Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Samedi 25 Octobre 2014





Diagonale des Fous : ils ont survécu


Rédigé par - Le Dimanche 21 Octobre 2012 à 09:19


Après plus de deux ans d’entrainement, Grégoire Lindé, le raideur de Corné et ses deux amis angevins, Richard Marionneau et David Maillochon sont allés jusqu’au bout de l’ultra trail de l’ile de la Réunion. Arrivé ce matin à 9h 47 heure locale, Grégoire Lindé a bouclé les 170 km du parcours en 59h 47mn et 37s.



Les angevins lors d'une étape de la Diagonale des fous, au piton de la Fournaise
Les angevins lors d'une étape de la Diagonale des fous, au piton de la Fournaise
Deux ans et demi que j’en parle, j’ai donc hâte d’être sur la ligne de départ », disait Grégoire Lindé avant de prendre l’avion dimanche dernier. Il ne rêvait que de ça. Grégoire Lindé est arrivé au bout de sa Diagonale des fous, se classant 828e sur 2663 coureurs inscrits lors du départ donné jeudi soir au cap méchant (Ile de la Réunion). Il pourra désormais dire : « j’ai survécu »… à l’enfer des sommets réunionnais.

David Maillochon, le coach de Grégoire Lindé, lequel effectuait la Diagonale des Fous pour la neuvième fois, est arrivé un peu plus tôt dans la nuit, à 4h (heure locale). Classé 533e il a mis 54h 38mn et 58s pour effectuer les 170 km de ce parcours d’enfer.

Enfin Richard Marionneau, le raideur de Saint-Melaine-sur-Aubance est arrivé dans les mêmes temps que Grégoire Lindé, effectuant son parcours en 59h 47mn et 35s, coiffant sur le poteau son ami de quelques secondes et d’une place puisqu’il est classé 827e.

Grégoire Lindé qui s’était fixé 50h aura mis neuf heures de plus que prévu pour réaliser cet exploit, juste dans le temps impartis, 63 heures, pour pouvoir être classé. Chaque année 25 % des coureurs abandonnent et environ la moitié réussit à se classer. Pour les Angevins, c’est donc un véritable exploit.

Considéré comme l'une des compétitions nature les plus difficiles au monde, la Diagonale des fous est organisée sur l'île de La Réunion, chaque année au mois d'octobre. L'épreuve consiste en une traversée de l'île, depuis le cap Méchant au sud-est jusqu’à Saint-Denis, au nord.

Les 2 200 concurrents venus du monde entier qui participent chaque année à ce parcours extrême, débutent la course par l'ascension du massif du Piton de la Fournaise, suivi du Piton des Neiges le plus haut sommet de l’île qui culmine à plus de 2400m, cumulant plus de 11 000m de dénivelé positif. Ils poursuivent ensuite leurs efforts dans les cirques naturels de l'île, parmi lesquels Cilaos et Mafate. L'arrivée est jugée après environ 25 heures de course pour les meilleurs, au stade de La Redoute, à Saint-Denis de la Réunion.

C’est Kilian Jornet, un espagnol de 25 ans qui a remporté ce vendredi la Diagonale des Fous pour la seconde fois en 26 heures et 33 minutes. L'ultra-terrestre, comme le surnomment les autres concurrents, devance dans cette épreuve un autre grand nom du Grand Raid de la Réunion : Antoine Guillon qui termine en 27h44'47', bien loin devant nos Angevins.

A noter que cette vingtième édition a été endeuillée par la mort d’un concurrent. Ce dernier a fait une chute de 30m dans un ravin au lieu-dit Col de Fourche sur le sentier Scout, entre les cirques de Salazie et Mafate. C’est le troisième accident mortel depuis que cette compétition existe.

L'arrivée de Richard Marionneau, un zombi parmi les autres
L'arrivée de Richard Marionneau, un zombi parmi les autres




Yannick Sourisseau
Directeur publication Angers Mag et Angers Mag Info Journaliste web suivant plus particulièrement... En savoir plus sur cet auteur

Sport Pro | Sport détente | Tourisme









Angers Mag
















cookieassistant.com