Développement économique : quelles idées pour faire mieux ?

ELECTIONS RÉGIONALES # 8


Rédigé par La Rédaction - Angers, le 26/11/2015 - 08:04 / modifié le 26/11/2015 - 19:05


Les élections régionales auront lieu les 6 et 13 décembre prochain, dans un contexte de bouleversements profonds pour la collectivité : si les contours des Pays de la Loire n'ont pas bougé, la loi portant Nouvelle organisation territoriale de la République a sensiblement modifié les compétences des régions, à leur avantage. De quoi rendre encore plus fondamental le choix des électeurs, au soir du 13 décembre. Ce jeudi, les candidats s'expriment sur la manière dont ils entendent mieux soutenir le développement économique de la région.



(Photo : © Région Pays de la Loire - Ouest Médias - Pierre Minier)
(Photo : © Région Pays de la Loire - Ouest Médias - Pierre Minier)
la rédaction vous conseille
Rappel : en matière de développement économique, la Région intervient principalement via un dispositif d’aides aux entreprises pour faciliter leur accès aux financements (via notamment la Banque Publique d’Investissement), soutenir leur compétitivité et l’innovation, favoriser leur présence à l’export et appuyer les dynamiques de filières ou de groupes comme pour Végépolys.
 
Bruno Retailleau (liste "L'Union pour les Pays-de-la-Loire", soutenue par les Républicains, l'UDI et le MoDem) :
"Ce n’est pas aux entreprises de s’adapter à la Région, c’est à la Région de s’adapter aux entreprises ! Dans les Pays de la Loire, il y a 1 600 dispositifs d’aides différents. Comment voulez-vous qu’un patron de PME s’y retrouve ? Je vais donc simplifier ce maquis, et réduire les délais de réponse de l’administration. Je lancerai également trois plans d’urgence pour les secteurs qui souffrent : l’agriculture, le BTP et l’industrie. Et je lancerai des plans d’avenir pour les secteurs de demain, notamment le numérique qui est un formidable accélérateur de croissance, comme le montre la Cité de l’objet Connecté à Angers.

Christophe Clergeau
Christophe Clergeau
Christophe Clergeau (liste soutenue par le Parti Socialiste, le PRG, CAP21 et plusieurs mouvements écologistes dont Ecologistes !) :
"Les grandes filières économiques régionales pour l’industrie, l’aéronautique, le secteur maritime, l’énergie, l’agro-alimentaire ou le tourisme, ont de l’avenir ! Nous poursuivrons le sur mesure pour accompagner le retour de la croissance, en soutenant toutes ces filières. Sur mesure avec les PME pour soutenir leur investissement et leurs innovations. Sur mesure avec les territoires ruraux pour l’artisanat et le commerce. Sur mesure enfin pour les jeunes comme pour les demandeurs d’emploi et les salariés avec,  pour chacun, la garantie de formations qualifiantes adaptées aux besoins des entreprises et aux nouveaux métiers. Les Pays de la Loire seront la 1ère région française à coordonner l’ensemble des politiques publiques pour l’emploi."
Pascal Gannat (liste Front National) :
"Aider les PME, TPE, Artisans-Commerçants et indépendants, et les filières agricoles, seuls capables de créer des emplois non délocalisables sur l’ensemble du territoire, y compris dans la ruralité. Nous proposons l’extension massive de la caution régionale des prêts aux MPE et TPE, la création d’un label géographique régional, la priorité donnée dans les marchés publics aux entreprises régionales n’utilisant pas de travailleurs étrangers détachés (offres d’appel), et aux produits agricoles régionaux  dans les  cantines des établissements publics."

Sophie Bringuy
Sophie Bringuy
Sophie Bringuy (liste Europe Ecologie Les Verts) :
"Nous nous engageons à créer 45 000 emplois durables en Pays de la Loire d’ici à 2020. En accélérant la transition écologique de notre économie : soutien et développement de l’agriculture bio et paysanne (+3 500), de l’économie sociale et solidaire, de l’économie circulaire (+ 25 000), des énergies renouvelables (+ 13 000) et de l’isolation thermique des logements (+4000). Nous encouragerons les outils permettant la relocalisation de notre économie comme les monnaies locales complémentaires qui favorisent les échanges courts et dynamisent les commerces de proximité."
 
Alain Pagano (liste du Parti communiste français) :
"Nous voulons développer l’emploi de plusieurs manières :
-  chaque euro dépensé par la région sera 1 € utile à l’emploi en vérifiant que les aides soient utilisées à bon escient
- aider prioritairement TPE et PME, artisans et commerces
- favoriser à la relocalisation de l’emploi
- créer des filières de valorisation et recyclage des équipements industriels"
Cécile Bayle de Jessé (liste Debout la France) :
"Distribuer les subventions judicieusement pour lancer les créateurs d’entreprise et éviter de les donner aux entreprises qui ont les moyens d’autogérer leurs investissements."

Gilles Denigot
Gilles Denigot
Gilles Denigot (liste Choisir nos Régions) :
"Le développement économique actuel est celui de l'accroissement simultané du chômage et de la production. « La crise » n'est pas celle de la disette, mais de cette abondance que nous savons produire mais pas distribuer plus équitablement. Une région « Val de Loire » classée au patrimoine de l'UNESCO, c'est une opportunité pour créer une dynamique d'emplois, mais elle est confisquée par les PDLL. Une région Bretagne retrouvant la Loire Atlantique serait une formidable locomotive pour les départements périphériques. Sa façade maritime, industrielle et portuaire, ce sont des gisements d'emplois freinés par l'absence de régions cohérentes."
 
Eddy Le Beller (liste Lutte Ouvrière) :
"Le Conseil régional, comme l’Etat, doit cesser les subventions aux patrons. Les groupes Michelin et Renault ont été arrosés par la majorité PS-PCF-écologistes, sans aucune contrepartie en terme d’embauches : c’est jeter par les fenêtres de l’argent public qui serait bien mieux utilisé à l’amélioration des services publics. Ce gâchis, que la droite continuera si elle obtient la majorité, est une des formes par lesquelles le patronat détourne les richesses produites par la classe ouvrière. Sous le capitalisme, le prétendu « développement économique » n’est que celui de la spéculation d’un côté et de la précarité de l’autre. Dans cette jungle économique, les travailleurs doivent refuser tout chantage à la compétitivité."
 
Alain Parisot (liste Union Populaire Républicaine) :
"Maintenir les services en zone rurale. Lutter contre la désertification médicale en favorisant l’installation des médecins dans les zones rurales. Mettre en place des points internet gratuits pour l’accès des services publics en ligne."

La liste "Communistes" conduite par Olivier Terrien n'a toujours pas répondu à nos sollicitations.
 



















Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30



cookieassistant.com