Deux ans pour construire la nouvelle patinoire d'Angers, c'est jouable ?


Rédigé par Yves BOITEAU et Matthieu GRUAZ - Angers, le 24/04/2013 - 16:15 / modifié le 26/04/2013 - 06:52


Réclamée depuis des années par tous les pratiquants de sports de glace d'Angers, la création d'une nouvelle patinoire semble cette fois-ci bel et bien sur les rails. Soutien du maire, groupe de travail, études de faisabilité et même calendrier sont avancés ouvertement. De là à imaginer patiner en 2015 dans les Hauts-de-Saint-Aubin, on se prend à rêver. Et si on rappelait prudemment que des élections vont se tenir entre temps !



Michel Houdbine, l'adjoint aux sports de la Ville d'Angers et la patinoire lors d'un match des Ducs d'Angers
Michel Houdbine, l'adjoint aux sports de la Ville d'Angers et la patinoire lors d'un match des Ducs d'Angers
la rédaction vous conseille
C'est comme si c'était fait ! Ou presque. Depuis la rencontre lundi dernier entre le président des Ducs d'Angers, Mickaël Juret, et le maire d'Angers, Frédéric Béatse, le projet de création d'une nouvelle patinoire semble bel et bien lancé. "Une nouvelle arène pour les Ducs !" n'a pas hésité à annoncer le premier sur le site internet et la page Facebook du club, entrainant des dizaines de réactions de satisfaction de supporters et déjà, des remerciements au maire d'Angers.

La presse s'est mise au diapason. "Si rien n'a été acté, il a été dit que les Ducs devraient emménager dans leur nouveau château à l'orée de la saison 2015-2016, pour un coût de 20 millions d'euros "grand maximum"" rapportait dès mardi Valentin Marcinkowski dans Ouest-France, citant l'adjoint aux sports, Michel Houdbine. Deux ans pour mener à bien le projet ? C'est ce que semble confirmer de nouveau l'élu ce mercredi dans les colonnes du Courrier de l'Ouest, en évoquant la vétusté du site actuel du Haras : "Il sera difficile de tenir deux ans de plus."

Précis, le quotidien angevin parle même d'un lancement de chantier "au second semestre 2014", indiquant que "les études de faisabilité vont être lancées rapidement de façon à soumettre le dossier aux conseillers municipaux dès le début de l'année prochaine". Avant ou après les élections ? Sur ce point, pourtant important, pas de précision en revanche. D'où notre question à Michel Houdbine : "Jusqu'où la municipalité en place peut-elle aller sur ce dossier ?" "Je pense qu'on peut aller jusqu'au choix de l'architecte. Libre ensuite à l'équipe municipale qui entrera en responsabilité, de remettre éventuellement en cause ce choix" nous a indiqué mercredi après-midi, l'adjoint aux sports.

L'expérience le montre. Il n'est jamais très aisé pour une municipalité de lancer de gros investissements à la veille d'une échéance électorale. Sauf s'ils suscitent une adhésion politique large. En l'espèce, l'équipe de Frédéric Béatse dispose d'un atout : personne dans l'opposition n'a, à ce jour, montré d'hostilité à l'égard du projet. Bien au contraire. Aussi bien Christophe Béchu, le président UMP du Conseil Général et candidat pressenti, que le Modem en défendent l'intérêt.

Partir sur quel projet ?

Comme si c'était fait donc ? "Rien n'est acté. Il faut voir comment c'est réalisable même au niveau financier, mais on sent bien que les choses se dessinent. Il faut faire quelque-chose à la patinoire" appuie Michel Houdbine.

Fin mai ou début juin, un groupe de travail réunissant élus, techniciens et responsables des Ducs d'Angers se réunira de nouveau pour affiner les options possibles pour la réalisation du projet. Celle d'un double site - patinoire du Haras + nouvel équipement - a dors et déjà a été balayée. Celle d'un agrandissement de la patinoire du Haras va être étudiée. "Cette hypothèse n'est pas complètement fermée car il y a un attachement fort au site, mais il est extrèmement contraint" indique Michel Houdbine.

Reste le scénario le plus probable, celui d'un équipement totalement neuf. Les sites d'Aqua Vita et du Parc des Expositions sont naturellement les premiers indiqués. Mais ils ne seront pas les seuls sur la table de discussion, selon l'élu aux sports qui reconnait cependant que l'emplacement des Hauts-de-Saint-Aubin, près de l'autoroute et du tram, présente de nombreux avantages.

Quant à l'équipement lui-même, le souhait des Ducs d'Angers est connu. Il porte sur une enceinte comprenant deux pistes pour le hockey dont l'une aux dimensions olympiques de 2500-2600 places, dotée de toutes les salles nécessaires pour les vestiaires, la musculation, l'accueil des partenaires et de la presse. Pour le club, l'enjeu est vital. Finalistes malheureux de la Coupe de France, de la Coupe de la Ligue et de la Ligue Magnus, les Ducs d’Angers possèdent à l’heure actuelle, la plus petite patinoire et la plus vétuste de l’élite du hockey français, dont il est pourtant devenu l'un des fleurons.

« Maintenir cette équipe au plus haut niveau est un miracle, il faudrait que la patinoire n’arrive pas trop tardivement » confirmait Michaël Juret devant les micros lors de la finale du championnat de France, perdue face à Rouen. Un appel qui a donc été entendu. Mais qu'il convient maintenant de ne pas décevoir.
La patinoire de Grenoble et ses 3500 places, un exemple du genre qui à coûté "seulement" 13 M€ (©Hérault-Arod Architecte)
La patinoire de Grenoble et ses 3500 places, un exemple du genre qui à coûté "seulement" 13 M€ (©Hérault-Arod Architecte)









1.Posté par Patinoire de Grenoble le 24/04/2013 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coût des travaux
9,45 M€ HT (soit 12 M€ en 2013)
Calendrier
Projet lauréat 1998
Début chantier décembre 1999
Livraison bâtiment avril 2001

2.Posté par Chevalier le 25/04/2013 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout cela est de bon augure. Mais pourquoi "2500/2600".....Pourquoi ne pas voir plus grand (il faut aller jusqu'a 3000 places !) Le Hockey sur glace se developpe a grande vitesse en france. Les années a venir vont voir le championnat élite evoluer avec la multiplication par 2 du nombre de match d'une saison, donc, pour les clubs de ligue Magnus, des besoins financier de plus en plus importants. Un nombre de places plus grand dans les patinoire permettrait de financer certaines depenses qui, a...















Angers Mag











Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46



cookieassistant.com