Des faux-airs d'opéra au conseil municipal d'Angers


Rédigé par - Angers, le 20/12/2016 - 07:45 / modifié le 20/12/2016 - 08:38


Le conseil municipal d'Angers a validé, lundi soir, comme ses voisins de la Ville de Rennes et de Nantes Métropole, une étude travaillant sur le rapprochement entre Angers Nantes Opéra et l'Opéra de Rennes. A Angers, c'est un sujet sensible depuis l'annonce par le maire de son intention de baisser substantiellement la subvention accordée à ANO, de 1,5 M€ à 500 000 €. Un sujet qui a trait, aussi, à la question de l'intérêt communautaire. Décryptage.



Orphée aux Enfers, de Jacques Offenbach, a été couronné de succès, la semaine passée, au Quai d'Angers. Et le sujet de l'opéra s'est invité lundi soir au conseil municipal d'Angers. Crédit photo : Jef Rabillon
Orphée aux Enfers, de Jacques Offenbach, a été couronné de succès, la semaine passée, au Quai d'Angers. Et le sujet de l'opéra s'est invité lundi soir au conseil municipal d'Angers. Crédit photo : Jef Rabillon
la rédaction vous conseille
Au mois de mai dernier, la présentation de la nouvelle (et très riche) saison d'Angers Nantes Opéra, avait donné lieu à une passe d'armes mémorable entre le sous-directeur de la structure culturelle, Dominique Prime, et l'adjoint à la culture de la Ville d'Angers, Alain Fouquet. 

Au cœur des dissensions, le nerf de la guerre : l'argent. Le maire d'Angers, Christophe Béchu (Les Républicains) a annoncé de longue date son intention de revoir à la baisse, de manière substantielle, le montant de la subvention attribuée à Angers Nantes Opéra : de 1,5 M€ aujourd'hui à 500 000 € -"ça me semble acceptable, eu égard aux sommes versées aux autres structures culturelles", confirme-t-il- en 2017. Bref, un gouffre qui met en danger, selon les dirigeants d'ANO, l'existence même du théâtre lyrique à Angers. "La vie culturelle est piétinée", s'offusquait même Dominique Prime.

En cette fin d'année 2016, quelques jours après que l'opéra-bouffe de Jacques Offenbach, "Orphée aux enfers", a ravi trois représentations durant, les travées du Quai, le sujet est était de retour sur les tables du conseil municipal, lundi soir. Avec une discussion sur l'un des seuls points d'accord entre élus angevins, nantais et direction de l'établissement culturel : la nécessité d'élargir l'assise de l'opéra à un échelon géographique plus large.

Tout le monde lorgne du côté de Rennes, et la réciproque est vraie : les conseillers municipaux angevins ont adopté une délibération qui approuve "la mise en place d'un groupement de commandes avec la Ville de Rennes et Nantes Métropole, dans le cadre de la passation du marché d'études de faisabilité de scénarios de rapprochement entre Angers Nantes Opéra et l'opéra de Rennes."

Traduction : pourquoi, quand et comment on fait pour opérer ce rapprochement ? Chacune des collectivités -Ville d'Angers, Ville de Rennes et Nantes Métropole- consacrera 13 335 € à cette étude. "C'est une des pistes de travail" prioritaire au niveau angevin, pour "optimiser le modèle économique et institutionnel d'Angers Nantes Opéra", avance Alain Fouquet, qui présidera le comité syndical d'Angers Nantes Opéra (dans le cadre d'une présidence tournante) à compter de janvier 2017. "Il faut trouver une adéquation entre ce que paie les Angevins et ce qu'Angers reçoit de l'opéra en retour."
"Il faut optimiser le modèle économique et institutionnel d'Angers Nantes Opéra, pour trouver une adéquation entre ce que paie les Angevins et ce qu'Angers reçoit de l'opéra en retour." Alain Fouquet, adjoint à la culture de la Ville d'Angers

Une autre piste de travail amènerait à "réaliser des économies. Un audit est en cours, dont nous attendons les conclusions, mais les informations qui nous sont remontées indiquent qu'il sera possible de faire des économies substantielles", poursuit l'adjoint à la culture. Enfin, une piste de réflexion consisterait à "élargir la base territoriale de financement pour chacune des collectivités, comme l'a fait par exemple Nantes en transférant la compétence "opéra" à la communauté urbaine", conclut Alain Fouquet.

Une dernière dimension qui a trait à un débat qui sera tranché en septembre 2017, mais que les maires d'Angers Loire Métropole aborderont dans un séminaire, dès la mi-janvier 2017 : "Les habitants et usagers angevins ne sont pas les seuls à venir voir l'Opéra au Quai, explique Christophe Béchu. Qu'en est-il des Bartholoméens, des Ponts-de-Céais ou des Trélazéens ?"

En clair, pourquoi les Angevins seraient les seuls à être mis à contribution financièrement pour accueillir ANO ? En creux, c'est la question de l'intérêt communautaire qui est posée. Elle ne concerne pour l'heure que les équipements sportifs et culturels. La communauté urbaine doit-elle gérer elle-même, en lieu et place des villes sur lesquels ils sont implantés, les équipements du territoire ?
 
Une chose est sûre : le maire d'Angers, qui est aussi président de la Communauté urbaine, n'est pas favorable à ce que la compétence culturelle échoit pour le moment à l'intercommunalité, comme c'est le cas à Nantes ou à Saumur. "C'est trop tôt. Il y a un délai d'acculturation nécessaire pour, dans un premier temps, digérer le process de passage de l'agglo à la communauté urbaine. La question se posera par contre très clairement aux élus en 2020, lors des prochaines campagnes municipales, car ces transferts de compétence touchent directement le quotidien des gens."

Ajoutez à cela le recrutement en cours (lire ci-dessous) pour mars 2017, de l'actuel directeur d'Angers Nantes Opéra, Jean-Paul Davois (en poste depuis 2003), et vous comprendrez qu'on n'en est pas encore au dernier acte de cette histoire...

5 candidats retenus pour la direction d'Angers Nantes Opéra
La short list des cinq successeurs potentiels à Jean-Paul Davois a été révélée la semaine passée sur le site News Tank Culture : il s'agit de Charlotte Nessi, Bertrand Rossi, Olivier Morel-Maroger, Jérôme Gay et Alain Surrans. Ils seront auditionnés courant janvier, pour juger de leur réponse à un cahier des charges qui réclame notamment "un nombre plus important de représentations sur les deux territoires d’implantation du syndicat mixte". Prise de poste définitive début 2018.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info

















Angers Mag











Angers Mag : Affiches anti-VIH : une plainte contre le maire d'Angers: L'association Mousse, qui... https://t.co/nEfDZI8bv0 https://t.co/5uS90LZWME
Mardi 17 Janvier - 17:03
Angers Mag : Hôtel d'Anjou : quand les tout petits cuisinent le grand chef: Des élèves de maternelle... https://t.co/u3EWuZQckY https://t.co/kn2KeNnmia
Mardi 17 Janvier - 12:02
Angers Mag : Premiers Plans : l'essentiel de la 29e édition...: La 29e édition du Festival Premiers... https://t.co/MOwEc4vfrY https://t.co/LAONpbDbOa
Mardi 17 Janvier - 07:47
Angers Mag : L'aéroport d'Angers Marcé replie (en partie) ses ailes: Réunis en séminaire, en fin de... https://t.co/XND8g7qu0S https://t.co/AMbWr4PUM3
Lundi 16 Janvier - 19:27



cookieassistant.com