Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Défait à Guingamp 1-0, Angers-SCO n’est pas récompensé de ses efforts.


Rédigé par - Le Samedi 29 Octobre 2011 à 07:44


Malgré une prestation solide, au terme d’une partie plaisante, Angers-SCO paie cher son seul petit oubli défensif.



Claudiu KESERÜ s'est beaucoup dépensé, sur le front de l'attaque.
Claudiu KESERÜ s'est beaucoup dépensé, sur le front de l'attaque.
D’entrée de jeu, Guingamp, par l’intermédiaire de son feu follet, DOUNIAMA, mettait la pression sur la défense Angevine. Claudiu KESERÜ, sur corner (3’) et Fodé DORE, d’une frappe tendue, captée par SAMASSA (5’), montraient qu’Angers-SCO avait du répondant.

Le ballon circulait bien et Grégory MALICKI devait sortir une double parade, dès la 11ème minute, devant DOUNIAMA, encore, puis ATIK. Guingamp poussait au quart d’heure. C’est alors, que les Angevins perdait Fodé DORE, sorti sur une civière, victime d'un choc au niveau du dos.

Angers-SCO parvenait à desserrer l’étreinte et à maîtriser le tempo du match. Claudiu KESERÜ tentait même une fantaisie, avec un lob de 40 mètres, à côté (27’).

Le match restait plaisant, même si les occasions se faisaient rares, jusqu’à l’approche de la mi-temps, où ATIK s’échappait côté droit. Mais, pêché de gourmandise, il poussait son action trop loin et Grégory MALICKI s’imposait sans difficulté (45’).

Puis, dans le temps additionnel, KNOCKAERT était superbement lancé dans la profondeur. Heureusement, Grégory MALICKI veillait et sortait, au pied, pour dégager son camp, in extremis (45+1).

Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score nul et vierge, au terme d’un premier acte équilibré dans le jeu, même si Guingamp, qui s’était procuré les occasions les plus nettes, menait aux points.

Guingamp repartait à l’attaque, dès la reprise, principalement sur son côté gauche. Pourtant, c’est Angers-SCO qui se montrait dangereux, Claudiu KESERÜ, sur le côté gauche également, croisait un peu trop sa frappe (52’). Mais, c’est Guingamp qui allait marquer, sur une action partie...côté gauche. GIRESSE s’échappait, centrait loin au second poteau, sur la tête d’ATIK (1-0, 59’).

Pas totalement immérité au vu de la physionomie du match. Mais, Angers-SCO allait réagir : A la 64ème minute, Charles DIERS fixait son défenseur et enroulait une frappe, que SAMASSA claquait difficilement au-dessus de sa transversale. Sur le corner qui suivit, SAMASSA, battu, était heureux de voir la tête de Malik COUTURIER fuir sa lucarne. Angers-SCO aurait mérité sur cette phase de jeu de marquer.

Mais les Angevins ne baissaient pas les bras. Stéphane MOULIN dynamisait son attaque, avec la rentrée de Nabil OUARGUINI. Guingamp n’inquiétait plus l’arrière garde Angevine, qui jouait très haut, à l’image de Stevie RIGA, qui obligeait SAMASSA à intervenir, sur un centre au cordeau (81’). Puis, c’est Olivier AURIAC qui voyait sa reprise repoussée par la défense. Sur le contre, MERCIER frappait sur Grégory MALICKI, serein (84’).

Rayan FRIKECHE, de la tête, s'essayait à son tour, et contraignait SAMASSA à bloquer la balle, sur sa ligne (84’). SAMASSA devait encore intervenir sur la tête de Malik COUTURIER, à la tombée d’un corner de Diego GOMEZ (87’), alors que Rayan FRIKECHE, en pivot, frappait au-dessus (89’).

Angers-SCO jetait ses dernières force dans la bagarre, en vain, et s’inclinait sur le plus petit des scores, faute d’avoir concrétiser les différentes opportunités qu’il s’est créé. Difficile de reprocher quoi que ce soit à de valeureux Angevins, privés de nombreux éléments, dont Gaëtan CHARBONNIER.

Les remplaçants n’ont pas démérité et Angers-SCO n’a pas à rougir de sa prestation. Reste à présent, à penser à concrétiser ces intentions au plan comptable, dès samedi prochain, face à Tours à Jean Bouin.




LES TAGS : angers sco, football, L2, ligue 2, sco


Correspondant Sport pour Angers Mag - Suit plus particulièrement l'UFAB et parfois le SCO En savoir plus sur cet auteur