètres à la main, afin d’optimiser le niveau de certains groupes jugé un peu trop élevé. Mis a part quelques débordements sans gravité, la fête s’est déroulée dans de bonnes conditions, pour les musiciens, les noctambules et les riverains, la plupart des groupes ayant coupé leur matériel aux environ de 2h comme cela était recommandé.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag