Des soutiens pour Laurent Gérault


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 17/12/2012 - 11:31 / modifié le 18/12/2012 - 09:36


Après les critiques sévères formulées à son encontre par le groupe d'opposition municipal à Angers, pour justifier son exclusion, Laurent Gérault vient de recevoir le soutien d'autres élus. Ex-conseillers municipaux et élus régionaux dénoncent une tentative d'humiliation.



Des soutiens pour Laurent Gérault
Six personnalités ont co-signé le communiqué qu'elles nous ont adressé après l'exclusion de Laurent Gérault du groupe "Angers, choisir l'avenir" : Ingeborg Martin-Krumm, Brigitte Sublard et Roselyne Branchereau-Massigoux, toutes les trois conseillères municipales d’opposition de 2001 à 2008, et trois conseillers régionaux, Elisabeth Doineau, Emmanuel Bardin et Olivier Deschanel, aux côtés desquels Laurent Gérault siège à Nantes.

"Depuis un mois, la minorité s’en prend avec une violence inouïe et incompréhensible à Laurent Gérault, qui semble avoir le seul défaut d’exister médiatiquement sur l’échiquier politique angevin, écrivent ces élus, Comme les premières manœuvres ont eu pour conséquence l’effet inverse de celui recherché - visibilité, crédibilité, ouverture aux médias,… - c’est la surenchère. Tout à coup, la minorité se déchaine en utilisant maintenant les attaques personnelles. Nous voulons les dénoncer."

Choqués par la violence des critiques qui ont été formulées par les ex-colistiers de Laurent Gérault, ces élus évoquent une tentative délibérée d'"humiliation" destinée à le faire réagir". Ce à quoi celui-ci se refuse, précisent ses amis politiques.

"Nous savons combien Laurent travaille au service des Angevins, avec volontarisme et efficacité; combien il est animé des valeurs de l’Humanisme, combien, à la Région comme au sein du Conseil Municipal, c’est l’intérêt d’Angers qu’il met en avant, justifient les six personnalités. Nous pouvons témoigner de sa capacité à élargir le groupe de la minorité lors du précédent mandat que nous avons partagé avec lui. Nous pouvons témoigner de sa capacité actuellement à la Région de réunir la famille centriste et de l’élargir."


















Angers Mag