Département : le « plan » de Christian Gillet se déroulera-t-il sans accroc ?


Rédigé par - Angers, le 11/01/2016 - 12:37 / modifié le 11/01/2016 - 12:37


Il le mitonne avec sa majorité depuis 6 mois : lundi, lors de la session du Conseil départemental, le président de la collectivité, Christian Gillet (UDI) présentera le plan « Anjou 2021 », qui présidera notamment aux orientations budgétaires débattues lors de la séance. Après le « teasing » de l’automne, voici plus précisément ce qui le caractérisera…



Christian Gillet a notamment annoncé sur les travaux de construction du nouveau Village Saint-Exupéry allait débuter fin 2016 sur le Plateau de la Mayenne.
Christian Gillet a notamment annoncé sur les travaux de construction du nouveau Village Saint-Exupéry allait débuter fin 2016 sur le Plateau de la Mayenne.
la rédaction vous conseille
50 M€ nets d’investissements, 5 engagements sur la solidarité, la jeunesse et son avenir, le développement "équitable" des territoires, la protection de l’environnement et, plus surprenant, l’exemplarité, la responsabilité et la transparence qui doivent caractériser la collectivité –un point qui semble ne tellement pas sonner comme une évidence démocratique qu’il faut clairement le notifier- : ce début d’année est plein de bonnes résolutions pour le président du Conseil départemental, Christian Gillet (UDI).
 
A vrai dire, ces résolutions remontent à 2015 et au plan de mandature (jusqu’en 2021), qu’il prépare avec sa majorité départementale depuis le printemps dernier.

Lire notre article "Au Conseil départemental, Christian Gillet prépare son plan" (17/10/2015)

Fini le coma financier diagnostiqué et largement commenté à sa prise de fonction en avril 2014. Si la situation financière du département de Maine-et-Loire ne reste guère reluisante –une dette stabilisée en 2015 à 453 M€ : « L’une des priorités, dans les 3 prochaines années, sera de faire baisser la capacité de désendettement de la collectivité de 12,4 années à moins de 10 ans, pour pouvoir emprunter à taux convenables auprès des banques », précise Christian Gillet- le temps est venu de repartir de l’avant. En clair, d’investir de nouveau, à hauteur de 50 M€ (nets) par an.
 
« Pour les départements, et notamment celui du Maine-et-Loire, ce n’est plus la même époque financière, sociale, plus les mêmes compétences : il faut réinventer la manière de travailler avec les habitants et les territoires », appuie le patron du Département. Au-delà des notes d’intention, un document de 130 pages –« Anjou 2021. Réinventons l’avenir », c’est son nom- détaille le projet départemental. Avec quelques idées concrètes.

Solidarités : le lancement du nouveau Village Saint-Exupéry
 
Sur le plan des solidarités, l’un des grands temps forts des mois à venir sera le début de la construction du nouveau Village Saint-Exupéry, sur le Plateau de Mayenne. Situé actuellement rue de Frémur, le Village accueille 200 enfants dans le cadre de l’Aide sociale à l’enfance. « C’est 14 M€ d’investissement et une livraison prévue à l’été 2018 », détaille Christian Gillet. « Il sera positionné pour que chaque enfant ait un projet individuel. Et nous créerons aux côtés même du village une Maison des Familles qui pourra accueillir les parents des enfants pour un court séjour. »

L’annonce, longtemps repoussée par manque de moyens, est d’importance, dans un département qui s’occupe de près de 2000 enfants. Avec une particularité : là où, dans la quasi-totalité des départements, 60 % des enfants de l’ASE sont hébergés par des familles d’accueil, le taux n’est que de 40 % en Maine-et-Loire. « Nous allons lancer dès cette année un appel d’offres pour la prise en charge de ces enfants par des familles », poursuit l’élu, avec une attention toute particulière portée aux fratries (près de la moitié des enfants de l’ASE). « On réfléchit également à une structure spécialisée pour ces fratries », conclut Christian Gillet.

Toujours dans le champ des solidarités, le plan prévoit enfin une refonte complète du mode d’accueil des Maisons des Solidarités, à laquelle nous avions consacré un article, à l’automne 2015.

