Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom

Mardi 2 Septembre 2014


Docteur Daniel Rousseau : comment protéger les enfants maltraités


Rédigé par Catherine NEDELEC - Le Mardi 20 Mars 2012 à 16:23


Depuis 20 ans, le pédopsychiatre Daniel Rousseau intervient au foyer de l’enfance de Maine et Loire. Dans son livre, qui vient de paraître aux éditions Max Milo, il pointe les difficultés à comprendre les blessures psychiques des enfants malmenés par la vie dès le plus jeune âge. Outre le témoignage sur le travail exemplaire de toute une équipe, « Les Grandes personnes sont vraiment stupides » est aussi un ouvrage pédagogique à l’adresse de tous les parents, car il permet de réaliser à quel point la psychologie de l’enfant est complexe.



Daniel Rousseau, à la rencontre des lecteurs, librairie Richer
Daniel Rousseau, à la rencontre des lecteurs, librairie Richer
En France, plus de 300 000 enfants bénéficient d’une mesure de protection de l’enfance. Un bien triste constat. Mais que faire face aux conditions de vie désastreuses auxquelles certains sont confrontés dès le plus jeune âge ? Dans son livre, le docteur Daniel Rousseau fait la lumière sur ce « monde caché, dérangeant, suspect et méconnu» qu’est le foyer de l’enfance. Il nous relate 15 histoires dans lesquelles le comportement des enfants en détresse est décrypté, afin de mieux soigner les blessures psychiques dont ils sont victimes.

« Pour la plupart d’entre eux (les enfants), les services de l’Aide sociale à l’enfance représentent un refuge et un secours, et bien souvent leurs seules attaches affectives. » précise Daniel Rousseau, considérant toutefois que si la départementalisation (loi du 6 janvier 1986) de l’Aide sociale à l’enfance a permis une meilleure proximité du terrain, elle a entrainé la déstructuration de l’échange des savoirs et d’une éventuelle mutualisation entre les départements des moyens dédiés à la recherche. « Pourtant, les progrès réalisés sont remarquables tant sur la qualité de l’accueil, du suivi médical et scolaire, que dans la recherche d’une prise en compte des familles ».

La maltraitance : un problème nouveau ?

Docteur Daniel Rousseau : comment protéger les enfants maltraités
Loth, Abraham ou Salomon étaient déjà au cœur de la parentalité, de ses travers et du besoin de justice et de probité. A l'aube des Lumières, les œuvres charitables ne suffisant plus, Louis XIV fonda les pouponnières, alors « hôpitaux des enfants trouvés », afin d’accueillir les enfants abandonnés. « On n’imagine pas à quel point, au XIXe siècle, les infanticides étaient encore nombreux ». L’enfance donc, est au cœur d’un problème complexe « qui touche toutes les classes sociales », car « l’Homme est un prédateur. Il devient humain par l’éducation et la transmission de l’affection ; mais parfois il y a carence ».

Depuis 20 ans, Daniel Rousseau se rend une fois par semaine dans un foyer de l’enfance. Avec les pédiatres, infirmières, puéricultrices, éducatrices et assistantes familiales, il tente de redonner vie à des êtres extrêmement fragilisés : « Il ne s’agit pas d’oublier ou de refouler les traumatismes, mais de regarder malgré tout vers l’avenir. Les enfants ne demandent qu’à vivre et grandir ».

L’écoute est une des clefs de la réussite de la prise en charge. Une attitude essentielle dans l’éducation d’un enfant. Il y a donc dans ce livre un axe de réflexion pour tous les parents car « la création du lien parental est complexe et peut donc s’avérer difficile. Mais la pression culturelle et sociale sur le devoir d’enfantement est si puissante, que rares sont les parents qui se permettent d’exprimer leurs éventuelles difficultés à établir le lien lors de l’arrivée d’un enfant ».

En librairie – 18 €

Editions Max Milo









1.Posté par Lili le 19/04/2012 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aux Grandes personnes:"Ouvrez votre coeur et lisez ce livre..."
Merci aux enfants qui nous rappellent le "vrai sens" de la vie.
Merci également à Daniel Rousseau et à bien d'autres ]iadultes .






















A PROPOS