Dessert : le crémet d’Anjou à la poire Angélys d'Antoine Bouyer (Réveillons 6/9)


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 20/12/2012 - 14:00 / modifié le 20/12/2012 - 18:10


Antoine Bouyer, chef cusinier-traiteur, présente son crémet d’Anjou à la poire Angélys.



Antoine Bouyer
Antoine Bouyer
Normalement cet assemblage de blancs d’œufs, crème et fromage blanc était mis à égoutter dans un petit pot ajouré et de la tulle. Antoine Bouyer propose une variante présentée en verres.
Poires au vin rouge : épluchez les poires et gardez-les entières en extrayant le trognon par « le cul ».

Faites bouillir 500 ml de vin avec 250 g se sucre, y plonger les poires et les cuire.
Compote de poires à la vanille : 500 g de chair de poires, 150 g de sucre, une gousse de vanille ouverte.

Le crémet : montez les blancs d’œufs en neige, avec la pincée de sel. Aux 3/4, ajoutez le sucre progressivement en pluie et continuez à fouetter. Assouplissez le fromage blanc en incorporant une grosse cuillère de blancs-meringue au fouet. Mélangez délicatement les trois éléments. Dans des verres (style tumbler à whisky), répartissez un fond de compote de poires à la vanille, surmontez de crémet d’Anjou et placez au réfrigérateur.

Au moment de servir, décorez d’un quart de poire confite au vin rouge et de son sirop, de zestes d’orange. Accompagnez de sablés, tuiles ou autres biscuits maison.

Ingrédients (pour 6 personnes) : 6 blancs d’œufs, 1 pincée de sel, 25 cl de crème liquide bien froide, 25 cl de fromage blanc (faisselle), 100 g de sucre en poudre.

Le vin

Dessert : le crémet d’Anjou à la poire Angélys d'Antoine Bouyer (Réveillons 6/9)
Crémant de Loire du Château de Pieguë
Produit à Rochefort-sur-Loire, ce Crémant de Loire
offre des bulles d’une grande finesse.
En bouche, le vin est harmonieux,
et l’acidité est parfaitement maitrisée pour un brut.
8 euros la bouteille


















Angers Mag