Didier CHOQUET, remporte le Trail de la Translayon


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers le Dimanche 24 Mai 2009 à 09:08


Pour s’engager dans un « trail » de 85 km, sur les sentiers pentus du vignoble du Layon, il faut plutôt en avoir sous la semelle. Parcourant des paysages dantesques, sous l’orage et la pluie, les 70 concurrents inscrits au trail de la Translayon, ont prouvé qu’ils avaient de l’endurance. Le vainqueur, Didier CHOQUET, est arrivé à peine essoufflé



Didier Choquet, en plein effort à ... 20 km de l'arrivée.
Didier Choquet, en plein effort à ... 20 km de l'arrivée.
Pour la Translayon, la grande manifestation multi loisirs, sportive, touristique et gastronomique qui se déroule sur tout le territoire du Pays Loire en Layon, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. Si les deux premiers jours, les différentes randonnées ont pu se dérouler sous un soleil estival, il n’en fut pas de même samedi matin. Partis à 5h du matin, les 70 « traileurs » inscrits à la course organisée par l’association « Courir en Layon », ont dû courir sous le tonnerre et la pluie battante. Il n’y avait là, pas de quoi rafraichir les ardeurs des forçats des chemins.

Tracé entre Cléré sur Layon, presque à la source de la rivière, et son embouchure à Chalonnes sur Loire, le parcours n’était pas du plus facile, puisqu’il était tracé sur les coteaux très pentus qui bordent la rivière avec une dénivelée négative cumulée approchant les 1500 m selon les organisateurs.

« Je craignais d’avoir peur de moi-même, car je suis parti un peu vite » disait Didier CHOQUET, 53 ans, le vainqueur de ce trail « off ». Parti en tête dès les premiers kilomètres, cet habitué des marathons, trails et autres courses de 100 km, n’a jamais lâché la tête de l’épreuve, allant même jusqu'à prendre 10 minutes d’avance, sur ses quatre poursuivants. Ces derniers arrivés à près de 4 minutes à l’arrivée, avoueront avec sympathie qu’en forçant un peu, ils auraient pu le passer. Mais le trail de la Translayon n’étant pas homologué, pas la peine de faire des efforts supplémentaires au risque de craquer avant l’arrivée. Cette course constituait alors un excellent entrainement, chacun se contentant de mesurer son temps et sa vitesse, en vue d’autres courses. Le vainqueur a avalé le parcours en 8h 11, malgré la pluie (rafraichissante) et les nombreuses montées, soit une vitesse d’environ 10 km/h. « Un très bon temps » selon Michel PIGNON, président de « courir en Layon », l’association organisatrice. Ce dernier sait de quoi il parle puisqu’il revient tout juste d’un trail au sommet, plus de 5000 m, au Népal.

Didier CHOQUET habite Saint Augustin des Bois et n'est pas affilié à un club. Après avoir fait le marathon de Prague – il en fait un chaque année dans une grande capitale européenne - et les 120 km de l’Ultra Trail des Templiers à Millau, il prépare les 100 Km Loire Béconnais, sur route cette fois-ci.

Mais qu’est ce qui fait courir Michel CHOQUET ? « L’envie de se dépasser, le plaisir et surtout l’esprit de compétition. J’aime bien être devant ( la preuve …) » dira-t-il à l’arrivée, à peine essoufflé. Ancien employé de l’entreprise Valéo d’Angers, Michel CHOQUET , est aujourd’hui en cessation progressive d’activité pour cause d’exposition à l’amiante. Pour l’heure ce risque professionnel n’a pas l’air de l’affecter puisque pour courir pendant plus de 8h il faut qu’en même avoir des poumons en bon état. Malgré l’effort constant que demande ce genre d’épreuve, le coureur prend aussi le temps d’admirer les paysages qu’il traverse : « Ce matin j’ai vu des coins que je connaissais pas. Quant à la pluie, vraiment forte à certains moments, elle ne m’a pas gêné pour avancer ».



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur

Sport Pro | Sport détente | Tourisme | Cuisine










Angers Mag











Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30




cookieassistant.com