Les collèges : 60M€ sur 5 ans
 
60 millions € seront investis dans les 50 collèges publics du département, d’ici à 2021, avec de gros chantiers, comme les quelque 13 M€ consacrés à la reconstruction du collège de Durtal. Là où le discours prend un tour plus stratégique, c’est sur le constat d’un déséquilibre ville/campagne. « Nous avons un problème dans les villes, avec 3 500 places vides dans les collèges urbains, dont 1 500 à Angers. Nous discutons, avec le maire d’Angers, Christophe Béchu, de l’opportunité de la fermeture d’un ou deux collèges sur la ville », avance Christian Gillet. Lesquels ? « Sans doute des collèges avec seulement 2 ou 300 élèves. Mais les discussions sont en cours, mais rien n’est décidé ». On pense naturellement au collège Jean-Vilar, dans le quartier de La Roseraie ou à Jean-Lurçat, à Monplaisir.
Le plan d’investissement dans les collèges s’accompagnera entre autres d’un investissement de 13 M€ sur 5 ans consacrés à l’accessibilité des établissements scolaires.
 
Un nouveau schéma routier
 
Le plan départemental présenté par Christian Gillet renoue avec un schéma routier départemental, « pratiquement arrêté » jusqu’alors, selon l’élu. Au total, 120 M€ serviront à des travaux neufs ou de gros entretiens. « Des crédits complétés si les promesses de la Région et de son président Bruno Retailleau se concrétisent, notamment sur le financement des 2x2 voies », expose Christian Gillet.
 
Mutualisation et région
 
Un président du Conseil départemental qui compte beaucoup sur l’arrivée au pouvoir de la droite et du centre dans les Pays de la Loire pour accompagner ses ambitions d’ici à 2021. « Nous dégageons des moyens financiers en réalisant des économies drastiques de fonctionnement, en interne et en externe » -les centaines d’associations subventionnées par le Département ont par exemple été averties que leur subvention serait, au mieux, égale à celle de l’an passé- « mais des perspectives nouvelles ont été ouvertes par les dernières élections ».

Des perspectives qui portent le nom de « mutualisations », mais qui n’ont pour partie, n’en déplaise à Christian Gillet, aucun rapport avec lesdites élections. Ainsi en est-il du projet de dématérialisation des procédures concernant la Sarthe, la Mayenne, la Vendée et le Maine-et-Loire (et peut-être bientôt la Loire-Atlantique), avec « un dossier numérique unique pour les prestations sociales ou pour les agents départementaux ». Il en va de même pour « des achats groupés d’enrobés pour les routes ou de carburant », mais également, dans le domaine culturel, pour le rapprochement des bibliothèques départementales de prêt, des archives ou de l’archéologie préventive. « Nous discutons également sur l’achat ou la création de spectacles en commun », avance Christian Gillet.

C'est déjà un début.

Et la politique dans tout ça ?

Si le président du Conseil départemental s'est dit "réjoui" de l'élection de Bruno Retailleau en Pays de la Loire à la tête d'une union de la droite et du centre, il dit "regretter la faible part des élus UDI, seulement 3 sur 11 en Maine-et-Loire" au sein de l'assemblée. "C'est peu au regard du courant d'idées centristes qui anime le Maine-et-Loire. Je veux donc tout faire pour restaurer et renouveler l'influence de celui-ci. Et il nécessaire d'avoir pour cela un vent nouveau, ce qui implique, notamment, un renouvellement des hommes et des méthodes, au sein de l'UDI départementale."

Et la candidature annoncée de Michel Piron à sa propre succession lors du prochain scrutin interne, au mois d'avril (voir ici) ? "Je suis surpris, car Michel Piron m'avait répété à plusieurs reprises sa volonté d'arrêter après les élections régionales..." note Christian Gillet, avant d'aller plus loin : "Je pense peut-être que l'UDI a vécu. Je ne resterai pas dans un parti s'il n'évolue pas positivement, en devenant plus ouvert, plus participatif. Plus sérieux, en somme."

C'est dit.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01



cookieassistant.com