Dix œuvres du peintre Christian Péchot remises au Conseil Général


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 28/01/2011 - 11:37 / modifié le 28/01/2011 - 22:30


Né en Anjou, le peintre et poète Christian Péchot, décédé brutalement en 1994, avait souhaité que dix de ses œuvres soient remises à une collectivité. Suivant scrupuleusement ce souhait, son frère, président de « l’Association des Amis de Christian Péchot » a remis dernièrement, à Angers, ses œuvres au Président du Conseil Général de Maine et Loire.



Un tableau de Christian Péchot, lors de la remise au Conseil Général (Photo CG49 - J.C. Hermèze)
Un tableau de Christian Péchot, lors de la remise au Conseil Général (Photo CG49 - J.C. Hermèze)
Qui se souvient de Christian PECHOT ? Ce peintre et poète franco-suisse au talent prometteur est né le 4 juin 1945 à Combrée, village du Haut Anjou, proche de Segré et surtout de la Bretagne si chère à son cœur. Christian Péchot a fait ses études au collège de Segré, puis au Lycée Chevrollier d'Angers avant de partir pour Lausanne en Suisse où sa vie sera brutalement interrompue en 1994, victime de l’OTS (Ordre du Temple Solaire).

Dans un testament l’artiste avait souhaité que dix de ses œuvres soient remises à une collectivité. C’est donc tout naturellement que le frère de l’artiste, Henri PECHOT, Président de « l’Association des Amis de Christian Péchot » s’est tourné vers la structure qui administre le Maine et Loire, département qui l’a vu naître.

Christophe BECHU, le Président du Conseil Général, lequel a reçu les œuvres, 4 pastels et 6 acryliques, s’est montré « particulièrement touché par cet honneur et la confiance que placent en la collectivité les héritiers de l’artiste ». Les œuvres orneront les murs de l’Hôtel du Département à Angers.

Peintre, mais aussi poète Christian Péchot a commencé à écrire, son premier recueil de poèmes, «Spasmes d'Automne», à l’age de 18 ans, pour lequel il obtient le prix François Villon. En 1965, lors d'un séjour à Paris, il rencontre André Pieyre de Mandiargues et sera reçu régulièrement chez Valentine Hugo. Cette rencontre avec «l'égérie du Surréalisme», marquera profondément le jeune poète.

C’est à la fin des années 60 qu’il découvrira la peinture, lors d’une rencontre avec le maître talentueux André Gence, lequel appréciait sa poésie. Elève de Gence, il conservera tout au long de sa vie des liens étroit avec lui. À partir de 1970, il abandonne l'écriture et se passionne pour la peinture abstraite, et pour la céramique. Dans les années 80, tout en continuant sa carrière de peintre, Christian Péchot reprend l'écriture et publie 7 ouvrages de prose et poésie. Il écrit même des chroniques de poésie et de critique d’art pour le « Le Courrier », un quotidien genevois et « Construire », un hebdomadaire suisse en langue française. En 1989, il obtient le Prix Espace 2 de la nouvelle, décerné par la Radio Suisse Romande, pour l’un de ses ouvrages : « Aube sur le Jourdain ». Après avoir obtenu en 1992 le Grand Prix de l'Abstraction minimale décerné par la ville de Lambesc (Bouches-du-Rhône), et exposé avec succès en Suisse, il part peindre au Canada en 1993.

Cette carrière de peintre et de poète, sera prématurément interrompue à 49 ans, le 5 octobre 1994, dans un chalet situé à Grange sur Salvan, localité du Canton de Valais en Suisse. Christian Péchot faisait partie des 23 victimes, avec sa femme et son fils, du groupe ésotérique Ordre du Temple Solaire (OTS), considéré depuis, par la justice, comme une secte.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03