Depuis 2012, l’accès aux soins s'est dégradé dans le Maine-et-Loire


Rédigé par Ralitsa DIMITROVA - Angers, le 04/07/2016 - 07:45 / modifié le 03/07/2016 - 23:27


Quatre ans après son premier rapport, l’association de consommateurs UFC Que choisir a présenté les résultats d’une enquête nationale sur l’accès aux soins. Déclinée à l'échelle du Maine-et-Loire, elle pointe la tension qui existe concernant les médecins spécialistes, notamment en milieu rural. Une pénurie qui s'accompagne d'une dépassement d'honoraires de plus en plus fréquent.



Depuis 2012, l’accès aux soins s'est dégradé dans le Maine-et-Loire
Près de 4% de la population du Maine-et-Loire se situe dans un désert médical en ce qui concerne l'accès aux médecins généralistes : c’est ce que révèle le dernier rapport de l’association UFC-Que Choisir, publié dans le courant de la semaine.

Du côté des spécialistes, les contrastes sont d’autant plus marqués. Ainsi, depuis 2012, 72% de la population du département a vu l’accès aux ophtalmologistes reculer. « Le principal problème se trouve dans la répartition des médecins, ils sont surtout concentrés autour d’Angers, au détriment de villes comme Saumur et Segré », explique Yannick Grellard, président de l’association UFC Que Choisir Maine-et-Loire. 
 
​« Le principal problème se trouve dans la répartition des médecins, ils sont surtout concentrés autour d’Angers » - Yannick Grellard, président d'UFC Que Choisir Maine-et-Loire

Des dépassements d'honoraires qui se généralisent

Mais lorsqu’on trouve un médecin, encore faut-il avoir les moyens de le consulter. C’est là que la problématique des dépassements d’honoraires prend toute son importance, notamment pour les usagers peu couverts par leur complémentaire santé. Ces dépassements d’honoraires se généralisent de plus en plus au niveau des médecins spécialistes. 21 % des habitants de Maine-et-Loire peinent à trouver un médecin au tarif de la sécurité sociale. « Ces dépassements d’honoraires sont surtout pratiqués par les gynécologues, en ce qui concerne le Maine-et-Loire », précise Yannick Grellard. 

Décidée à alerter les usagers et les pouvoirs publics sur la dégradation de l’accès aux soins, l’UFC – Que Choisir met à disposition gratuitement, sur son site internet www.quechoisir.org, la carte interactive de la fracture sanitaire, pour que chacun puisse vérifier l’accès aux soins de sa commune. 












Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com