Dee Dee Bridgewater à Trélazé le 20 juillet


Rédigé par Florence Macquarez - Angers, le 14/07/2010 - 11:58 / modifié le 15/07/2010 - 17:08


Ça va jazzer à Angers cet été ! Le 20 juillet, la grande dame du jazz Dee Dee Bridgewater se produira à Trélazé dans le cadre du festival estival. Et le concert est gratuit !



Dee Dee Bridgewater - photo by Mark Higashino
Dee Dee Bridgewater - photo by Mark Higashino
Originaire de Memphis dans Tenessee, Dee Dee Bridgewater, de son vrai nom Denise Eileen Garret, semble être née pour swinguer. Pas de mystère, celle qui a grandi dans le Michigan est initiée dès son plus jeune grâce à son papa, lui même trompettiste de jazz. De facto, la jeune chanteuse noire américaine a gravi les marches du jazz comme on apprend à marcher : naturellement. Les rencontres et le travail ont fait le reste : son premier mari d’abord (Cecil Bridgewater), lui-même jazzman, avec lequel elle s’installe à New York en 1970. Elle intègre alors l’orchestre de Thad Jones et Mel Lewis, et chante avec Sonny Rollins, Dizzy Gillespie ou Dexter Gordon, excusez du peu !

Ouverte à tous les genres, elle chante aussi à Brodway dans des comédies musicales comme « The Wiz ». Malgré quelques apartés funk, voire disco, au milieu des années 70, la belle retourne à ses premières amours en 1980 : le jazz. C’est aussi l’époque où les spectateurs français la découvrent à travers plusieurs festivals. Elle finira par s’installer chez nous en 1986. En 1989, son duo avec Ray Charles « Precious thing » installe définitivement sa renommée auprès du grand public.

Maniant l’art du Scat avec autant d’énergie que de souplesse, Dee Dee Bridgewater risque d’affoler plus d’un cœur dans le parc du Vissoir à Trélazé. Non seulement parce que la dame est belle, mais surtout parce que son jazz vocal est aujourd’hui à un de ses plus hauts niveaux d’expression et de liberté. Frissons garantis, voir son dernier album rendant hommage à Billie Holliday : «Eleanora Fagan (1915-1959) : To Billie with Love from Dee Dee ». Après son passage au festival de Jazz à Vienne début juillet, Dee Dee Bridgewater trouvera, on l’espère, une forte résonnance au pays de l’ardoise.

Mardi 20 juillet à 21h - Parc du Vissoir à Trélazé - Gratuit


Dee Dee Bridgewater : Eleanora Fagan (1915-1959) : To Billie with Love from Dee Dee - DDB Records I Universal Music I Emarcy, 2010.
La chanteuse est mère de trois enfants, dont China Moses, elle-aussi dans la partie (China Moses et Raphaël Lemonnier - This One'S Dor Dinah – Blue Note, 2009)

Dee Dee Bridgewater à Trélazé le 20 juillet


















Angers Mag