Défendre le droit d’asile : un devoir citoyen


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 22/11/2009 - 12:01 / modifié le 25/11/2009 - 17:27


Depuis plus d’un an, des dizaines de réfugiés, venus principalement d’Afrique et de l’Europe de l’Est, vivent à Angers dans des conditions inhumaines. Plusieurs d’entre-eux se sont installés devant l’entrée de la Mairie d’Angers. Pour dénoncer le manque de moyens et la carence de l’Etat sur le sujet, un collectif de soutien a appelé a manifesté ce samedi 22 Novembre dans le centre ville.



Que fait la République pour accueillir dignement ceux qui cherchent une terre d'asile ?
Que fait la République pour accueillir dignement ceux qui cherchent une terre d'asile ?
la rédaction vous conseille
« Le Droit d'asile et les Droits de l'Homme sont des éléments fondateurs de notre socle social. L'Etat et les Préfets, du Maine et Loire ou d'ailleurs, doivent assumer leurs devoirs et leur responsabilité politique! » affirme Romain Laveau, élu de la Ville d’Angers et porte parole des Verts de Maine et Loire.

Depuis plusieurs mois, des familles chassées des pays d’Afrique, en guerre, et notamment du Darfour, affluent à Angers, attirées par la douceur angevine, mais aussi et surtout par les moyens mis en œuvre par la ville d’Angers pour venir en aide à ces populations défavorisées. Même si ce nombre a tendance à se stabiliser voire à régresser il n’en reste pas moins vrai que la situation devient préoccupante, au point que le Maire d’Angers a tenté d’interpeller sans succès, le Premier Ministre, François Fillon, en déplacement dans sa ville le 7 Novembre dernier.

Pour Romain Laveau, la ville a mis des moyens en place, pour accueillir ces demandeurs d’asile, en leur garantissant notamment des soins et des repas, même s’il avoue qu’elle pourrait faire encore plus. « C’est surtout l’ Etat qui ne tient pas ses engagements » dit-il en appelant à manifester devant la Préfecture de Maine et Loire. Il épingle également le Conseil Général de Maine et Loire qui selon lui n’apporte pas des solutions satisfaisantes pour prendre en charge ces sans papiers installés désormais sur le parvis de la Mairie, la ville d'Angers les ayant dernièrement délogés d’un squat qu’ils occupaient.

« La seule aide humanitaire n’est pas suffisante » clament haut et fort les membres du collectif de soutiens aux migrants. « l’Asile est un droit international garanti par la convention de Genève. Nos dirigeants doivent le respecter. Nous sommes là pour relayer la demande d’application de ce droit ».

« L’afflux de migrants n’a pas augmenté, ce sont les moyens qui diminuent » affirment les organisateurs de la manifestation, qui ne veulent pas pour autant désarmer dénonçant pèle-mêle : « une ville qui fait le minimum, un Conseil Général qui laisse les familles à la rue, un État forteresse qui manipule l’opinion, des enfants que l’on abandonne et la guerre au Darfour ».

Bien sûr toutes ces situations et notamment celle concernant le droit des enfants, rappelé au passage par Réseau Éducation sans Frontières, dans le cadre des journées de l’enfant, ne sont pas éloignées les unes des autres. « C’est la dignité humaine et les valeurs républicaines qui sont en jeu » rappellent les organisateurs en se rendant en cortège à la Préfecture de Maine et Loire.

« Nous sommes solidaires, comme de nombreux citoyens. Nous n’avons pas le droit de les laisser tomber. La solidarité est l’un des principes même de notre parti politique » rappelle Romain Laveau.

Pour l’heure la situation est loin d’être débloquée et les familles installées devant la Mairie ont retrouvé leur campement provisoire en fin d’après midi, ravies tout de même qu’une poignée de citoyens prennent fait et cause pour eux. « Le combat n’est pas encore terminé » concluent les organisateurs, appelant désormais au sursaut citoyens, les angevins croisés dans les rues, pendant la manifestation, semblant plus préoccupés par leurs achats de Noël que par le sort de ces familles africaines et européennes.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com