Dette : pas d’austérité pour nos chers ministres


Rédigé par - Angers, le 26/08/2011 - 09:19 / modifié le 26/08/2011 - 15:08


La dette d’un pays c’est l’affaire de tous, alors d’accord pour se serrer la ceinture. Mais comme d’habitude ce sont surtout les salariés qui feront les frais du dernier plan d’austérité annoncé par François FILLON. Français comme les autres, il aurait été de bon ton qu’il soit solidaire de ses concitoyens en annonçant une baisse substantielle des rémunérations accordées aux président, ministres et parlementaires.



l'entrée de l'Hôtel Matignon à Paris, résidence du Premier Ministre (photo Sergey Zhirnoff))
l'entrée de l'Hôtel Matignon à Paris, résidence du Premier Ministre (photo Sergey Zhirnoff))
la rédaction vous conseille
Baisser les revenus attribués au Président de la République, aux ministres et parlementaires : une idée considérée comme démagogique par certains, mais qui aurait une portée symbolique même si chacun sait que la somme dégagée serait est une goutte d’eau dans l’océan de la dette française. Savoir que l’ensemble de la classe politique contribue à l’effort financier de la nation, comme l’ont fait la plupart de nos voisins européens, aurait pour effet de rapprocher les Français de leurs élus et peut-être des urnes. Pire, alors que la dette était déjà conséquente, le Président Sarkozy a préféré augmenter sa rémunération en début de mandature. Aujourd’hui pas question de revenir en arrière.

Jean Louis Borloo, probable candidat à l’élection présidentielle de 2012 propose que les salaires des ministres et parlementaires soient baissés de 5%. Une broutille pour un président et son premier ministre qui touchent chaque mois une rémunération de plus de 28 000 euros bruts auxquels s’ajoute un tas d’avantages (logement, déplacements, résidences secondaires) doublant largement la mise. Rogner sur le budget de l’État ça passe aussi par ce genre de démarche, même si elle apparaît comme anecdotique.

1 400 euros de moins (5%) sur une telle rémunération aurait été appréciée par les plus bas salaires ne touchant même pas cette somme chaque mois et qui, comme les autres devront payer plus cher leurs courses, leur mutuelle, ou leur loyer. Car, qu’on le veuille ou non, les mesures annoncées qui devraient principalement toucher les entreprises et l’immobilier secondaire auront un impact sur tous les salariés, y compris les plus faibles.

« L'idéal, c'est quand on peut mourir pour ses idées. La politique, c'est quand on peut en vivre », déclarait Charles Peguy. Une déclaration que nos ministres, sénateurs, députés, appliquent à la lettre oubliant que la plupart des Français souffrent et auraient grandement besoin d’un encouragement, d’une marque de solidarité. Passer à côté de cette baisse de rémunération c’est aussi se couper de la nation. Pas étonnant ensuite que nos concitoyens boudent les urnes.

Une fois de plus le premier ministre aura appliqué le « faites ce que je dis, mais pas ce que je fais », une maxime qui lui coutera certainement la place aux prochaines élections alors qu’il avait là l’occasion de redorer le blason d’une classe politique, de droite comme de gauche, en déclin.

À noter au passage que ce plan d’austérité fera deux dégâts collatéraux : les collectivités locales, qui verront les dotations de l'État à nouveau gelées, et la réforme de la dépendance, que le Chef de l’État jurait pouvoir mettre en place avant 2012.

En 2010, le Journal du Net avait publié les rémunérations de nos « pauvres » ministres et élus de la République. Édifiant ... Tous les détails sur le Journal du Net




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com