Déploiement 4G : une grande disparité sur le Maine-et-Loire


Rédigé par - Angers, le 06/05/2014 - 18:05 / modifié le 06/05/2014 - 18:10


Le dernier chiffre de déploiement de la 4G, publié par l’AFNR (Agence nationale des fréquences) va retenir l’attention des utilisateurs de terminaux mobiles, smartphones et autres tablettes. Selon cette dernière près de 15 000 sites, tous opérateurs confondus, ont été autorisés sur le territoire français au 1er mai. En Maine-et-Loire, 141 sites ont été autorisés.



Déploiement 4G : une grande disparité sur le Maine-et-Loire
Des communications à la vitesse de la lumière grâce à la 4G, c’est le dernier argument marketing des quatre opérateurs téléphoniques installés sur le territoire français. Sur le terrain la réalité est toute autre. En possession d’un Smartphone dernier cri, les consommateurs peinent à recevoir cette nouvelle norme de transmission téléphonique.

Et pour cause, l’Agence nationale des fréquences ( ANFR‎ ), celle qui planifie l’installation des relais qui permettront d’utiliser les nouvelles normes de transmission de données numériques, a autorisé 14 984 sites au 1er mai, tous opérateurs confondus, soit la moitié de ceux utilisant la norme précédente. Alors, même si ce chiffre est en hausse de 4,8 % depuis le mois précédent, la 4G ne couvre pas encore tout le territoire comme l’annoncent certains opérateurs, mais seulement les zones urbaines à forte densité.

En France, trois bandes de fréquences permettent de fournir un service 4G :

- pour la 4G dans la bande 800 MHz (+ 15,2 % sur un mois).
- pour la 4G dans la bande 1 800 MHz (+ 0,9 % sur un mois).
- pour la 4G dans la bande 2,6 GHz (+ 4,5 % sur un mois).

Si tous les départements sont désormais concernés par le déploiement de la 4G, chaque opérateur ayant plusieurs sites autorisés et installés, la norme 3G reste toujours d’actualité avec 38 485 autorisations au 1er mai 2014. « Un déploiement stable » selon l’ANFR

Au niveau des départements, dix ont représenté un tiers du volume total des nouvelles autorisations 4G. Deux départements, les Alpes-Maritimes et des Bouches-du-Rhône ont plus particulièrement bénéficié de ces nouvelles autorisations (11 % des autorisations).

En Maine-et-Loire, un opérateur crève le plafond en matière de déploiement 4G dans les trois gammes de fréquences. Il s’agit de Bouygues Télécom avec … 63 autorisations et 23 en service. Orange pointe en seconde position avec 49 autorisations et 47 en service, Free avec 23 accordés pour 12 en service. Le petit dernier étant SFR avec seulement … deux sites autorisés et en service. 141 sites 4G tous opérateurs confondus ont été autorisés en mai, contre 585 en 3G.

Pour plus d’informations sur la localisation des sites autorisés par l’ANFR : www.cartoradio.fr


Bon à savoir : En France, les fréquences radioélectriques appartiennent au domaine public de l'État. Celui-ci a confié à l'Agence nationale des Fréquences des missions de planification, de gestion de l’implantation des émetteurs, de contrôle et enfin de délivrance de certaines autorisations et certificats radio.



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag