Déneigement d’Angers : la bataille de la Bérézina


Rédigé par - Angers, le 07/02/2012 - 18:45 / modifié le 07/02/2012 - 21:55


Suite aux premières boules de neiges lancées hier, par la minorité au Conseil municipal, au sujet du déneigement des rues d’Angers ce dimanche, la majorité répond, en mettant en cause, non pas l’intervention des services municipaux, mais l’intensité de l'épisode neigeux.



La neige dans les rues d'Angers (Photo publiée sur AMI)
La neige dans les rues d'Angers (Photo publiée sur AMI)
la rédaction vous conseille
Samedi dernier, la Mairie d’Angers aurait-elle eu un bulletin d’alerte de Météo France différent des autres collectivités, ou cherche-t-elle à justifier le manque de moyens mis en place au plus fort de l’intempérie comme le fait remarquer l’opposition municipale ?

Samedi soir le département de Maine et Loire, ainsi que la moitié Ouest de la France ont été mis en état de vigilance orange avec des chutes de neiges attendues pour le dimanche matin pouvant atteindre 4 à 9 centimètres. C’est ce que l’on pouvait lire sur le bulletin d’alerte disponible samedi soir sur le site de la météo nationale.

« Les prévisions de Météo France annonçaient des chutes de neige de 3 à 5 cm. Or ce sont 10 cm qui ont recouvert nos chaussées dans la nuit de samedi à dimanche, ce qui reste très exceptionnel sous nos latitudes », déclare ce soir la mairie d’Angers, en réponse au communiqué diffusé hier par le groupe d’opposition, lequel affirmait que la mairie n’avait pas su anticiper cet épisode neigeux d’importance.

La Mairie d’Angers affirme que malgré tout, les moyens mis en œuvre étaient à la hauteur du caractère exceptionnel de ces chutes de neige, puisque dès le samedi soir, plus de 50 agents ont été mobilisés, à tour de rôle pour déneiger les rues à partir de 3h, le dimanche. « En déversant l’équivalent de 90 tonnes de sel, ils ont pu rétablir progressivement la situation », affirme la Mairie.

« Leur travail admirable rend d’autant plus stérile la polémique dont nous avons eu écho ce matin dans la presse » précise Vincent DULONG, Adjoint au Maire en charge de la voirie.

Frédéric BEATSE, le maire d’Angers était présent dès samedi soir au centre technique de la voirie, comme il le soulignait sur ses profils Facebook et Tweeter, dimanche matin. « J’ai pu constater sur place l’attachement des agents à leur mission de service public et les moyens mis à leur disposition par la Ville », déclarait le Maire. « En moins de 48 heures, ce sont plus de 300 km de chaussées qui ont pu être dégagés. Je doute que toutes les villes de France puissent en dire autant ».

Quant au tramway, immobilisé dimanche matin, il a été remis en service vers 16h, 600 litres de produit déverglaçant ont été utilisés pour les voies alimentées par le sol. Une rame a même circulé toute la nuit, pour éviter un gel de rail. « Ce roulement nocturne a permis une reprise parfaitement normale de la circulation du tramway, lundi matin », précise à son tour Luc BELOT, Vice Président en charge des Transport à Angers Loire Métropole, rappelant au passage que le tramway de Bordeaux, également alimenté par le sol, a été lui aussi été immobilisé de longues heures ce dimanche.

A défaut de se lancer des boules de neiges, les élus locaux se sont livrés à une nouvelle bataille de la Bérézina, au moment où les températures approchent justement celles de la Biélorussie.

Les trois élus de la majorité qui font fi des attaques en règle de l’opposition, profitent de ce communiqué pour rappeler qu’en ces périodes de grands froids, ils s’intéressent surtout aux personnes les plus fragiles. « Ce sont celles qui ont aujourd’hui besoin de tous », déclarent-ils ce soir à l’attention de ceux qui semblent plus préoccupés par leurs déplacements que par la solidarité envers les plus démunis.

Dernière minute : A la demande du Maire, 30 agents municipaux viendront renforcer demain matin, mercredi 8 février, l’équipe initiale pour le déblaiement des trottoirs de la Ville d'Angers.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Noname le 08/02/2012 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
3 jours pour deneigner les routes et meme aujourdh'ui (mercredi) les trotoires sont completement gelé.

Donc certains pietons qui manque de se faire mal a aller sur le trotoire marche sur la route ce qui rend la circulation dangereuse pour les automobilistes

On se demande ou vont nos impots...

Un temps de reaction vraiment affolant tout de meme, c'est honteux.















Angers Mag