Deux étudiants agressés lors d'une conférence à la Catho d'Angers


Rédigé par - Angers, le 19/02/2014 - 16:52 / modifié le 22/02/2014 - 22:11




Aykel Garbaa et Thomas Zucchelli, les deux étudiants évacués de la conférence, ont porté plainte (photo Le Courrier de l'Ouest).
Aykel Garbaa et Thomas Zucchelli, les deux étudiants évacués de la conférence, ont porté plainte (photo Le Courrier de l'Ouest).
la rédaction vous conseille
C'est peu dire que la conférence sur "l'écologie humaine" donnée mardi soir dans un amphi de l'Université Catholique de l'Ouest par Tugdual Derville restera dans les esprits. Mais pas forcément pour les bonnes raisons.

L'homme est loin d'être un inconnu : délégué général d'Alliance Vita, il est également l'un des porte-paroles de la Manif' pour Tous. Dès le début de la semaine, sa venue, orchestrée par le service Société et Cultures du diocèse d’Angers, avait ému tout un groupe d'étudiants de la Catho, "indignés" de voir l'université accueillir ce qu'ils considèrent comme "un meeting politique".

Une bonne vingtaine d'entre eux étaient présents mardi soir lors de l'intervention de Tugdual Derville, "pour pouvoir poser des questions lors du débat", explique l'un des étudiants en sociologie, Thomas Zucchelli, également responsable du Parti de gauche pour le Maine-et-Loire.

"Nos questions n'ont pas été retenues et à la toute fin de la soirée, nous nous sommes levés pour pouvoir nous exprimer", relaie Aykel Garbaa, lui aussi étudiant à la Catho, et président des Jeunes socialistes 49.

C'est à ce moment que les choses ont dérapé lorsqu'un service d'ordre privé est venu les déloger de leurs places pour les faire sortir de la salle. Sur les photos et vidéos de témoins de la scène -700 personnes étaient réunies dans l'amphi, dont le recteur de l'UCO, Dominique Vermersch- on voit une dizaine d'étudiants être violemment expulsés de la salle. "Une fois à l'extérieur, nous nous sommes pris des coups", poursuit Thomas Zucchelli, qui a déposé plainte mercredi matin avec Aykell Garbaa, après avoir fait constater ses blessures à l'hôpital.

Dépôt de plainte et gronde étudiante

"Une vingtaine de témoins sont venus spontanément appuyer notre déposition", avance-t-il. Les deux étudiants ont été reçus dans la matinée de mercredi par le recteur et son équipe, qui a ensuite fait parvenir un message aux personnels et aux étudiants, dénonçant toute forme de violence.

Joint par nos confrères d'Ouest France, Dominique Vermersch a déclaré "regretter ces débordements. Il y a eu une bévue dans la remontée des questions, fort nombreuses par ailleurs. Je peux comprendre l’énervement de ces étudiants, poursuit-il, avant de conclure : "Je regrette que l’image de la Catho ait ainsi été écornée. J'invite chacun à la responsabilité et à aller au-delà de l’émotion."

La communauté étudiante de la Catho, qui s'est manifestée dès mercredi midi sous les fenêtres du rectorat, ne compte a priori pas en rester là.

Lire notre article Incidents à la Catho d'Angers : "le personnel désapprouve !" (CFE-CGC) (20/02/14)




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

17.Posté par PETIT le 07/03/2014 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1/ Le but de ces deux étudiants, d'extrême gauche apparemment, était de faire parler d'eux, ils ont réussi.
2/ les méthodes de la gauche, inspirées de la praxis communiste, sont toujours les mêmes : la recherche de la vérité n'a aucun intérêt dans une débat, ce qui importe, c'est de discréditer l'adversaire, en le faisant passer pour un "salaud" (le terme est volontairement simpliste, car il s'agit de s'adresser à l'émotion et non à l'intelligence, et encore moins à la conscience)
3/ Il faut do...

16.Posté par Bruno le 24/02/2014 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il est tout à fait logique dans une conférence donnée dans une université, que l'on expulse manu-militari, qu'on moleste des étudiants qui voulaient prendre la parole.

Si, dans un de mes cours, j'ai une explication vive avec un étudiant, si ma réaction était d'expulser du cours en bottant le train du "fautif", je m'exposerait à de sérieux problèmes.

Ce qui serait intéressant de savoir, c'est qui sont les personnes qui sont intervenues aussi brutalement, sous la responsabilité de cadres de l'Uco...

15.Posté par Jean Meyrand le 24/02/2014 16:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet évènement à la catho avec 2 soi-disants blessés/agressés est très exagéré :
- M. Zucchelli a un certificat où il est simplement écrit qu'il déclare avoir mal au menton (cf. son profil facebook)
- M. Garbaa n'a lui pas pu produire de certificat (cf. Courrier de l'Ouest)

Je pense que cet intervention de ces étudiants relève de l'agit-prop, dont on peut trouver une définition sur Wikipedia :
" L'agit-prop vise à influencer l'opinion à des fins politiques [...], et particulièrement s'il tente de...

14.Posté par Heidi le 24/02/2014 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'étais à cette conférence. Des étudiants étaient venus spécialement pour faire des provocations lors de cette conférence. A côté de moi, certains chuchotaient en se demandant quand est-ce qu'ils allaient intervenir... et voyant le temps hyper réduit des questions arrivé à sa fin, ils ont trouvé une excuse pour provoquer: on n'avait pas lu leur question (comme c'était le cas pour beaucoup d'autres personnes).
Et après, ils s'étonnent qu'on les sorte énergiquement de la conférence... il ne faut...

13.Posté par Angers197 le 24/02/2014 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous vivons une période fascinante qui dérange les consciences... Il est cependant triste de constater que face à la menace de nos propres certitudes, notre plus grand défi reste toujours celui du véritable dialogue et de l'écoute des autres. L'illusion des soi-disant vérités que chacun de nous défend nous emprisonne.

Gurdjeff écrivait:
“Conscious faith is freedom. Emotional faith is slavery. Mechanical faith is foolishness.”

Je recommende vivement cette lecture, plus approfondie à ceux qui le...

1 2 3 4







Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com